Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

The woman in black - Susan Hill

29 Novembre 2008 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

 Résumé

"Fière et solitaire, Eel marsh House veille sur les marais balayés de vent séparés de la terre par le passage de Nine Lives Causeway.  Arthur Kipps, un jeune notaire, est dépêché pour assister aux funérailles de l'unique habitante de la demeure, inconscient des secrets tragiques qui se cachent derrière ses fenêtres.  Ce n'est que quand il aperçoit une jeune femme émaciée, toute habillée de noir, qu'une sensation de malaise commence à s'emparer de lui, sentiment renforcé par le silence des habitants par rapport à la maison, à la femme en noir... et ce qu'elle représente"

 

Demi-traduction du quatrième de couverture...

 

Commentaire

Mettons les choses au clair, je suis une horrible peureuse.   Et je suis allée lire ce livre en pleine nuit, pas chez moi, dans un lieu plein de bruits que je ne connais pas, qui craque de partout. 

 

Résultat: j'ai failli mourir de peur.  Littéralement.  J'ai ouvert toutes les lumières et j'ai fini par aller réveiller la personne qui m'hébergeait (après avoir été réveillée par un teeeeerrible bruit et m'être mordu la langue au sang tellement j'ai fait un saut) pour m'assurer que c'était normal, tous ces bruits et ces ombres (m'imaginer ici avec une petite voix bien piteuse, à 3h du matin, assez gênée pour vouloir me cacher dans un trou de souris mais complètement paniquée par mon histoire de fantômes!!!)!

 

Mais malgré tout, c'est une lecture que j'ai vraiment, vraiment aimée.  J'ai réellement apprécié les mots de l'auteur; on se croirait réellement au début du siècle, au bout du monde, dans une contrée balayée par le vent, les effluves de la mer et les grands brouillards.  La langue utilisée est parfaite pour l'atmosphère, j'ai été transportée dans une autre époque.  C'est gothique à souhait (bon, il n'y a pas de jeune femme faible en détresse mais un jeune homme qui veut être courageux et qui fait face à la musique du mieux qu'il peut), les lieux sont lugubres mais magnifiques.  On entendrait presque le...qui arrive...  En se retournant, on croit apercevoir l'ombre de la dame en noir...  L'auteur en fait juste assez (considérer "juste assez" pour la pire peureuse de la terre) pour effrayer sans tomber dans la dérision.  On dirait une légende du coin qui nous est racontée par quelqu'un qui l'a vécue.   J'ai été envoûtée, même s'il y a relativement peu d'action.  Une véritable bulle de lecture!

 

Quand le roman commence, le narrateur est dans la quarantaine (ou la cinquantaine, je ne m'en souviens plus...), c'est Noël et d'entendre sa famile faconter des histoires de fantômes lui rappelle son histoire, qu'il décidra d'écrire.  Tout au long de son récit, nous le sentons profondément marqué par cet événement qu'il a tenté d'occulter et qu'il a du mal à évoquer.   J'ai trouvé sa voix très, très prenante.  L'évolution du personnage est rapide mais crédible.  Il est rationnel, ne veut pas y croire, veut faire face aux démons... mais ils vont le rattraper. L'atmosphère est si bien rendue que je m'y croyais presque.

 

À noter que ce livre (écrit en 1983... j'en ai été étonnée après avoir cotoyé la plume de l'auteur) et a été adapté au théâtre et au cinéma depuis.   Je ne sais pas s'il a été traduit en français par contre.   Dommage qu'il se déroule en grande partie un peu plus tard que l'époque victorienne car il aurait tout à fait convenu au Victorian Christmas Swap.  Dommage!

 

9/10

Partager cet article