Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Bruits du coeur - Jens Christian Grondahl

8 Novembre 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (autre)

bruits-du-coeur.jpgPrésentation de l'éditeur

"Deux amis d'enfance, l'un à Copenhague, l'autre à New York.  Une lettre qui arrive après la mort de son expéditeur.  Une femme, soeur de l'un et maîtresse de l'autre.  Des estampes japonaises, un hôtel de passe, une grande demeure bourgeoise.

 

Comment comprendre la vie d'Adrian, terrassé par une crise cardiaque à 40 ans à peine, a partir de ces quelques éléments, comment renouer les fils épars de l'histoire de leur amitié.  C'est à ces questions que le narrateur, dont nous saurons jamais le nom, essaie de répondre, en remontant le cours de ces deux vies étroitement liées.  Il revient sur leur enfance, leurs choix professionnels, cette envie d'être à la place de l'autre.  Mais avant tout, il cherche à comprendre les mouvements du coeur et du désir qui ont donné à la vie d'Adrian - et à la sienne - ces contours parfois chaotiques."

 

Commentaire

J'ai beaucoup aimé ce roman.  Et pourtant, je sens que je vais avoir du mal à en parler. Peut-être est-ce parce que ma lecture a été interrompue par tout plein de projets et d'aventures... bref, je ne sais pas par où commencer. 

 

C'est un roman empreint de nostalgie auquel nous avons droit.  On s'attendrait à l'histoire d'Adrian mais c'est autant celle du narrateur qui nous est contée.  C'est aussi l'histoire de cette amitié d'enfance, cette amitié teintée de non-dits, cette amitié lointaine, en fait.  Mais qui compte.

 

Quand le narrateur reçoit une lettre d'Adrian après sa mort, une lettre qui dit que lui seul pourrait comprendre ce qu'il vit, il ne s'imagine pas que cette recherche d'Adrian va aussi le faire se rencontrer lui-même.  C'est par petites touches que nous allons entrevoir ce qu'ont été ces deux hommes, ce qu'ils sont devenus.  On nous parle aussi de l'amitié, des drôles de chemins qu'elle prend.  Chemins qui nous éloignent parfois pour nous rapprocher à nouveau.  On réalise ce qui est, ce qui semble être.   Et à quel point parfois, on ne connaît pas ceux qui nous entourent. 

 

Ce n'est pas une histoire compliquée, ni même une histoire extraordinaire.  Ce ne sont pas des grands hommes.  Juste des gens normaux.  On a parfois des instantannés de leur vie.  Des souvenirs épars, subjectifs.  Dépendant de quelle séquence on a choisi de cristalliser.  Et la figure d'Ariane la soeur d'Adrian, qui revient avec ses bouffées de passé. 

 

Un retour en arrière qui permet d'aller de l'avant, somme toute. 

Et une écriture et des images qui m'ont beaucoup plu.  J'ai été particulièrement touchée quand il nous parle des estampes japonaises, ces scènes fugitives prise sur le vif mais empreintes de sérénité.

 

Une belle lecture.

 

Partager cet article