Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

The golden lily - Bloodlines 2 - Richelle Mead

27 Août 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

The-golden-lily.jpegPrésentation de l'éditeur (traduite en partie par moi)

Sydney aurait adoré aller à l'université mais au lieu de ça, elle a été envoyée incognito dans une école/internat chic de Palm Springs, Californie, avec pour mission de protéger Jill Dragomir, princesse Moroi, car des assassins pourraient vouloir s'en prendre à elle et plonger la cour Moroi en pleine guerre civile.  Si elle étant auparaant en disgrâce, Sydney est maintenant reconnue pour sa loyauté et son obéissance.  L'Alchimiste modèle.

 

Mais plus elle se rapproche de Jill, d'Eddie et surtout d'Adrian, plus elle questionne ses croyance Alchimistes intrinsèques, son idée de la famille.  Son univers se complique encore quand des expériences scientifiques laissent supposer que Sydney pourrait détenir la clé pour éviter aux Moroi et humains de devenir Strigoi - les vampires damnés, ceux qui ne meurent pas.  Mais sa peur d'être justement tout ça - spéciale, magique, puissante - lui fait peur plus que tout.  Un autre défi est sa toute nouvelle relation avec Brayden, un garçon intelligent qui semble être son match parfait. 

 

Quand un secret menace le monde des vampires, les croyances et loyautés de Sydney sont mises à l'épreuve plus que jamais.  Elle se demande comment elle peut concilier les principes dans lesquels elle a été élevée avec ce que son instinct lui dit.

 

Doit-elle faire confiance aux Alchimistes - ou à son coeur?

 

Commentaire

J'avais tellement lu de manvais commentaires au sujet du tome 1 (Bloodlines) que j'avais finalement aimé.  Et tellement de bons au sujet de celui-ci... que j'ai aimé, mais moins.  Je sais, je suis une contradiction sur deux pattes.

 

Dans ce deuxième tome d'une série qui devrait en compter 5, nous retrouvons donc notre narratrice, Sydney, dans son école chic en plein désert.  Depuis la fin du tome 1, elle est ma foi très bien considérée dans le monde des alchimistes sauf qu'elle n'est pas si certaine qu'elle mérite tous ces compliments.  Parce que bon, sa tâche auprès de Jill, d'Eddie d'Angéline et d'Adrian ne lui déplaît pas tant que ça.  Même qu'elle commence à s'attacher à eux. 

 

Comme souvent, Richelle Mead utilise toute la première partie du roman pour mettre en place ses personnages, ce qui nous donne un début assez lent, avec des rebondissements surtout dans la dernière partie.  L'intrigue est quand à elle bien linéaire et bien prévisible.  En effet, si Sydney ne voit pas toujours ce qui en est, nous, nous voyons.  Aucune surprise de ce côté-là, donc.  Et si Mead suit un peu la trace de ses autres séries, je pense qu'on sait aussi pas mal où en s'en va côté évolution des personnages.  

 

Si Sydney ne m'avait pas trop agacée dans le tome précédent, parfois, dans celui-ci, j'ai eu un peu envie de la secouer.  Comment peut-elle être si perspicace dans certaines occasions mais pas dans d'autres?  En particulier quand ça se rapporte à elle-même?  Si on comprend d'où vient sa naïveté, c'est quand même parfois incroyable.  J'ai bien ri de sa relation avec Brayden et de leurs conversations.  Même une certaine personne de ma connaissance n'est pas siiii pire que ça!   Par contre, j'aime la voir évoluer dans ses croyances.  Elle est déchirée entre son coeur et sa raison, commence à douter de ce qui lui a été inculquer et à voir des teintes de gris.  Ce qui est ma foi bien intéressant.

 

Et, of course, il y a Adrian.

 

J'aime Adrian.  Ce n'est pas nouveau.  Il me fait mourir de rire avec ses répliques pince sans rire et dans ce volume, il y a aussi une évolution du personnage.  J'espère juste qu'il va rester un peu... lui-même!  Disons que pour moi, il fait le sel de ce spin off.  Et la présence d'un certain gardien habillé en duster (je pense que j'ai un faible pour les duster) ne nuit aucunement non plus. 

 

Par contre, il y a pas mal de répétitions, surtout dans l'écriture.  L'odeur de café de Brayden, je pense qu'elle est mentionné 6 fois.  À un moment, ça va hein... j'ai compris.  Une héroïne à laquelle il est difficile de s'identifier, une histoire linéaire qui traîne un peu et qui est assez prévisible mais quand on est attaché à ce monde et à ces personnages... ben on a hâte que le prochain tome sorte!

Partager cet article