Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Charles Dickens - Marie-Aude Murail

8 Mai 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Dans le monde de Jane - de Will - de Charlie - etc...

Dickens.gifPrésentation de l’éditeur

« Marche, petit Charles.  Marche dans les rues de Londres puantes et enfumées, faufile-toi entre les rats.  Marche jusqu’à la fabrique de cirage où tu colles des étiquettes dix heures par jour, puis marche vers la prison pour dettes rendre visite à ton père et marche encore la nuit tombée, rentre seul dans ta chambre. 


Galope, Charles. Galope en rêve et en imagination.  Invente-toi une autre vie, théâtre, aventures, passions, demeures luxueuses…


Cours, Dickens.  Deviens reporter, dénonce les injustices.  Cours vers la gloire que tu mérites par ta verve et ton cœur.  Cours à travers le monde, de Paris à New York, lis tes romans à voix haute devant un public abasourdi, et cours écrire le suivant que des centaines de milliers de lecteurs attendent semaine après semaine. 


Cours si vite, si bien, si loin que la mort même ne puisse t’atteindre, et vis éternellement, Charles Dickens, à travers tes romans et dans cette biographie écrite par celle qui t’a élu, un jour de ses dix-sept ans, son « père céleste » et qui te ressemble tant. »


Commentaire

Quel bonheur d’entendre raconter Dickens par une autre admiratrice de cet auteur qui est culte pour moi!  J’ai croisé ce livre au salon du livre de Québec et je n’ai pu y résister, ce qui m’a fait dépasser mon cota de « juste un livre »!!!  Mais pour Charlie, je suis bien prête à tous les actes de mauvaise foi possibles et impossibles!!!  Non mais, quand on aime, on ne compte pas!!


Il s’agit d’une biographie très abordable, qui donne une envie folle de plonger (ou se replonger) dans tous les livres de Dickens.  Que les amateurs soient prévenus, c'est assez "fan" comme bio.   La plume de Marie-Aude Murail, pleine d’humour, d’admiration et même de tendresse pour « Charlie » rend à merveille hommage à cet homme qui travaillait comme colleur d’étiquettes à 12 ans et qui était célèbre à 24 ans.  Tout au long du livre, on sent la soif de s’élever de Dickens, son inaltérable énergie et sa détermination.  C’est à une réelle rencontre que nous sommes conviés.  Les mots de Murail nous rapprochent de cet homme et nous permettent d’ouvrir de petites fenêtres sur ce qui a été sa vie et son œuvre. 


Nous y retrouvons beaucoup d’anecdotes,  beaucoup de liens entre sa vie et ses personnages et ses romans qui sont de véritables petits mondes à eux seuls.  Le livre est agrémenté d’un court carnet de photos et d’images, dont celle du musée Dickens (où je suis allée, oui oui!!), des illustrations originales et des pages manuscrites.   J’ai aussi beaucoup aimé les titres des chapitres, qui rappellent ceux de l’époque.


Bien entendu, la biographie passe sous silence des épisodes moins glorieux de la vie de Charles Dickens, mais elle donne une envie folle de le connaître davantage. Disons que ses côtés moins heu... agréables ne sont qu'effleurés.  Et j’ai pleuré comme un bébé à la fin… je sais, c’est une bio, je savais comment ça allait finir… mais le parallèle qu’il fait m’a fait fondre en larmes.  Dans le bus.  Pas nécessairement très glamour, même si je sais pleurer « avec classe »!!!


Un très bon moment de lecture donc, et une excellente introduction à l’œuvre de Dickens. Bon, j’en savais quand même pas mal alors je n’ai pas « appris » tant que ça… mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier et de sourire devant les scènes esquissées devant moi.  Je suis vraiment mure pour la bio de Ackroyd… si j’arrive à mettre la main dessus.


Et j’ai pu constater que je n’étais pas la seule avoir décidé adolescente que si j’avais un jour un garçon, il s’appellerait Charles en l’honneur de Dickens!  Je sais, je sais… no comment… et je n’ai pas encore changé d’idée 20 ans plus tard.  Non mais imaginez si je le faisais… est-ce que j’appellerais mon fils « Doctor »?!?!?!

Partager cet article