Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

When beauty tamed the beast - Eloisa James

28 Mai 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Romans d'amour et de guimauve... sans vampires!

When-beauty-tamed-the-beast.jpgPrésentation de l'éditeur

"Miss Linnet Berry Thrynne est une Beauté...  Naturellement, elle est fiancée à une Bête.

 

Piers Yelverton, Duc de Marchant, habite dans un château du pays de Galles où, selon la rumeur, son mauvais caractère fait fuir tous ceux qu'il rencontre. Et la rumeur veut aussi qu'une blessure a rendu le duc imperméable aux charmes des femmes.

 

Mais Linnet n'est pas n'importe quelle femme.

 

Elle est plus que simplement adorable: son esprit et son charme ont séduit un prince.  Elle croit que le duc va tomber follement amoureux... en seulement deux semaines.

 

Mais Linnet n'a aucune idée du danger dans lequel elle place son propre coeur, tout ça pour un homme qui ne l'aimera peut-être jamais en retour.  Quel prix va-t-elle devoir payer pour gagner son coeur sauvage?"

 

Commentaire

 Dans la série des contes de fées d'Eloisa James, j'avais déjà lu "A kiss at midnight" (Cendrillon version un peu modifiée) que j'avais aimé.  Et j'ai tout autant aimé ce deuxième roman qui est une réécriture de "La belle et la bête", mon conte préféré.  La belle, c'est Linnet Berry, courtisée par un prince, qui a eu le malheur de porter une robe disons... peu flatteuse lors d'un bal.  Une robe qui lui donne l'air enceinte de 4-5 mois.  Du coup, sa réputation est perdue, quoi qu'elle dise et quoi qu'elle fasse.  S'ensuit un plan un peu fou et pas très honnête qui la fiance avec Piers Ylverton, médecin supposément irascible (et c'est peu dire), gardant des séquelles d'une blessure et impuissant.   Et bon, impuissant ou pas, il n'en demandait pas tant.  Ce sera donc la rencontre de deux tempéraments un peu explosifs, dans un hôpital un peu en état de crise. 

 

Ceci est une vraie romance.  Des héros que tout sépare au début et qui se laisseront prendre au jeu, des incompréhensions et des moments assez hot.  Mais aussi beaucoup d'humour et surtout, surtout, un héros masculin modelé par l'auteure sur le modèle d'un autre docteur, un certain Gregory House, dont il partage le sale caractère, le franc parlé, le goût pour le sarcasme et la démarche.  Du coup, j'étais conquise.

 

Bien entendu, c'est très rose, c'est tout plein de guimauve mais personne n'est particulièrement niais ici.  Linnet a la langue bien pendue, elle n'est pas complètement irréaliste et a un sens de la répartie assez impressionnant.  Les dialogues sont parfois jubilatoires et ses réflexions imagées sont à mourir de rire.  Toute la partie où elle est ravie qu'il soit "physiquement" insensible à ses charmes, pour faire changement, est à se rouler par terre.  Linnet a une façon bien à elle de composer avec la réalité de la haute société mais également avec les gros vilains monsieurs qui n'ont pas vraiment de filtre social.   Et comme c'est la belle et la bête (version "bibliothèque médicale"), il y a bien entendu le message sur les apparences, même si la transformation est moins spectaculaire que chez Disney!

 

Je terminerai en disant que je veux une piscine comme ça.  Depuis que j'ai lu ce roman, j'en rêve, rien de moins.  Mais bon, elle est au pays de Galles et je n'ai pas la constitution des Anglaises (genre que moi, quand il fait froid, JE GÈLE... et je m'habillle) alors je pense que je ne pourrais jamais même m'y tremper le petit orteil.  N'empêche que c'est une bien jolie romance et que cette auteure me plaît définitivement beaucoup!

 

Logo-once-upon-a-time-2.jpg

Deuxième lecture pour le challenge "Once upon a time" de Pimpi!

Partager cet article