Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Succubus on Top (Succubus Nights) - Richelle Mead

8 Décembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Bit Litt

Succubus-on-top.jpgPrésentation de l'éditeur (celle des éditions Milady, en français)

"L'amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste ! Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer, et vite !"

 

Commentaire

Disons-le d'emblée, je suis tout aussi emballée par ce second tome que par le premier, qui m'avait d'ailleurs bien plu.    Je n'en suis pas encore au coup de coeur, vu que même si l'histoire se tient, il me manque une certaine complexité pour que ça m'embarque totalement.  Toutefois, pour moi, les personnages de Richelle Mead font toute l'histoire, en particulier Georgina, succube "âgée", qui en a vu d'autres et qui a un humour que, personnellement, j'adore.

 

La relation entre Georgina et son copain est au centre du roman.  Toutefois, ce n'est pas dégoulinant de guimauve et Georgina est un déchirée entre son état de succube et son désir d'avoir une vie normale.  En effet, pas facile hein, quand même un petit bisou vole l'âme de la personne aimée et raccourcit sa vie.  Du coup, notre Succube a bien des problèmes. 

 

De plus, entrée en scène de Bastien, Incubus de son état, grand ami de Georgie avec qui elle a travaillé il y a quelques siècles.  Il a été très vilain et là, il doit se rattraper.  En séduisant une certaine Dana, porte-parole d'une association "de bienfaisance" assez extrémiste et homophobe, qui semble être la droiture incarnée.  Et devinez à qui il demande de l'aider?  Cette relation nous montre un autre côté de Georgina, en remettant à sa place l'hypocrisie de certains "bien-pensants" qui, au fond, profitent de leur tribune pour prôner l'intolérance.  Of course, on voyait venir hein... depuis le début.  Mais tout de même, ça m'a plu, de voir Bastien patiner et de voir Georgina en sa compagnie, malgré une scène quand même assez étrange, à un certain moment. 

 

Bon, il y a d'autres intrigues, bien entendu mais le but n'étant pas de résumer le truc, je vais plutôt parler de ce qui me plaît dans la série: l'humour omniprésent et les réflexions de Georgina.  La période où Georgie est "plus qu'elle même" est très bien et j'imagine la tête des personnages qui la voient aller!  Certains dialogues (surtout entre Georgina et Seth) sont à mourir de rire et les réactions de Seth, l'écrivain célèbre idole de notre Succube sont parfois tellement inattendues que j'ai éclaté de rire.  Son "Was I good?" ayant la palme!  (Et non, je ne spoile pas, je ne pense pas que vous puissiez imaginer la situation, en fait...).  Même si les personnages secondaires sont moins présents dans ce tome à part Bastien, je trouve le monde intéressant, même si pas particulièrement original.  J'aime beaucoup Carter, l'ange qui traîne avec les "méchants". 

 

Ajoutons au passage, comme ça, sans avoir l'air d'y toucher que je trouve que Richelle Mead a vraiment le don pour écrire des scènes hot vraiment hot mais qui ne tombent pas dans l'excès, selon mon goût à moi.  C'est cru, ce n'est pas toujours - rarement en fait - over romantique mais je trouve que dans les auteures de Bit Litt, c'est l'une de celles qui me plaît le plus à ce niveau-là.   Je n'ai pas encore éclaté de rire au moment crucial, c'est toujours ça!

 

Une série qui me plaît, donc.  Un bon divertissement, pas compliqué mais qui remet quand même en question les notions de bien et de mal.  Et moi j'aime les tons de gris!  La suite m'attend!

Partager cet article