Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

The murder of Roger Ackroyd (Le meurtre de Roger Ackroyd) - Agatha Christie

17 Octobre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

Roger-Ackroyd.jpgPrésentation de l'éditeur

"Le suicide d'une veuve a suscité de la suspicion et de terribles rumeurs - de chantage, et d'un amoureux secret nommé Roger Ackroyd, qui a été poignardé à mort dans son bureau.  Et il y a des rumeurs comme de quoi son voisin, Hercule Poirot, n'a pas la moindre idée de qui a pu commettre ce crime."

 

Commentaire

Je vais essayer de parler de ce livre sans spoiler.   Parce que bon, étant la personne la plus facile à spoiler de la terre, je l'ai été totalement par un billet (je suis presque certaine que la personne n'a jamais pensé que ce qu'elle a dit pouvait à ce point être révélateur) et je ne voudrais pas faire de même, même involontairement.  C'était l'un des romans de Dame Agatha que je n'avais jamais lu et le fait de savoir le nom du meurtrier a quand même influencé ma lecture. 

 

Dès les premières pages, je me suis donc amusée à chercher les indices dans le roman, que je trouve terriblement bien construit.  Tout se tient, tout est très cohérent.  Comme dans plusieurs romans d'Agatha Christie, il y a souvent plusieurs intrigues secondaires, plusieurs secrets qui sont mis à jour.    Tout de suite, j'ai été prise dans l'enchevêtrement de fils de la toile tissée par l'auteur, ce que j'aime énormément.  Par contre, une fois le suspense du "whodonit" écarté, je dois avouer que la lecture du roman a été moins palpitante que les prédécentes.  L'action est située dans une petite ville de province, il y a certes quelques personnages succulents (je pense à Miss Caroline, la soeur du narrateur... elle a un petit quelque chose de Miss Marple dans sa façon de faire) mais il m'a définitivement manqué de suspense. 

 

Heureusement, il y a Hercule.  J'adore Hercule Poirot, c'est un fait avéré.  Dans ce roman, il est à la retraite en Angleterre et son fidèle Hastings est en Argentine.   Toujours aussi suffisant, toujours imbu de lui-même et de ses petites cellules grises, je l'adore.  J'adore ses questions qui semblent sortir de nulle part, ses déductions géniales, sa façon de réussir à obtenir ce qu'il veut de tout le monde par tout plein de tours de passe passe.  J'adore son côté manipulateur, sa façon de placer des mots français dans la conversation (très bien placés, même.  Et même qu'il n'y a pas de faute de dedans, ô miracle).  Le tout dans une atmosphère très british.  Bref, cette lecture m'a donné le goût de voir toute la série Poirot... et d'en lire d'autres. 

 

Incorrigible, je suis!

 

Logo-Unicorn-and-the-Wasp.jpg

Lu dans le cadre de notre Doctor-trip-entre-copines, qui consistait à lire tous les romans de Agatha Christie mentionné dans un épisode du Docteur, dans leur ordre de parution.  C'était donc ma quatrième participation!  Dans l'épisode, Lady Eddison mentionne avoir lu ce roman en particulier la semaine précédente, lorsque des voleurs ont tenté de cambrioler l'église. 

Partager cet article