Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Watsburg - Cédric Ferrand

3 Juillet 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (français)

Wastburg.jpgJe l'avoue, c'est la couverture qui m'a attirée dans ce roman.  En fait, je me disais que j'aurais voulu habiter le petit bout de maison qui semblait suspendu au-dessus du vide, à gauche...  Et j'avais bien envie de fantasy, en plus. 

 

Disons-le d'emblée, ce roman est tout sauf de l'heroic fantasy!  Le personnage principal, c'est cette ville de Wastburg, improbable cité-île médiévale coincée entre deux royaumes.  La prose de Cédric Ferrand nous plonge tout de go dans cet univers du chacun pour soi où tout le monde graisse la patte à tout le monde , où la loi est plus qu'expérimentale et où les gardoches tentent tant bien que mal de gagner leur solde tout en en faisant le moins possible.  Pourtant, entre les voleurs à la tire, les ordres étranges, les courses de porcs et les habitants souvent mal dégrossis, ce n'est pas le boulot qui manque.  Surtout depuis que la magie s'est tarie.  

 

Parlons-en de ce langage qui nous fait voyager quelques siècles en arrière mais dans un univers parallèle.  Ici, les néologismes et l'argot ne se cantonne pas aux dialogues.  Il est partout (j'ai repéré à l'occasion des mots d'ici, ce qui m'a fait sourire), ce qui donne au roman cette atmosphère particulière qui fait parfois penser aux légendes orales et qui nous ramène aux gens qui peuplent Wastburg.  Des gens d'un peu partout, Loritains et Waelmiens, un curieux mélange de coutumes et de cultures... et que le meilleur gagne!

 

Après un premier chapitre enlevant, une course poursuite sur les toits dont la fin m'a laissée pantoise, abracadabra (désolée, je me trouve drôle... je dois être fatiguée!), on nous emmène ailleurs.  Autres personnages, autres lieux.  Lucky us, Ferrand réussit à créer en très peu de temps des personnages crédibles, entiers, avec un background, des bizarreries et des petites habitudes.  Parce qu'il y en a, des personnages.  Beaucoup, beaucoup, beaucoup.  Après quelques chapitres,  j'ai haussé un sourcil... Serait-on en train de me faire passer un recueil de nouvelles Wastburgiennes comme un roman?   On se balade allègrement d'un garde à l'autre, d'une intrigue à l'autre, et on se demande (du moins, moi, je me suis demandé) quand est-ce que la réelle intrigue allait débuter.t

 

Une chance, mes attentes ont changé, parce que j'aurais attendu longtemps.  Bien sûr, il y a un fil derrière tout ça mais ce n'est pas l'intérêt du roman, selon moi.  Le but de tout ça, c'est de découvrir, petit à petit, à travers l'histoire de certains de ses habitants (qui ressemblent souvent, en effet, à des nouvelles), cette étrange ville qui ne pourrait être décrite autrement.  Et dans cette optique, c'est ma foi étonamment réussi.  Wastburg est vivante, grouillante, bruyante et... odorante.  Et souvent dégueulasse.  Un peu trop pour moi. J'avoue avoir été incapable de manger suite au passage sur le "bouscotte"...   Yaaaark!  Juste d'y penser, j'ai envie de recracher mon thé!

 

Un roman fantasy atypique, qui demande une certaine concentration en raison du nombre de personnages et du langage, mais qui mérite d'être lu.  Justement pour ça. 

 

Même si bon, pour ma part, j'aurais aimé tout ça... plus une intrigue un peu plus suivie, qui rassemble davantage tout ce beau monde, sans pour autant tomber dans l'heroic fantasy.  Je suis mal élevée (à coup de Tolkien), voyez-vous!

Partager cet article