Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Ça, c'est fait!

15 Novembre 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Chroniques d'une LCA

Aujourd'hui, j'ai vraiment eu "l'air simp'" comme on dit chez moi. 

 

Ok.  Vous me direz que c'est fréquent, voire même quotidien dans mon cas.  Mais pour une fois, ce n'est pas dans ma cuisine alors ça nous change, non?

 

Mise en situation: beau matin de novembre, en arrivant au travail.   Petite précision, presque tout le monde arrive dans les mêmes heures à l'hôpital où je travaille.  C'est donc légèrement achalandé aux guérites à ce moment-là.  Techniquement, ce n'est pas over compliqué.  On a une petite carte à puce, on la passe devant le machin-truc qui reconnaît la petite carte à puce, la barrière s'ouvre.  Petite relation de cause à effet ben ben basic.  Le genre de truc que je travaille avec mes petits cretons pour stimuler les prérequis à la communication: père sur le piton, youhouuuu, il y a un truc qui se passe.  Bon, rassurez-vous, je ne les emmène pas dans le stationnement de l'hôpital pour faire ça...  C'est encore une chance.  

 

Ah oui, petite précision.  Je fais ce même geste tous les jours, entre 2 et 4 fois par jour.  Depuis 12 ans. 

 

Ce matin, c'était un matin où je m'étais exclamée (avec émotion, attitude et glamouritude, of course) "Mon royaume pour un café!"  Café que je n'avais pas encore eu l'occasion d'expérimenter pour cause de "ça brûle, câline de bine".   Ceci explique peut-être cela.  Je tâtonne donc paresseusement pour trouver ma carte à puce (toujours à la même place depuis des années) et la passe distraitement devant l'oeil magique. 

 

Rien. 

 

Ok, on recommence. 

 

Toujours rien. 

 

Entendons-nous, il est 7 heures 30 du matin.  Beaucoup, beaucoup trop tôt (dans mon livre à moi) pour l'un des traditionnels plantages des systèmes informatiques de l'hôpital.  Je commence donc à bougonner intérieurement et à rager (avec superbe et classe, of course) contre les cochonneries qui ne fonctionnent pas.  Et en plus, je commence à réaliser que la file derrière moi s'allonge dangereusement.  Fait à noter, on est à quoi... 15 mètres des feux de circulation (il n'y a qu'une voie dans ce bout de rue, sinon ce ne serait pas drôle) et là, ça menace de créer un bouchon dans l'intersection.  

 

Bon, là, je commence à stresser.  Surtout quand les klaxons commencent à fuser derrière moi.  Passe la carte, repasse la carte, tape le machin avec la carte, le secoue, retourne la carte... rien à faire.  Et je n'ose même plus regarder derrière moi de peur de voir une file de voitures (et de conducteurs qui vont peut-être être en retard à cause de ma petite personne) qui s'aligne derrière. 

 

Tout à coup, quelqu'un sort de sa voiture avec sa carte pour me donner un coup de main (et bon, pour éviter le blocage complet de la circulation.  Et d'être en retard.)  Il arrive près de moi, regarde ma main qui tapote frénétiquement l'oeil magique du bout de sa carte maudite...

 

- Heu madame... savez-vous que vous êtes en train d'essayer d'ouvrir la barrière avec un emballage de paquet de chewing gum?" (phrase adaptée pour la compréhension générale... en fait, ce qu'il a dit, ça ressemble plutôt à "Madame, vous saviez-tu que vous étiez en train de d'essayer d'ouvrir la gate avec un paquet de gomme?")

 

Et là, je regarde.  Yep.  Un emballage de Dentyne.  Vide.  Bon, vous me direz que s'il avait été plein j'aurais réalisé qu'il y avait comme des trucs dedans.  Mais même à ça, j'ai trouvé le moyen de confondre un emballage de carton avec une carte en plastique alors hein... il ne faut présumer de rien. 

 

Du coup, je regarde le mec.  Je regarde le paquet.  Et encore le mec.  Et à nouveau le paquet.   Et là, je dis la seule chose que je pouvais dire dans les circonstances...

 

- Oh boy...

 

Oui, je sais, éloquent. 

 

Je fais donc un beau sourire, tend la main rapido vers l'endroit où je garde ma carte (et visiblement, les paquets de gommes vides), l'attrape aussitôt, la passe devant la machine... et détale vers le fond du fin fond du stationnement.  Tant qu'à avoir l'air folle, c'est de même, hein!  Non mais, ça se peut tu??  Le type amorcerait des démarches pour me faire enlever mon permis de conduire pour cause de démence sénile précoce et je comprendrais tellement c'est con. 

 

Donc...

 

Essayer pendant 3 minutes d'ouvrir la guérite du stationnement de l'hôpital avec un paquet de gommes vide, ça, c'est fait. 

Soupir.

 

paquet-de-gomme.jpg

Image prise quelque part sur internet... ah oui, sur couponaholic.net.  Trouvé via google.  Je suis quand même la fille qui a laissé un gentil message dehors disant : "Prière de mettre le publisac directement dans la poubelle au lieu de sur la galerie... ça va me sauver des pas".   Ya pas de danger que je me mette à collectionner les coupons! 

Partager cet article