Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Petit dictionnaire chinois-anglais pour amants - Xiaolu Guo

28 Novembre 2008 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature asiatique

 Résumé

"Quand la jeune héroïne chinoise de ce roman arrive à Londres afin d'y apprendre l'anglais, envoyée de Wenzhou par ses parents ambitieux, elle commence par perdre les roues de sa valise made in China, puis son nom!  Zhuang Wiao Qiao se transforme en Z car, ainsi qu'elle l'explique dans un anglais impossible, "moi pas prononçable".

 

Armée de son anglais fastidieux, souvent exécrable mais toujours craquant - et de son dictionnaire bilingue - Z arpente les rues de Londres et fréquente ses cinémas.  C'est d'ailleurs là qu'elle rencontre l'homme qui deviendra son amant, un quadra désabusé du quartier de Hackney et à sa grande horreur (surtout pour une fille de paysans chinois amateurs de viande de porc), végétarien."

 

Commentaire

C'est grâce à Yueyin que j'ai pu mettre ce livre dans ma valise (légère en partant) en vue de ma semaine montréalaise!  C'était une lecture parfaite!  Agréable, légère mais comportant quand même des trucs un peu moins légers!  De plus, les chapitres courts, c'est parfait pour lire dans le métro!!!  Même quand ça nous fait rater notre station (hein?? quoi??   Station Lionel Groulx??  Mais qu'est-ce que je fous là, fallait que je débarque 4 stations plus tôt!!)!!

 

Ce livre raconte, dans un français plus qu'approximatif, les aventures de Mlle Z qui arrive à Londres avec ses repères chinois et sa culture chinoise.  Elle arrive comme ça, sans trop savoir où elle va et décrit ses aventures avec une voix bien à elle, teintée de ses perceptions particulières.  Elle est à la fois exaltée et naïve et je me suis rapidement attachée au personnage, qui ne comprend absolument pas la culture occidentale même si elle tente de s'y adapter.  Les mots incompris, les expressions qu'elle ne comprend pas et surtout sa façon de dire les choses avec une syntaxe et un vocabulaire plus qu'approximatifs sont assez révélateurs.  J'ai adoré sa façon de s'exprimer et les lapsus font parfois réfléchir.  Elle veut cadrer, elle fait des efforts mais les réflexes sont bien ancrés!

 

Le choc culturel est d'autant plus grand quand elle tombe en amour et se donne à un homme dans la quarantaine, plutôt désabusé, artiste ayant plusieurs expériences derrière lui.  Dans sa tête, ils sont ensemble ensemble, c'est toujours et c'est pour la vie.  Pour lui... ps nécessairement!  Non seulement le choc culturel est exploré mais à travers le regard de Z, les relations homme-femme sont aussi explorées de manière un peu différente.  Pas facile de discuter quand les systèmes de référence sont tellement différents.  On dirait parfois qu'ils ne sont pas sur la même planète!  J'ai aussi beaucoup aimé visiter les rues de Londres par ses yeux.  C'est particulier de voir ce qu'elle remarque, ce qui attire son attention.  On est vraiment dépaysés!  La culture chinoise m'intéresse beaucoup depuis que j'ai lu des romans d'Amy Tan et ce livre me donne aussi le goût de poursuivre en ce sens, même s'il se passe à Londres!  Le seul passage que j'ai trouvé moins intéressant est celui du voyage.  J'avais hâte qu'elle revienne parce que bon, un peu plus longtemps en voyage et j'aurais pu commencer à m'ennuyer. 

 

Je tiens aussi à souligner (parce que c'est rare que je dis ça) le travail de la traductrice qui avait une lourde tâche et qui s'en est ma foi très, très bien sortie!!  En effet, la langue dans laquelle Z s'exprime est pour beaucoup dans le charme du roman (en VO, ce doit être un anglais approximatif) et ici, le français "langue seconde", qui évolue du début à la fin du roman de manière très graduelle et naturelle, est très bien rendu.  On parle beaucoup de règles de grammaire, de temps de verbes et d'éléments très syntaxiques (anglais, visiblement) mais les équivalents en français sont vraiment très adéquats.  Chapeau!!

 

Bref, un très agréable roman où l'héroïne apprend à se définir en tant que femme, pas juste en tant que femme chinoise et que femme anglaise.  Même si elle est dans la vingtaine, on sent qu'elle devient vraiment adulte dans ce roman, qu'elle apprend à assumer ses décision et à choisir dans les cultures ce qu'elle souhaite être.  Oui, c'est léger.  Oui, ça parle d'amour.  Oui, le livre est rose.  Mais bon, j'y ai vu plus que ça et j'ai beaucoup aimé!

 

Merci encore Yueyin!!

 

8/10

Partager cet article