Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Articles avec #litterature quebecoise tag

Un homme et son péché - Claude-Henri Grignon

22 Novembre 2007 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature québécoise

Un-homme-et-son-p--ch--.jpgRésumé
À Ste-Adèle, dans les Laurentides, habite Séraphin Poudrier, l'avare, le riche.  Il est marié à la belle Donalda, 20 ans, et sa principale préoccupation est d'économiser.  Il fait vivre à sa femme une vie de misère et un jour, elle tombe malade...    (résumé nul, je sais... je ne suis pas très bonne pour résumer un bouquin, c'est pour ça que je place généralement la présentation de l'éditeur!)  

Commentaire
Comme je lis à la vitesse tortue et qu'entre diverses occupations, j'ai très peu de temps pour lire, me revoici à fouiner dans mes carnets pour commenter d'anciennes lectures.  Je me crée ainsi des "archives personnelles"!  Je continue donc dans lignée des "classiques québécois" pour parler de  "Un homme et son péché" de Claude-Henri Grignon.   

J'ai lu ce livre une première fois il y a déjà longtemps, à un âge où tout ce qui m'intéressait était l'histoire d'amour entre Alexis et Donalda (vive la version "feuilleton"!!!).    Cette histoire a été grandement magnifiée dans la télésérie ainsi que dans le film car elle ne figure pas dans le roman.    J'ai donc lu ce livre prestement, n'ayant hâte qu'à cet épisode précis.  Quelle déception!  Je l'avais coté à 2/10, je crois!!!  

Une deuxième lecture, avant la sortie du film, me l'a fait davantage apprécier.  J'ai alors tenté d'y chercher autre chose et j'ai bien aimé haïr Séraphin (en fait, j'étais presque contente de la fin du livre... ) qui a fait vivre une vie impossible à sa femme et qui ne faisait que compter ses sous.  La pauvre Donalda fait horriblement pitié dans toute cette histoire.  Ca m'a aussi permis de chercher davantage sur l'histoire de cette période de notre histoire, où les gens vivaient avec presque rien et où la survie devenait parfois difficile.    On déteste Séraphin mais en même temps, c'est presque triste de constater à quel point son amour de l'argent a dominé et dirigé sa vie.   Ca en devient presque ridicule.  

Le livre se lit en un rien de temps, l'écriture est très simple et directe.  Pour moi, le moment n'a pas été passionnant mais pas non plus désagréable.  En fait, plus ça va, plus je découvre que je n'ai pas vraiment d'affinité avec les "classiques québécois".  J'ai beau aimer l'histoire, on dirait que j'accroche très rarement.   J'ai besoin de davantage de magie et ceux que j'ai lus (alors que j'étais trop jeune pour apprécier, à mon avis... merci à un certain prof qui s'en donnait à coeur joie dans ce style!!!) étaient vraiment terre à terre... 


6/10

Voir les commentaires