Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Vampire Academy - 6 - Last Sacrifice - Richelle Mead

7 Juillet 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

Last-sacrifice.jpgPrésentation de l'éditeur (en partie, mal traduite par moi)

SPOILERS SUR LES PREMIERS TOMES

"Rose Hathaway a toujours joué selon ses propres règles.   Elle a enfreint la loi et s'est enfuie de l'Académie St-Vladimir avec sa meilleure amie, la dernière princesse survivante des Dragomir, Lissa.  Elle a enfreint la loi quand elle est tombée amoureuse de son instructeur, Dimitri.  Et elle a osé défier la Reine Tatiana, dirigeante du monde Moroi, risquant sa vie et sa réputation pour protéger les générations de dhampirs et de gardiens à venir.

 

Maintenant, la loi a finalement rattrapé Rose - pour un crime qu'elle n'a pas commis.  Elle est en prison pour la plus haute offense imaginable: le meurtre d'une reine.  Elle aura besoin de l'aide de Dimitri et d'Adrian pour trouver la seule personne vivante qui pourra retarder son exécution et forcer l'élite Moroi à accepter une nouvelle candidate au trone: Vasilisa Dragomir. "

 

Commentaire

Me voilà arrivée au terme de cette série qui m’aura fait passer toute une semaine dans le monde des Moroi, des dhampirs et des Strigoi.  Parce que oui, j’ai des tendances assez « intenses » et je me suis tapé les tomes 2 à 6 en à peine 7 jours.  Que dire donc, après la lecture de ce tome 6 duquel je sors somme toute mitigée?

 

(Bon, je sens qu'il y en a qui vont hurler suite à mon billet... j'assume!)

 

Premièrement, je dois  dire que globalement, j’ai apprécié la série.  J’ai aimé ce monde, j’ai aimé les personnages, malgré leurs travers.  Rose est une héroïne différente, parfois énervante, certes, mais en recherche d’elle-même.  J’aime son impulsivité, ses plans complètement fous et sa façon de toujours tenter le tout pour le tout.  Oui, elle veut aider les gens mais elle a aussi ce côté très ado qui la rendent crédible.   Lissa est plus présente dans ce tome, elle commence à trouver sa propre voix et j’ai trouvé cette partie de l'histoire, celle qui se déroule à la Cour, très réussie, en fait.  J'adore aussi Adrian, qui est beaucoup plus que ce qu'il semblait au départ.  J'aime son évolution, sa façon d'agir, les liens qu'il crée et ses éternelles remarques un peu tête en l'air et sarcastique.  J'ai beaucoup aimé percer cette façade.  Quant à Abe, il est également très intéressant.  Un personnage que j'ai définitivement aimé suivre.

 

Dans les tomes 3-4-5, l’auteur ose malmener ses personnages et qu’elle déroge du patron et des codes convenus.   Les relations se développent, les personnages évoluent, le monde est intéressant et quand même différent des autres histoires de vampires que j’ai lues récemment. 

 

Beaucoup de promesses donc. 

 

Toutefois, c’est surtout déçue que je ressors de ce sixième tome.  Comprenez-moi, il y a des passages qui m’ont plu, je l’ai carrément dévoré pour voir ce qui allait advenir de Rose, de Lissa, de Dimitri, d’Adrian et des autres.  Pas tant d’ennui (même s’il y a des longueurs à mon avis) mais souvent de l’agacement.   Agacement parce que ce tome final aurait pu continuer dans la lignée, s’éloigner un peu de ce qui était attendu… et que finalement, non.    Je n’ai franchement pas été convaincue par la résolution finale et je dirais même plus, ça m’a à certains moments prodigieusement agacée.    Une telle série aurait selon moi mérité autre chose, un truc moins convenu.   Je n’ai absolument pas cru aux situations de suspense (sur tous les plans) que l’auteur nous propose et du coup, les questionnements et les tourments des personnages, qui m’apparaissaient artificiels, m’ont semblé bien longs et bien redondants. 

 

Je ne suis pas claire?

Ok, attention…

 

GROS SPOILERS DROIT DEVANT

 

Mon gros problème, c’est qu’après une telle série, j’aurais aimé une fin moins rose bonbon pour l’héroïne.  Entendons-nous, elle a eu une année difficile.  Mais là, tout de même, c’est un peu la finale rêvée non?  Et non, je ne dis pas ça parce qu’Adrian était mon personnage préféré.  Je l’aimais comme personnage mais je n’ai jamais cru une demi-seconde au couple potentiel Rose/Adrian.   Dès le tome 1, on savait avec qui elle allait finir, donc aucune surprise de ce côté-là.  D’ailleurs, dans le tome 5, j’ai adoré les hauts et les bas de leur relation.  Sa réaction par rapport à elle et cette finale qui révèle finalement ce dont on se doutait.   Donc ce n’est pas ce côté-là qui m’a dérangée, même que j’étais contente que le couple se retrouve.   Sauf que bon, entendons-nous, c’est ÉVIDENT et même plus qu’évident pendant tout ce tome qu’ils s’aiment.   Ça traîne, ça traîne…  on dirait que Rose ne comprend rien.  Et du coup, on ne croit pas du tout à la relation entre Rose et Adrian, ainsi qu’aux questionnements existentiels de Rose.  Encore moins aux raisons qu’elle se donne pour le laisser…  Tout le long, Rose « dit » qu’elle aime Adrian (mais il m’a semblé là « pour faire un triangle amoureux » et pour être utile à Rose) et qu’elle croit que Dimitri ne l’aime plus « comme ça » alors que c’est évident comme le nez au milieu de la figure.  Alors on s’imagine que les grandes déclarations de Rose qui dit qu’elle passe à autre chose, après une semaine tout à côté de lui… j’ai soupiré d’agacement.   Les indices et les histoires d’auras qui confirmaient ça m’ont semblé bien redondants.     Je reproche aussi le côté très politically correct de la relation avec Adrian.  Pas que je veuille du sexe pour du sexe mais je me suis quand même dit que bon, ça fait « je veux garder l’héroïne uniquement pour l’homme de sa vie » comme péripétie.   Ou comme non-péripétie.

 

Autre chose?   Rose a TOUT à la fin du roman.  Le job qu’elle voulait, près de l’homme qu’elle aime.  Le grand amour pour la vie.  Quelques remords mais pas tant que ça, vu que Dimitri a tellement de talent pour la rassurer.  Plus de lien qui la retient prisonnière.  Une mère et un père.  La reconnaissance.  Le pardon pour toutes ses frasques.   Un chausson avec ça?  La résolution du meurtre aurait pu être intéressante (j’avoue que ce meurtre dans le tome 5, je ne m’y attendais pas du tout).  L’enquête l’est d’ailleurs.  Mais le motif pour avoir fait accuser Rose?  Voyons donc!  Pleaaaaase!

 

Au moins, ils n’ont pas fait finir Jill avec Adrian… sinon je pense que j’aurais hurlé!

 

FIN DES SPOILERS

 

Donc, une déception au sujet de ce dernier tome.  Pour avoir eu plusieurs discussions avec les copines au sujet de la littérature jeunesse et de ce qui fait rêver avec ce genre de série, oui, je savais à quoi m’attendre, mais j’espérais quand même un peu.  Je compare sans doute trop à une certaine autre série et à une autre héroïne qui sait se défendre et qui a aussi à faire face à plusieurs dilemmes moraux.  Mais ça, c’est mon biais à moi. 

 

Toutefois, c’est une série jeunesse que j’ai quand même aimée, malgré quelques bémols.  L’univers se tient, il y a encore du potentiel à l’exploiter et c’est accrocheur, différent.  Je suis réellement entrée dans cet univers, j’y étais vraiment et je m’étais réellement attachée aux personnages, de là la chute un peu rude au dernier tome, qui était « bien » sans être à la hauteur des deux précédents… et de mes attentes.  Je ne regrette aucunement ma lecture tome sur tome, loin de là.  Je n’ai jamais eu hâte que ça se termine et les personnages sont définitivement intéressants.   Et bizarrement, je suis certaine que cette fin plaira à une bonne proportion des lecteurs, qui n'attendent pas nécessairement la même chose que moi! 

Partager cet article