Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Paul à Québec - Michel Rabagliati

5 Mai 2009 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Bandes dessinées - mangas

Résumé
Nous retrouvons Paul et sa petite famille, quelques années après "Paul à la pêche".  La bande dessinée s'ouvre sur une fête de la St-Jean dans la famille de Lucie et nous les suivons pendant un peu plus d'une annnée, année pendant laquelle un événement viendra bouleverser leurs vies.

Commentaire
Depuis que Charlie Bobine et Allie me l'ont vivement conseillée, je suis devenue totalement fan de cette série hautement auto-biographique et intimiste.  Quand le sixième tome est sorti il y a quelques semaines, je me suis bien évidemment jetée dessus et encore une fois, j'ai adoré.  À travers le quotidien de Paul, de Rose et de Lucie, nous vivons avec eux des étapes cruciales de leur vie et je suis passée du rire aux larmes à travers ces pages.  Difficile de ne pas se reconnaître à travers toutes ces références typiquement de chez nous (par exemple, la BD s'ouvre sur le célèbre restaurant Madrid!) disséminées un peu partout.  Impossible de se sentir ailleurs qu'au Québec avec Paul et chaque petit détail est un régal... et souvent un souvenir!  Pour la nostalgique que je suis, ça fonctionne à tout coup!

Dans ce titre en particulier, Paul n'est pas si souvent à Québec que ça.  Ce n'est pas un hommage à la vieille capitale, loin de là.  Sans tout dévoiler (je m'en tiens à ce qu'on pourrait déduire de la couverture), ce tome traite principalement du deuil d'un proche.  Par des détails, des conversations un peu anodines, des images arrachées aux souvenirs, Rabagliati nous fait vivre des moments émouvants de tous ordres: rire, larmes mais aussi sourires à travers les larmes, à l'occasion.  La vie, quoi...  Difficile de ne pas projeter, de ne pas se sentir interpellés par le thème et les réactions des personnages.  J'ai refermé le livre les yeux dans l'eau mais une de ces tristesses qui apaise au bout d'un moment. 

Une BD que je n'hésiterais pas à conseiller, donc!  Je serais aussi bien curieuse de savoir si les lecteurs européens (qui, j'imagine, ne sont pas au courant de l'obstinage incroyable que peut susciter la prononciation du mot "poteau" entre gens de Québec et de Montréal) y trouvent tout autant leur compte!

9/10

Partager cet article