Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Bloodlines - Richelle Mead

20 Septembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

Bloodlines.jpgPrésentation de l'éditeur (très tronquée et très adaptée par moi.  Et traduite aussi)

AVERTISSEMENT.  CECI EST UN SPIN OFF DE LA SÉRIE VAMPIRE ACADEMY.  QUI SE DÉROULE APRÈS LES ÉVÉNEMENTS DU TOME 6 DE CETTE SÉRIE ET QUI EN DÉCOULE UN PEU.  IL EST IMPOSSIBLE D'EN PARLER SANS DONNER DES INDICATIONS SUR LA FIN DE VA, MAIS À PART UN TRUC J'Y ARRIVE PRESQUE.  MAIS J'AI AIMÉ.   VRAIMENT.


Ce que je veux dire, c'est que si vous savez où en est Rose côté amours à la fin de VA, vous pouvez lire sans crainte ce qui suit.

 

"Le sang de Sydney Sage est particulier.  C'est parce qu'elle est une Alchimiste - un groupe d'humains et de scientifiques  et qui servent de pont entre le monde des vampires et le monde des humains, dans le but de protéger ceux-ci.   Sauf que la dernière rencontre de Sydney avec les vampires a causé bien des remous dans le monde des Alchimistes.  Son allégeance est remise en question et tout son futur peut en dépendre"

 

Commentaire

Même si j'avais mes réserves sur la fin de Vampire Academy (bon, sur certains éléments de la fin, en fait), dès que Bloodlines est sorti, je l'ai immédiatement commandé.  Bon, ensuite, il s'est perdu dans le courrier, mais ça c'est devenu la norme ces temps-ci.  J'avais vraiment envie de retourner dans ce monde de Moroï et de Strigoï, vraiment envie de voir ce que l'auteur allait nous proposer.   Et pour ma part, je suis satisfaite.  Je le précise parce que j'ai lu plein de reviews déçues sur les blogs anglais.  Mais moi, j'ai beaucoup aimé, vraiment, je l'ai lu dans une journée, sans le lâcher. 

 

J'avoue que c'était gagné d'avance dans mon cas, toutefois.  En effet, Adrian a toujours été mon personnage préféré.  Et il y a tout plein d'Adrian dans ce roman, vraiment.  Lazy vampire party boy, peut-être, nonchalant et moqueur, certainement, mais j'adore ses remarques et il me plaît, ce personnage.   Si on a lu la fin de la série précédente, on sait qu'Adrian n'était pas à son meilleur à la fin de VA.  Et bon, au début de celle-ci, il ne vole pas très haut non plus.  Mais je l'aime quand même, bon!

 

Ok, passons aux choses sérieuses.  La narratrice de ce roman est Sydney Sage, Alchimiste que Rose avait rencontrée en Russie et qui avait fini par lui donner un coup de main.  À son corps défendant au début.  En effet, les Alchimistes ont été conditionnés depuis leur tout jeune âge.  Les vampires ne sont pas naturels.  Ce sont des monstres qui se nourrissent du sang des humains et il faut protéger ces derniers à tout prix.  Et ramasser quand les vampires font des gaffes.  Apprécier un vampire ou un dhampir, c'est le mal.  Ces idées sont donc bien ancrées dans la tête des Alchimistes et si Sydney est également bien endoctrinée, elle a également vécu beaucoup de choses avec Rose et compagnie.  Elle commence donc à voir des tons de gris, contrairement aux autres membres de son organisation, qui ne lui font plus vraiment confiance, en commençant par son père. 

 

C'est donc un tout autre point de vue, un ton bien différent de VA.  Sydney n'est pas Rose.  Sydney ne peut pas faire de conneries, ce n'est pas dans sa définition de tâches. Elle n'a pas ce côté intrépide, ce côté rebelle.  Au contraire, elle veut plaire, elle veut être une bonne alchimiste, elle veut bien faire, vraiment.  Elle-même?  Elle passe en dernier.   Alors pour sauver sa soeur du destin d'Alchimiste (et bon, un peu pour se sauver du centre de réadaptation pour Alchimistes), elle insiste pour participer à une mission particulière.  En effet, on en veut à Jill, une jeune Moroï de 15 ans et il y a eu un attentat contre sa personne une semaine auparavant.  Pour la protéger, on a décidé de l'envoyer dans un high school en plein désert, à Palm Springs.  Pas très Strigoï friendly, donc.     On a également besoin d'une colocataire pour Jill.  Et de protecteurs.   Enters Sydney.  Dans le rôle de la "grande soeur" et colocataire.  Elle va donc, pour la première fois de sa vie, aller à l'école.  Elle a soif de connaissances, soif d'avoir une vie normale, même si elle ne le sait pas vraiment encore.  D'accord, elle devra supporter la proximité de vampires, ce qui la rebute un peu, mais pour éviter ça à sa petite soeur Zoe?  Tout de suite.

 

Il y a moins d'action que dans VA, of course.  Sydney est une intellectuelle, une scientifique.  Le combat, ce n'est pas son arme.  Si on voit poindre des romances, ce n'est pas non plus le but principal du roman.  L'intrigue est assez simple, on voit plusieurs choses venir de loin, mais pas tout non plus, et surtout pas de façon si claire que ça.  Pas de grosse surprise mais quand même beaucoup de péripéties et une découverte d'eux-même pour plusieurs personnages.  J'aime bien Sydney, qui sera appelée à évoluer et à accepter des réalités qu'elle n'était pas prête à admettre, j'adore toujours autant Adrian et Eddie est un personnage qui promet ma foi beaucoup.  Il semble very sweet.

 

Bien entendu, on pourrait reprocher une trame un peu trop linéaire, on pourrait également reprocher une certaine similitude au plan de relations entre les personnages.  Mais je m'en fiche un peu, en fait.  Il y avait Adrian, alors j'étais contente.  Il m'en faut peu, je sais!

 

Et je termine (presque) sur une citation (d'Eddie) à propos de mon Moroï préféré...

 

"Damn him.  Why can't he be as oblivious as he pretends?"

 

Et cette fin, cette dernière phrase.  Elle en ravira plusieurs.  Hmmm, ça promet pour le tome 2, qui devrait sortir au printemps!

Partager cet article