Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Allegiant (Divergent #3) - Veronica Roth

13 Février 2014 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

Allegiant.jpgJe l'avoue tout de suite, j'ai sorti ce roman de ma pile parce qu'on m'avait dit que la fin était pourrie.  J'avoue que j'étais curieuse parce que je reproche souvent aux dystopies des fins un peu trop "douces".    Du coup, je l'ai lu.  Et pour faire une histoire courte, la fin m'a beaucoup,  beaucoup plu.  Mais pendant le roman... ennui!

 

Bon, soyons claire.  C'est peut-être un peu ma faute.  J'ai lu chacun des tomes à plus d'un an d'intervalle.  Du coup, peut-être étais-je moins "dedans" quand j'ai commencé de roman-ci.  Et je maintiens que l'idée de base est géniale, rien de moins.  Quand on comprend ce qui se passe, on se dit "ah oui, c'est fort"!  Mais quel défi que de changer de "setting" à ce point à chaque tome.    Et de faire découvrir aux lecteurs tant de nouveaux personnages.  Du coup, je ressors de tout ça avec une impression de "trop vite" de "pas le temps de m'attacher à tout ce beau monde... ou même au monde".   Voyez-vous, il y a beaucoup d'exposition, ce qui était ma foi fort nécessaire, étant donné le contexte, le tout entrecoupé de séquences d'action qui semblent parfois un peu rushées.   Et ça, pour moi, ça démontre un réel problème de rythme. 

 

Mais n'empêche que sérieusement, prise dans son ensemble, cette trilogie ose, cette trilogie nous secoue et nous fait réfléchir aux sociétés.  Ce qui est déjà pas mal, n'est-ce pas!

 

SPOILERS SUR LES TOMES 1-2 À PARTIR DE MAINTENANT

 

À la fin du tome 2, on quittait les personnages sur une révélation qui nous laissait plus que perplexes.  Un monde en danger hors des villes?   Qu'est-ce qui se passe?  Chicago est viré à l'envers.  Evelyn a pris le contrôle, tout signe d'appartenance à une faction est interdit, bref, sa façon de diriger est... particulière.   Toutefois, seule une petite partie de ce tome 3 se déroule dans la ville car l'intérêt est ailleurs.  Hors de la ville.  Dans un ancien aéroport ou certains Allégiants découvriront ce qui est réellement arrivé et ce qui est en train de se passer.  Et ça ne leur plaira pas vraiment.

 

Une société où tout le monde n'est pas traité également, ça ne promet rien de bon, n'est-ce pas?  Il y aura donc une courte réflexion éthique et morale à travers tout ça, beaucoup de teintes de gris (ça, ça m'a plu) et pas de solution idéale ou parfaite.   La narration est alternée entre Tris et Four et si ça peut agacer au départ (Four ne fait que s'extasier sur la force, le courage de sa dulcinée malgré sa petite taille... ça agace à la longue), ceci prend son importance dans la deuxième partie du récit. 

 

Bref, j'ai peiné pendant ma lecture, je l'avoue.  Mon intérêt se relâchait par moments (il a été par contre très présent à la fin) et je dois avouer que la finale est beaucoup trop rapide à mon goût.  Bizarrement, toutes ces histoires de sérums m'ont semblé un peu faciles.    Mais je ne regrette pas ma lecture car cette fin osée m'a plu et je le soutiens toujours: quel pari c'était, cette trilogie!  Elle a l'atout majeur de rester cohérente et de voir ses personnages évoluer réellement, tout en restant eux-mêmes à la fois.   Mais je crois qu'en fait, j'aurais aimé voir plus du "avant" pour bien pouvoir apprécier l'ampleur de tous ces bouleversements!

Partager cet article