Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

L'homme idéal (en mieux) - Angéla Morelli

22 Décembre 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Romans d'amour et de guimauve... sans vampires!

L-homme-ideal--en-mieux-.jpgCeux qui me connaissent un peu savent bien qu'il m'est totalement impossible d'être objective par rapport à ce roman et à son auteur (mais quand même, je vous jure qu'il est bien et qu'il faut le lire, même si vous n'avez pas de liseuse et que ça implique de le lire en pdf avec votre ordi en équilibre précaire sur vos genoux).  En fait, Émilie et ses cinglées de copines, je les connais depuis un moment.  Un bon moment, même, du temps où on "s'affalait" toutes les 2 pages (ou 2 fois par page, c'est au choix), fait en raison duquel j'ai attrapé une terrible réputation de traqueuse de répétitions (ce que je fais visiblement mieux dans les textes des autres que dans les miens) et où les copines étaient au nombre de 5 (toutes plus barrées les unes que les autres).   Bref, ce roman, je l'ai un peu vu naître, ce qui a impliqué, lors de la lecture de la version finale, des commentaires - over-pertinents, of course - tels que "ah, tiens, elle a changé "il pleut comme vache qui pisse" en "il pleut des cordes" ou "elle a enlevé une mention des makis nutella-banane"!  Oui, je sais, ma mémoire fait parfois de drôles de choix éditoriaux quand elle doit choisir de quoi elle va se souvenir un an plus tard.  Les mots exacts du premier roman de ma twinette cosmique semblent en faire partie!

 

Mais cessons de placoter à tort et à travers et parlons de ce roman, classé chick-litt mais qui fait très comédie romantique résolument moderne, bien ancré dans le Paris d'aujourd'hui.  Ici, du glamour, of course, mais notre glamour abordable, constitué de cocktails, de copines et de discussions Facebookiennes branchées... et parfois hilaraites!

 

Emilie a donc 35 ans.  Prof de lettres, séparée depuis 18 mois de Diego, son latino de beau gosse d'ex qui l'a quittée pour une jeunesse aux longues jambes, avec qui elle a eu Elizabeth-avec-un-z (because P&P), une enfant précoce de 9 ans branchée à la fois sur son inconscient et les bracelets déformants.   Finances - et absence de don pour le ménage et autres basses considérations matérielles de ce monde - obligent, elle a pris une colocation avec une bonne copine, propriétaire d'une librairie.   Et là, entre en scène Samuel Winterfeld, sosie de Bradley Cooper et membre de la race des Parents d'(ex) Élèves, qui va rendre les genoux d'Emilie semblable à de la guimauve (chauffée sur le feu de foyer).  

 

Une romance pleine d'humour (et de parenthèses), de références actuelles (et parfois obscures, mais on se sent privilégiées de les comprendre, nous, initiées de tous genres) et souvent très à propos, dans un Paris un peu magique.  On sent l'amour de l'auteur pour sa ville, son mode de vie et les spéciments un peu hors-norme qui la peuplent.  Cette romance, c'est un baume au coeur pour les filles à la fois intelligentes et - un peu - immatures, qui ne cadrent pas vraiment dans le moule et qui réagissent parfois... bizarrement aux événements quotidiens.  On se reconnaît parfois dans les excès d'Émilie, dans ses réactions de fillette de 14 ans (et quart), ça nous fait sourire (et nous permet de rire de nous-mêmes) et on se réjouit de son évolution dans ces trop courtes 175 pages qui sentent le vécu (impossible de ne pas rire devant les aléas des photocopieurs et des systèmes de chauffage de certains lieux publics...)

 

Bref, je conseille pour une soirée doudou, à lire devant un feu de foyer, avec un sapin de Noël en arrière plan et la neige qui tombe par la fenêtre.  Et, tiens... c'est ce que j'ai fait!

 

La classe!

 

Inutile de dire que j'ai hâte de lire autre chose de la plume de l'auteur, que ce soit une comédie romantique qui mélange habilement amour, sexytude et humour comme celle-ci... ou le Grand-Roman-Français des années 2010! 

Partager cet article