Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

To tame a highlands warrior (Highlanders #2) - Karen Marie Moning

17 Janvier 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Paranormal Romance

to-tame-a-highland-warrior.jpgPrésentation de l'éditeur

"Gavrael McIllioch a abandonné son nom et son château des Highlands pour échapper au destin sombre de ses ancêtres.  Cachant son identité au clan rival qui le poursuvait sans relâche, il a choisi de se nommer Grimm et a voué sa vie à protéger ceux qui lui sont chers, renonçant à tout jamais à son amour pour la ravissante Jillian St. Clair. Mais de loin, il veille sur elle et quand son père lui envoie un message urgent : "viens pour Jillian", il accourt.  Pour arriver dans une compétition pour gagner sa main"

 

Commentaire

Ce livre fait partie de ceux que je lis parce que je suis psychorigide.  Sans blague.  On m'a dit qu'à partir du tome 4, la série des Highlanders se rapprochait de plus en plus du monde de Fever, série que j'ai adorée.  Du coup, j'ai commencé la série du début.  Parce commencer une série par le tome 4... impossible d'y songer ;)) 

 

Du coup, j'ai lu les Highlanders, volume 2.

Qui est un roman de paranormal romance agréable mais pas non plus épatant. 

 

Grimm, le héros de cette histoire, nous l'avons rencontré dans le tome 1.  Un copain du Hawk.  C'est d'ailleurs avec eux qu'il se trouve quand il reçoit cette fameuse lettre qui dit "come for Jillian".  Ce qu'il fait.  Dans toutes les définitions du mot "come".  Oups, je l'ai dit.  Je spoile, quelle vilaine je fais.  Parce que of course, un héros de romance novel qui n'épate pas l'héroïne avec ses attributs masculins surdimentionnés, on en voit à tous les coins de rue, n'est-ce pas.  Mais je m'égare. 

 

Ici, on est dans les légendes nordiques, celles des Berserkers, plus particulièrement.  Entendons-nous, je suis une geek.  Pour moi, être Berserk, c'est un statut dans Final Fantasy, qui implique de devenir soudainement tout rouge.   Inutile de préciser que ce n'est pas tout à fait ça hein!  Grimm a donc été témoins d'un terrible événement, qui l'a amené à implorer Odin de lui donner une force surnaturelle et de faire de lui un Berserker.  Parce qu'encore une fois, un héros sans histoire personnelle tragique, ça ne le fait pas autant.  Of course, il en souffre, pauvre bête, et ne se croit pas humain.  Du coup, Jillian, celle qu'il aime depuis toujours, il ne la mérite pas et s'efforce d'être bien méchant avec elle.  Pour la protéger, vous voyez. 

 

Sauf que bon, comme vous le devinerez sans doute, elle ne se laissera pas faire. 

 

Jillian n'est pas une cruche, loin de là.  Tête de mule, obstinée, elle me plaît, cette fille.  Elle a un papa assez ratoureux, qui a plus d'un tour dans son sac (il m'a bien fait rire, celui-là, d'ailleurs) qui a décidé qu'elle devait se marier.  De là la missive qu'il a envoyé à trois époux potentiels.  Et de là l'histoire. 

 

Ceci dit, je ne me suis pas ennuyée, hein. L'histoire et l'univers se tiennent et s'il y a beaucoup d'amour et de guimauve, l'auteure réussit à rendre l'ensemble pas trop dégoulinant.   Bien entendu, j'ai ressenti le besoin de secouer le héros qui ne voyait rien venir de ce que moi, je savais depuis la page 8 environ.   On n'en est pas encore aux mystères de Fever qui se dévoilent petit à petit.  Je me suis trouvée un peu plus loin du monde de Fever que dans le tome 1 et les références sont quand même bien différentes.  Moins d'humour aussi ou plutôt un humour différent.  Bon, je dis tout ça, mais j'ai quand même été plongée dans les légendes du Nord depuis hein... juste pour bien comprendre le tout. 

 

Si je ne m'abuse, le tome 3 nous amène dans une tout autre époque...  Je vais laisser passer un peu de temps, quand même.  Autant  l'idée d'un kilt peut me faire sourire, j'aurais quand même bien du mal à en lire plusieurs de suite.  J'ai besoin de me remettre un peu entre deux "thick shafts"/"virile manhoods"! 

Partager cet article