Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Si tu passes la rivière - Geneviève Damas

8 Août 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (français)

Si-tu-passes-la-riviere.jpgTrès très belle découverte que ce roman écrit par la Belge Geneviève Damas, qui a été réédité au Québec chez Septentrion.  C'est Éric Simard qui me l'a mis dans les mains et j'ai franchement bien fait de l'écouter parce que j'ai réellement beaucoup aimé. 

 

La voix qui nous porte dans ce roman, c'est celle de François Sorrente.  François a 17 ans et a un peu de vent dans la tête, selon presque tout le monde.  Nous sommes en quelque part, il y a un moment, quand les travaux de la ferme n'étaient pas automatisés.  François semble beaucoup plus jeune que ses 17 ans.  On dirait presque un enfant quand on le lit, avec ses phrases étranges, parfois inversées.  Il se dégage une naïveté du récit mais aussi une volonté de savoir.  De savoir pourquoi Maryse, la soeur aînée, a un jour traversé la rivière interdite et n'est jamais revenue.  De comprendre ce qui est arrivé à sa mère, cette mère qu'il aurait pu avoir. 

 

Énormément de candeur, un peu d'espoir mais beaucoup de silences aussi.  Chez les Sorrente, on ne pleure pas, on ne parle pas.  Ils restent entre eux, les Sorrente.  Et François n'a personne, aucun ami.  À part un cochon, qu'il a choisie pour confident.   Une femmelle car elles, on les garde plus longtemps, on ne les mange pas tout de suite.  Peu à peu, il va tenter de se dépêtrer de cette famille pesante et violente, de cette atmosphère glauque où il patauge depuis sa naissance et où son esprit stagne. 

 

Il rencontrera donc Roger, le curé.  Et Amélie.  À qui il demandera d'apprendre à lire pour déchiffrer.  Pour comprendre et savoir ce qu'il a besoin de savoir. 

 

Un roman très fort, qui parle de recherche de soi, de passage à l'âge adulte mais aussi, en filigrane, du poids des silence et des mots qui libèrent.   François apprend à lire mais aussi à sourire, à s'ouvrir aux autres.  Beaucoup d'humanité, des mots qui font mouche... je relirai cet auteur!

 

 

Partager cet article