Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Top Ten Tuesday - Books that made me cry... and cry... and cry...

14 Décembre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Top Ten Tuesday

Top ten tuesdays

EDIT DU 14 FÉVRIER 2012 - OUI, JE L'AVAIS ENCORE FAIT, CELUI-LÀ... DONC VOILÀ LE BILLET D'ORIGINE.  J'AI AJOUTÉ LES PHOTOS POUR DIRE QUE BON, JE FAISAIS UN EFFORT ;)  DE LÀ LA BIZARRE DE CONCLUSION.  ÇA DATE DE PLUS D'UN AN MAIS C'EST TOUJOURS VALIDE COMME TOP. 

 

Mes ajouts depuis?

1. La série Fever, of course, la fin du troisième livre, surtout.  Et le début du 5e.  Oh my, j'ai dû pleurer pendant 100 pages!

 

2.  A separate peace de John Knowles.  Pas des torrents mais bon, des vraies larmes quand même...

 

3.  Toute la série Hunger Games, surtout une scène dans le premier tome.  J'étouffais... (bon, en fait, je l'avais lue avant le top en question... mais je l'avais oubliée, je pense)

 

4.  Soldat Peaceful de Mopurgo.  La fin, again...

 

Mais retour au top original dont les crises de larmes étaient plus heu... spectaculaires, disons...

 

 

Ce thème était celui du 2 novembre dernier chez The broke and the bookish.  Mais comme nous ne participions pas encore à ce moment-là, quelques copines et moi-même avons choisi de tricher - encore - car le thème de cette semaine n'était pas nécessairement pour nous.  En effet, les sorties les plus attendues de 2011... vraiment, j'aurais du mal, vu que je suis encore toute mêlée dans ce qui est sorti en 2010.  Disons que je suis tout sauf à la pointe de l'actualité littéraire. 

 

Les livres qui m'ont fait pleurer, donc. 

 

Je sais que plusieurs ont du du mal mais moi, je l'avoue d'emblée, pas du tout.  Je suis une horrible braillarde dans les livres, autant que dans les séries (celles qui m'ont vue voir certains épisodes du Docteur et de Torchwood s'en souviennent) , les films (j'ai quand même pleuré en écoutant Anastasia, hein...) et les chansons (je sais, je suis irrécupérable).  Donc, mon problème, c'était de n'en nommer QUE dix.  Vous aurez donc ici les dix livres qui me font pleurer comme une madeleine à chaque fois que je les lis... ou même que j'y pense.  L'écriture de ce billet a donc donné lieu à un torrent de larmes, commanditées par une certaine personne qui s'en est donné à coeur joie. 

 

Je vais essayer de ne pas trop spoiler mais c'est un peu difficile, je le crains...

 

Nous-sommes-eternels.jpg 1.  Nous sommes éternels - Pierrette Fleutiaux

À ma première lecture, j'ai commencé à pleurer au milieu.  Aux lectures suivantes, je pleure dès le début.   À m'en étouffer presque.  Ce vide, ce sentiment d'impossibilité de repartir à neuf maintenant que son seul repère, qui était là depuis l'enfance, n'est plus... Et je ne spoile rien car on le sait dès le début.  J'ai trouvé ça terrible.  Pas très sain, certes, mais terrible de perdre toute son enfance et de ne plus savoir qui on est soudainement... bref, c'est un cas de "du début à la fin".  Par contre, il ne fait pas cet effet à tout le monde hein.  

 

Rilla.jpg

2.  Rilla d'Ingleside - Lucy Maud Montgomery

C'est le dernier tome officiel de la série "Anne..." et nous nous attachons à sa fille la plus jeune, Rilla, alors qu'elle a 15 ans et que la première guerre mondiale fait rage.  J'ai aussi versé des torrents de larmes.  Je n'ai qu'à lire la fameuse lettre, comme ça, à froid et c'est parti.  Comment expliquer... la fidélité de Dog Monday?  Le bébé de guerre?  Walter?  Jem?  Terriblement touchant mais terriblement doudou aussi.  J'aime ce livre.

 

amber-spyglass.jpg

3.  His dark Materials - Philip Pullman

J'ai versé des larmes à plusieurs moments mais la fin, la fin... quel déchirement!  J'aurais tellement voulu autre chose. Et ces sacrifices "for the greater good" me mettent toujours dans tous mes états.

 

GWTW-copie-1.jpg

4.  Autant en emporte le vent - Margaret Mitchell

Un mot: Bonnie. Et ce qui s'en suit.  Et une phrase, juste après l'escalier: "... she wanted Rhett.  But he was not there and she could bot bring herself to ask for him."  Et la conversation qui s'en suit entre Rhett et Melly.  Oh my God, poor Rhett.  So, so sad.  Tellement que quand je relis, j'arrête généralement de lire dans ce coin-là tellement c'est plus que je peux en supporter. Et oui, je le sais pas coeur.  Et oui, je cite de mémoire.  Donc peut-être qu'il y a un mot ou deux qui diffèrent...

 

Cyrano.jpg

5.  Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand

La fin, bien entendu.  Et quand on connaît la fin, un peu tout le long. C'est tellement beau, tellement triste, tellement romantique... Bref, je pleure.

 

Tale-of-two-cities.jpg

6.  Un conte de deux villes - Charles Dickens

J'aurais pu citer d'autres romans de Dickens qui m'ont fait verser des larmes... mais cette crise-ci a été la plus... spectaculaire, disons.   Mes collègues s'en souviennent encore.  Oui,on s'y attend, je sais... mais quand même.   "It is a far far better thing... "   Vous pouvez donc vous imaginer la scène que j'ai pu faire quand j'ai vu cette phrase dans l'une de mes récentes lectures... (dont le billet n'est pas encore publié, en fait... mais plusieurs sauront de quoi je parle, je crois)

 

Book-thief.jpg

7.  La voleuse de livres - Marcus Zusak

À la fin, j'avais carrément de la difficulté à reprendre mon souffle.  On n'a pas idée de me faire des trucs pareils. 

 

Green-mile.jpg

8.  The Green mile (la ligne verte) - Stephen King

J'ai pleuré pour John Coffey (mon dieu que c'est triste... j'étais aussi pire que les personnages du roman), pour Mr. Jingles aussi et à la toute fin.  Mon copain de l'époque croyait que j'étais folle.  Puis il a vu le film.  Et il a compris.  Il m'avait même appelée pour m'en parler alors que nous n'étions plus ensemble!  Il faudrait d'ailleurs que je le relise, ce roman.  Préparons les kleenex!

 

Angelique-3.gif

9.  Angélique - Anne Golon

Je le mets globalement mais disons qu'Anne Golon n'est pas tendre avec ses personnages.  Ma plus grosse crise de larmes est venue - bizarrement - dans Angélique et le Roy, pour un personnage que j'ai mis du temps à aimer mais qui est selon moi horriblement sous-évalué.  Faudrait le réhabiliter, tiens.  Sinon je ne nommerai personne pour ne gâcher aucun punch mais globalement, la fin du tome 1, une passe dans le tome 2 où Angélique en fait un peu trop et ça se retourne contre elle...  et un peu partout, quoi.  Bref, ils existaient pour vrai, ces personnages, bon!

 

time-traveller-s-wife.jpg

10. Le temps n'est rien - Audrey Niffenneger

Comment expliquer... je déteste les dernières fois, les adieux, et tout et tout.  Pour moi, "savoir" que c'est la dernière fois, savoir ce qui va arriver, c'est l'enfer.  Dans toutes les situations.  Un cauchemar que je fais souvent, c'est qu'une personne décédée revient me voir pour 2 heures, et que je sais qu'après c'est fini, que je dois tout faire, tout dire...   Bref, ce roman, c'était l'équivalent de mon pire cauchemar.  Cette sensation que le temps s'écoule, que la fin arrive, qu'on SAIT quand, qu'on ne peut rien y faire... Bref, j'ai pleuré comme une madeleine. 

 

Je pourrais aussi parler d'Harry Potter (les tome 5-6-7 m'ont fait tellement pleurer!), de Hunger Games (tous... je ne me suis pas encore remise de Rae et je ne parle pas du dernier tome), de Azilis de Valérie Guinot (les tomes 1 et 3 surtout... arghhh), de "Les vestiges du jour" d'Ishiguro (pas tant de larmes abondante mais un grand, grand sentiment de tristesse), de "Une prière pour Owen" de Irving, de "Outlander" de Gabaldon (quand Jamie décide de... mais bon, je ne dirai rien!), de "Never let me go" de Ishiguro (encore lui, je sais) ou encore de "Phantom" de Susan Kay, un dérivé super cucul du Fantôme de l'Opéra. Ah oui, j'oubliais Docteur Jivago, mais je pense que c'est la faute de la chanson, qui me met dans tous mes états à chaque fois.  Et croyez-moi, ce n'est pas exhaustif.  Loin de là! 

 

Et vous, quels sont les livres qui vous ont fait le plus pleurer?  Comme j'aime pleurer en lisant - mon côté maso - je suis curieuse... et j'en prends bonne note!

 

Le thème de la semaine prochaine: Les livres qu'on voudrait bien pour Noël.  Je verrai si je le fais. Plus personne ne veut m'offrir de livres pour Noël alors je n'ai pas grand espoir de ce côté-là.

 

 

PS:  Suite à une avalanche de pub pour les machins grossisseur de p*nis  et pour des trucs de marketing quelconques, j'enlève le Mr Linky qui répertoriait tous les liens vers vos billets TTT.  Vous pouvez les laisser dans les comms... mais je ne suis pas certaine que je vais vraiment les ajouter en fin de billet.  J'ai beaucoup de bonne volonté... mais je me connais!

Partager cet article