Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Doctor Who - Season 2x05 - The girl in the fireplace

19 Décembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Séries et autres trucs à l'écran...

 vlcsnap---Cheval.png

J'ai décidé de finalement me grouiller un peu pour suivre les copines dans ce Super Challenge Un Peu - Si Peu - Désorganisé, qui voulait que chaque lundi, nous faisions un billet sur un épisode du Docteur en particulier.  Nos préférés, of course.  Fashion et Maijo, bonnes élèves, on bel et bien commencé alors que moi, prise dans d'autres préoccupations - genre "comment réussir à respirer à travers la poussière de plâtre à mon lieu de travail" - j'ai procrastiné un maximum. 

 

Toutefois, comme ceci est mon épisode préféré de la saison 2 (avec la finale), je ne pouvais pas passer à côté.  Attendez-vous donc à des tonnes de hiiiii et à des superlatifs à la tonne.   Et à quelques spoilers, of course.   Difficile de transmettre mon enthousiasme, sinon. 

 vlcsnap-2011-12-18-22h33m14s84.png

Cet épisode est l'un des épisodes historiques one shot de la saison 2.  C'est tout à fait ce genre d'épisode qui me manque un peu dans la dernière saison du Docteur.  De l'histoire, un peu de légèreté, beaucoup d'émotion, mais qui se tient tout seul et qui est tout aussi génial.  C'est l'épisode où nous recontrons Madame de Pompadour et où un cheval galope dans la palais de Versailles.   L'un de mes épisodes cultes, quoi.

 vlcsnap-2011-12-18-22h34m31s85.png

Le setting, donc, complètement déjanté comme je les aime.  Des portails temporels ouverts entre un vaisseau du 51e siècle et la vie de Mme de Pompadour.  Des Clockwork robots qui tentent de réparer leur vaisseau par tous les moyens imaginables et qui semblent en vouloir à la dame.   Ce n'est pas réellement steampunk mais quand même des éléments qui me plaisent beaucoup.   Le Docteur a amené Rose et - pour la première fois - Mickey dans l'aventure et j'ai réellement pu prendre conscience à quel point la "Règle numéro 1" a changé entre Ten et Eleven (de "Don't wander off" à "The Doctor lies", il y a vraiment une marge).    On explore également la relation entre Rose et le Docteur à travers leur relations aux autres (Mme de Pompadour et Mickey) mais en arrière plan.  Leurs réactions sont très révélatrices (morte de rire quand le Docteur répond à Rose qui lui mentionne qu'il ne PEUT pas garder un cheval : "I let you keep Mickey") et Rose est de plus en plus jalouse (mais pas trop hein) par rapport à Ten.   Pourtant, ce n'est pas du tout le but de l'épisode, qui porte principalement sur la relation entre le Doctor et Reinette. 

 vlcsnap-2011-12-18-22h34m51s26.png

Impossible de ne pas sympathiser avec cette petite fille qui attend toute sa vie son ami imaginaire (tiens... ça me rappelle une autre petite fille plus tard dans la série, ça) et qui reste digne, malgré qu'au fond d'elle-même, elle soit toujours cette petite fille.  Et ce même si elle embrasse le Docteur hein.  Ne suis-je pas magnanime.    La relation qui se bâtit est touchante et c'est jubilatoire d'observer Ten quand il réalise qui est la petite fille avec qui il parle à travers le foyer.   Ou quand il la rencontre "grande" pour la première fois, le voir ainsi désarmé, c'est so cute.  Et son "I just snogged Madame de Pompadour", comme un gamin... just lovely!  J'aime comment on voit à quel point les courtes rencontres qu'ils ont ont marqué la vie de Reinette et de toutes ses compagnes, en fait.  On comprend pourquoi les gens sont prêts à tout pour lui.  Le sauveur qui arrive sur son cheval blanc.  Le Docteur fascine, il fait rêver mais en même temps, il est terriblement seul et il vient avec les monstres, ça va ensemble.  La scène où il communique avec Mme de Pompadour est magnifique car on le voit réellement vulnérable.  Et bien entendu, David Tennant est tellement expressif que bien des fois, les mots ne sont pas nécessaires.  Sa façon de changer d'expression, ses yeux qui s'allument ou qui comprennent soudain... j'adore (oui, vendue d'avance, je sais). 

 vlcsnap-2011-12-18-22h39m36s67.png

Et la finale est juste magnifique.  La scène avec le roi, quand le Docteur cesse de parler mais que tout est dit.  C'est émouvant et ce rendez-vous manqué est très triste.  Et en même temps, la peine du Docteur est teintée de résignation et nous fait réaliser à quel point il a l'habitude de perdre ceux qu'il aime.  A quel point il est seul, même s'il a des compagnes ou des compagnons parce que, inévitablement, ce n'est que pour un temps. 

 vlcsnap-2011-12-18-22h42m39s99.png

Ça paraît que j'aime cet épisode?

vlcsnap-2011-12-18-22h43m10s154.png 

Pour ne pas quitter sur une note trop triste, je dirai que j'ai adoré les décors, adoré les répliques qui font sourire, adoré les situations comiques, adoré les commentaires un peu "off" du Docteur, adoré la scène ou Ten arrive en ayant l'air complètement saoul et en délirant et en chantant "I could have danced all night" et en radotant sur le daiquiri aux bananes (bananas are good) au milieu d'une situation périlleuse. 

 vlcsnap-2011-12-18-22h40m48s21.png

Un épisode dé-li-cieux. 

Rien de moins!  Et il y a trop de photos que j'aurais voulu placer... j'ai dû me limiter. 

 

Je vous mets les liens vers les billets de Fashion et Maijo dès que je les trouve!

Mois anglais D4

Partager cet article