Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Thomas Drimm - 2 - La guerre des arbres commence le 13 - Didier Van Cauwelaert

6 Décembre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature jeunesse

thomas-drimm-2.jpgPrésentation de l'éditeur

"Thomas Drimm, 13 ans moins le quart, est passé du rang de super-héros clandestin à celui d'ennemi numéro 1 des Etats-Uniques.


Par sa faute, les végétaux, devenus toxiques, semblent avoir programmé l'extermination des humains. Que veulent les arbres ? Comment entrer en communication avec eux ? Et, surtout, comment les réconcilier avec nous ? Plongé au coeur d'un complot diabolique, Thomas dispose de quatre jours pour arrêter la plus hallucinante des guerres"

 

Commentaire

J'ai été très enthousiaste à la lecture du tome 1 (dont je vous parlais ici) et il était impossible que je ne lise pas la suite.  Nous retrouvons donc Thomas exactement à la fin du tome 1, qui se déroulait en quelque chose comme cinq jours.  Avec ce tome, on rajoute quelques jours de plus à sa vie de jeune de 13 ans moins le quart, mais c'est aussi une très courte période.

 

Je dois par contre avouer être moins conquise par ce deuxième tome.  Nous sommes toujours dans le même monde mais les éléments qui me plaisaient dans le premier tome (le contrôle par le jeu, l'empuçage, la façon de concevoir la valeur des gens) sont moins mis à l'avant, même s'ils sont toujours là.    J'avoue avoir trouvé des longueurs dans ce tome, au point d'avoir eu hâte que ça finisse.  J'ai apprécié le fait que l'auteur ne veuille pas tout nous donner tout cuit dans le bec en ce qui concerne la motivation des personnages sauf qu'à force de revirements et de questionnements, je me suis un peu lassée.  On n'a pas le temps d'y croire et de se sentir trahi parce qu'on ne sait absolument pas où on en est.  Je ne peux m'empêcher de comparer avec le personnage de Mme Coulter, dans la trilogie de Philippe Pullman, à qui on en veut vraiment de nous avoir trompés.  Du moins, moi je lui en voulais.  Ici, je n'ai pas eu le temps de me conforter dans aucune idée avant qu'on m'envoie ailleurs.   Thomas se retrouve dans toutes sortes de situations incroyables et impossibles, il est complètement paumé, mais malgré tout, j'y ai trouvé peu de suspense (tout est trop facile) alors que ça avait parfaitement fonctionné dans le premier.  J'ai plus ou moins cru au problème de départ et bon, finalement, il ne se passe pas tant de choses que ça. 

 

Mon problème principal vient du fait qu'il me semble très improbable qu'un gamin change autant en 5 jours.  Qu'il passe par toutes les émotions, certes, je le conçois, c'est un ado.  Mais que les relations se nouent solidement et que tant d'évolution ait lieu en si peu de temps, ça m'a causé un problème.  Thomas, que j'avais trouvé attachant dans le premier tome, m'a énervée plus souvent qu'autrement.  Bref, je ne suis pas vraiment convaincue.  

 

Toutefois, le portrait de la désinformation par la convergence est bien réussi et il est clairement inspiré de notre réalité, et je ne suis pas sens penser à une sombre histoire de grippe A ou de grippe aviaire qui a fait freaker tout le monde l'an dernier.  Ce qui m'a le plus interpellée, par contre, c'est le rôle des légendes, de la littérature, des contes et de la culture en général dans la résolution du problème.  L'importance de la liberté de lire, de connaître, de savoir et de se souvenir.  L'importance de se souvenir aussi et de s'ouvrir l'esprit sur d'autres façon de voir les choses.  Ça, ça m'a plu. 

 

Une déception, donc, en raison des attentes que j'avais face à ce livre.  Je ne voudrais pas vous décourager de lire le premier parce que vraiment,je l'avais trouvé très réussi et oppressant.  Une suite est prévue.

 

Merci donc aux Éditions Albin Michel pour cette lecture.

Partager cet article