Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

On ne rentre jamais à la maison - Stéfani Meunier

3 Septembre 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature québécoise

On-ne-rentre-jamais-a-la-maison.jpgIl y a quelques chose dans la plume de Stéfani Meunier qui me plaît définitivement.  Un côté actuel, qui me rejoint mais aussi une nostalgie pas quétaine du tout.  Et c'est bien connu, je suis friande des romans avec une fibre nostalgique.  C'est sans doute en partie pourquoi j'ai vraiment aimé ce roman. 

 

Pierre-Paul est né dans les années 70.  Un peu avant moi.   Ce roman, c'est les souvenirs de l'enfance, la maison qui l'a abritée, son côté un magique, un peu hors du temps.  Parce que quand on est enfant, tout semble différent.  Et le temps ben... c'est long.  Et tout est possible. 

 

Pierre-Paul est hanté par la maison de son enfance, sur la rue Lorne, à Montréal, près de McGill.  Pour lui, c'était LA maison.  Celle qu'il a dû quitter, celle qui,il le croyait, avait un grenier à deux étages, où régnait le Mal.  Celle où il était le meilleur ami de Charlie, jeune fille passionnée et terriblement vivante, qui représente cette période.  Mais aussi la fin de l'enfance.  À 40 ans, il va tenter de faire la paix avec certains événements. 

 

Quant à Clara, elle essaie tout simplement d'être.  D'être elle-même.  Même si elle n'est pas quelqu'un d'autre. 

 

Malgré que cette présentation ait l'air triste, il y a un côté lumineux dans ce roman.  Il y a de l'espoir, il y a de la sensibilité.  Il y a également le besoin profond de voir sous nos failles, de voir en face les événements qui nous ont amenés là où nous sommes.    D'en faire le deuil.  Parfois sans éclat.  Juste comme ça.  Pour ne pas sombrer.

 

Comme toujours, l'auteur réussit à créer une atmosphère tangible, à nous faire visiter son univers que ce soit les rues de Montréal ou la maison de la rue Lorne, presque mystique.  Un roman très émouvant. 

Partager cet article