Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

The king's General (Le général du roi) - Daphne du Maurier

17 Juin 2014 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

king-s-general.jpgC'est Bladelor qui m'avait donné envie de lire ce livre il y a loooongtemps.  Fallait juste le trouver.  Chose faite.  Il est trouvé.  Et lu.  Et aimé!  Pourtant c'est un roman différent des autres de l'auteur que j'ai lus à date.  Roman historique avec une touche de gothique, roman d'amour...  un peu de suspense mais beaucoup, beaucoup moins que dans Rebecca, par exemple. 

 

Le roman se situe au 17e, en Cornouailles, en pleine guerre civile anglaise.  L'histoire nous est racontée par Honor Harris, l'héroïne.  Si le premier chapitre est raconté au présent et nous présente une Honor qui sent que sa vie tire à sa fin, nous sommes rapidement projetés dans le passé, au moment où Honor, enfant, rencontre pour la première fois la famille Grenvile, en la présence de Gartred, sa belle-soeur, femme magnifique et cruelle.   Des années plus tard, elle fera la connaissance du frère de celle-ci, Richard, royaliste convaincu et étant définitivement de la même famille que sa soeur, côté caractère...   Et c'est à ce moment que son existence sera bouleversée, et pas seulement sur le plan sentimental.  

 

Il y a donc une histoire d'amour, certes.  Mais une histoire atypique, en pointillés.  Les années passent, les rencontres surviennent, les promesses sont brisées, tout ça sur fonds de guerre et de privations.  Richard Grenviles nous est raconté par Honor, qui l'aime mais qui le voit tout de même tel qu'il est : machiavélique, égocentrique, prêt à tout pour arriver à ses fins.  Très contesté chez les royalistes, souvent détesté des autres généraux, il ne sera pas seulement qu'un atout pour son camp.  C'est donc un sentiment particulier qui se dégage de cette relation, il nous est difficile de la comprendre... et pourtant, ça fonctionne.  

 

C'est aussi l'histoire d'un domaine, Menabily (qui existe pour vrai, qui appartenait vraiment aux Rashleigh et qui a, entre autres, inspiré le Manderley de Rébecca) et de son parcours pendant la guerre.  Il sera tour à tour habité, saccagé, pillé et est en lui-même un personnage du roman.  J'ai lu quelque part que les faits historiques étaient fort réalistes et documentés, ce qui nous permet d'avoir une bonne vision de l'endroit et de l'époque.  Bien sûr, on romantise un peu... mais malgré tout, on ne tombe pas dans l'idéalisation des royalistes ou de la cause.  Le temps passe, il y a des recommencements, des répétitions de l'histoire, des décisions douteuses... bref, la guerre....

 

Maintenant, je vous explique pourquoi j'ai tant aimé.  C'est que dans ce roman, j'ai un peu pensé au roman phare de mon adolescence, Autant en emporte le vent.  J'ai adoré Richard pour cette raison, ainsi que sa soeur Gartred, qui m'a fait fortement penser à Scarlett (oui, c'est une méchante mais je l'ai adorée dans l'histoire... voilà!).  Honor est également un personnage fort, qui refuse de s'apitoyer sur son sort, qui est très réaliste par rapport à elle-même et à ses failles.  Un personnage qui ne se cherche pas d'excuse.  De plus, mine de rien, c'est une histoire qui fait réfléchir.  Sur la guerre et sur la place des femmes dans celles-ci.  Les femmes qui restaient derrière, qui voyaient leurs hommes partir sans savoir s'ils les reverraient, les femmes qui devaient composer avec des soldats, faire vivre le domaine avec presque rien...  et dont peu de gens se souviennent.  

 

Ne serait-ce que pour ça, il faut lire ce roman.  

J'ai adoré!

 

Mois anglais 2014 - 1

 

Partager cet article