Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

The Grey Woman - Elizabeth Gaskell

3 Juin 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

the-grey-woman.jpgCette nouvelle (yep, après l'avoir lue, j'ai finalement décidé que c'était une nouvelle - environ 80 pages... une longue nouvelle quoi!) de Gaskell figure dans un recueil de l'auteur que j'ai commencé il  y a un bon moment mais dont je déteste TELLEMENT le format que je sépare ma lecture.  Et non, ce n'est pas l'image que vous voyez mais je refuse de faire de la pub pour ce truc!  Voilà!

 

Cette nouvelle est une histoire dans l'histoire en fait.  Elle s'ouvre sur un personnage qui s'abrite de la pluie dans un moulin en Allemagne et dont la curiosité est attirée par un portrait, celui d'une jeune fille, la grand-tante du meunier.  Et c'est l'histoire de cette jeune fille, cette femme rendue "grise" par la peur, qui nous est racontée par l'intermédiaire d'une lettre à sa fille, écrite dans un moment de douleur de bouleversement. 

 

C'est une histoire terrible, bien entendu.  Dans la lignée du conte gothique, avec des accents de Barbe-bleue (moins les têtes), on rencontre Anna, qui épouse un jeune et riche Français et qui se voit coupée de son humble famille allemande.  Très beau, presque efféminé, elle l'épouse parce que quand on est une femme, on doit un jour avoir un foyer à soi.  Et c'est un bon mariage  non?

 

Bien entendu, rien ne va se dérouler comme prévu.  Elle aboutira dans une étrange demeure aux multiples racoins qu'elle ne peut pas tous visiter puis elle découvrira le secret de son époux, qui n'est pas celui qu'elle croyait.  Mais ça, on s'en doutait.  Elle se retrouvera dans une prison, sans droit réel, à la merci de son mari et des serviteurs, même si, dans les faits, elle est maîtresse de cette maison.   

 

Une atmosphère lourd, oppressante, des vengeances impitoyables, des fuites, des moments où on passe à un cheveu de la découverte... bref, une nouvelle tout à fait dans la lignée des fables gothiques.  Ce n'est pas inoubliable, on aurait voulu moins de coïncidences limite impossibles, une héroïne un peu plus forte, avec un réel caractère... mais j'ai bien aimé retrouver la plume de Gaskell, que j'aime toujours autant comme auteure! 

 

Mois anglais

 

victorien-2013.png

Partager cet article