Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Quand souffle le vent du nord - Daniel Glattauer

13 Mai 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (autre)

vent-nord.jpgPrésentation de l'éditeur

"En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre…


De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant - enfin ! -, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…."


Commentaire

Après les grands cris d'amour de Cuné, je voulais absolument, mais alors là absolument découvrir les mails de ce Léo qui l'avaient tant fait craquer.  Fashion a entendu mon appel et a envoyé son exemplaire se balader au Québec pour que nous puissions nous aussi nous pâmer sur ce Léo!


Ce roman est composé uniquement de mails, sans autre explication.  Mais ces mails sont très suffisants pour que nous comprenions et je me suis rapidement trouvée prise dans cet échange de courriels dans lesquels on découvre peu à peu qui sont réellement Emmi et Léo.   À partir d'un malentendu, il se développe rapidement entre eux une drôle de relation, bâtie sur du vent, certes, sur du rêve, sur une image idéalisée l'un de l'autre qu'ils ont terriblement peur de briser.  De "bulle à côté de la vie", cette relation virtuelle prend de plus en plus de place, jusqu'à empiéter sur leur vie réelle.  Et pourtant, ce ne sont pas des gens qui ne sont pas entourés.  Ils ont leur vie, satisfaisante par certains côtés, moins par d'autres.  Ils ont des amis, Emmi a une famille.   Pourtant, ils se découvrent un besoin de se confier à quelqu'un de totalement inconnu, d'en dehors.


Ce sont donc des mails.  Et pour moi qui adore au départ les romans épistolaires, ça a totalement mais alors totalement fonctionné.  C'est qu'ils sont souvent courts, ces mails... et que je me retrouve avec l'envie d'en lire "juste un autre"... jusqu'à plus d'heure.  Et tout ça sans que je me sente totalement voyeuse.  Ce n'est pas mièvre, on est loin de la chick litt, les personnages ne semblent pas totalement ignorants des dangers de cette correspondance "hors-vie" où ils ne parlent que d'eux, de leurs sentiments, de leur relation.  Et ils s'y enfoncent quand même, alors que moi, je tournais fébrilement les pages pour savoir ce qui allait enfin se passer quand ils allaient se rencontrer.  Parce que pas une seconde ils ne s'imaginent que le passage du virtuel au réel passera sans heurts...


J'ai beaucoup aimé ces personnageset je me suis prise à espérer pour eux malgré tout.  Malgré le côté insensé de l'aventure, malgré qu'Emmi soit véritablement tête à claques et qu'elle ait énormément de difficulté à analyser ce qu'elle est et ce qu'elle ressent... ou a de la difficulté à se l'avouer.   Elle est impulsive, exigente, parfois pas cohérente avec elle-même... mais plusieurs le seraient tout autant s'ils s'étaient laissés entraîner dans une telle histoire.  Quant à Léo, j'adore son humour, son ton pince sans-rire, ses réactions un peu promptes et directes mais toujours honnêtes.  Disons qu'il sait parler aux femmes, ce Léo.  La fin est véritablement punchée (et m'a rendue quelque peu hystérique,d'ailleurs... des copines ont été témoins de mon souffle complètement coupé!) et il y a une suite, pas encore traduite en français.  Je risque de la lire parce que trop curieuse mais avec un peu de recul, j'aurais probablement stoppé le récit à cet endroit car on évite ainsi la banalité. 


Beaucoup de réflexions poursuivies par ce livre... au sujet du virtuel face au réel, des relations internet.  Je dis "poursuivies" parce que dans mon entourage, j'ai déjà connu deux personnes aussi embarquées dans une relation assez ressemblante qui se sont retrouvés complètement perdus et paniqués face à tout ça.  Donc, c'est possible... et assez incompréhensible de l'extérieur, je peux vous le confirmer. 


Mais ce livre, c'est avant tout des échanges entre deux personnes qui aiment ce qu'ils perçoivent de l'autre.  Un roman presque doudou, tout plein de tendresse, dont les pages se tournent toutes seules...

 

Thanks again, Fashion!


Partager cet article