Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Théorie de la vilaine petite fille - Hubert Haddad

16 Février 2014 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (français)

theorie-vilaine-petite-fille.jpgCe roman, je voulais le lire.  Genre, vraiment.

 

En effet, je suis tombée amoureuse de la plume de Hubert Haddad avec "Le peintre d'éventails" et quand j'ai vu ce nouveau roman, c'est simple, il me le fallait.   J'avais une vague idée de m'être dit qu'en plus, le thème était ma foi fort tentant mais quand je l'ai ouvert, je n'avais plus aucune idée de ce que pouvait être le dit thème.   Du coup, après 50 pages, je me demandais toujours où l'auteur voulait nous emmener.  Idem après 100 pages.  Du coup, j'ai lu le début de la présentation de l'éditeur pour me situer un peu.  Et ensuite j'ai mieux apprécié.  Ce n'est qu'à la toute fin du roman qu'une bizarre d'impression m'est venue en tête.  Un drôle de sentiment de déjà vu...  quelques googlages plus tard, je réalisais qu'en fait, les fameuses soeurs Fox avaient existé "pour de vrai".   Je pense, en fait, que l'avoir su plus tôt m'aurait davantage fait apprécier le roman. 

 

Entendons-nous, j'ai aimé, hein!  Je n'ai juste pas eu le même coup de coeur que pour Le peintre d'éventails.  Je n'ai pas retrouvé la plume fine et ciselée qui m'avait tant plu dans le premier livre mais l'auteur nous montre plutôt ici une autre palette de son répertoire.  Il réussit à créer une étrange atmosphère, avec des styles contrastants entre les dialogues et la narration dense.  Je suis d'ailleurs de plus en plus curieuse de découvrir toutes les facettes de sa plume!

 

Mais pitchons un peu.  Nous sommes en 1848.  C'est l'histoire des soeurs Fox qui nous est narrée ici, avec un point de vue choisi par Hubert Haddad.  Un point de vue qui peut sembler volontairement flou.  Le roman s'ouvre sur Kate, 11 ans, fille de paysans américains.  Somnambule, la jeune fille prétend entrer en contact avec un esprit, Mister Splitfoot.  Folie?  Supercherie?  Réalité?   Ces coups frappés dans la ferme familiale va devenir la source d'une célébrité étrange et la base du Modern Spiritualism, avec tout ce que ça implique de tables qui tournent, de Ouija et autres trucs du genre.   Et c'est à travers cette lunette que nous verrons défiler plus d'un demi-siècle d'histoire américaine, rythmée, entre autres,  par la guerre de Sécession et l'abolition de l'esclavage.  Exercice ambitieux où nous rencontrons plusieurs personnages réels et revivons par petites touches des événements qui éclipsent bien souvent les soeurs Fox et leur petite histoire à elles. 

 

Car, avouons-le, je n'ai pas réussi à m'attacher à ces trois soeurs. 

 

Toutefois, le portrait d'un monde mouvant, en plein changement, qui se cherche tant au plan idéologique que spirituel est réussi.   Et certains chants et poèmes insérés ça et là m'ont touchée droit au coeur, surtout les chants folkloriques ou les chants des esclaves.  

 

Bref, un roman pas toujours facile à cerner, très bien écrit, mais auquel il faut parfois s'accrocher un peu!

Partager cet article