Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Obsidian - Jennifer L. Armentrout

30 Novembre 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

Obsidian.jpgPrésentation de l'éditeur (en partie)

"Quand nous avons déménager en Virginie juste avant ma dernière année de secondaire, j'étais presque résignée à une vie faite d'accents, d'accès internet peu fiable et à beaucoup d'ennui... jusqu'à ce que je rencontre mon voisin, avec sa carrure imposante et ses étranges yeux verts.  Les choses s'annonçaient bien. 

 

Et puis, il a ouvert la bouche. [...]"

 

Commentaire

D'abord, un tout petit mini coup de grrrr...  Non mais pourquoi les éditeurs mettent bien en vue dans leur présentation des éléments qui ne sont révélés qu'à la moitié du roman hein?  Bien entendu, on s'en doutait, je sais.  Mais quand même, j'aurais bien aimé avoir le temps d'au moins me poser la question.  En plus, je ne l'ai même pas lue, la 4e.  J'ai juste vu un mot.  Dans une phrase en caractères gras.

 

Disons-le d'emblée, ce roman, c'est la trame assez classique des romans YA.   Une fille "normale" et passionnée de livres qui quitte un endroit chaud et ensoleillé pour s'en aller au bout du monde, dans un petit village de rien du tout, et qui rencontre un mec... particulier.    Mais, contrairement à la 4e, je ne vous dirai pas pourquoi il est particulier.  Parce que sincèrement, je trouve ça assez bien amené comme truc, même si on voit venir. 

 

Beaucoup de Twilight, donc?  Oui et non.  Oui par la trame, non en raison de la personnalité de l'héroïne.  Ok, parfois, j'ai eu envie de la claquer tellement elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez, mais elle est quand même beaucoup moins "à claquer" que certaines autres.  Le roman m'a aussi beaucoup rappelé une série télé que j'aimais beaucoup, mais que, encore une fois, je ne nommerai pas.  En fait, c'est les réminescences de cette série qui m'ont fait accrocher, je pense.   J'ai d'ailleurs réécouté des épisodes.

 

Bref, Katy ne se laisse pas faire par ce voisin beau, arrogant, badass... et vraiment désagréable.  Elle lui répond du tac au tac et ça, ça m'a plu et fait sourire.  Oui, elle est attirée par lui mais elle ne lui passe pas tout non plus.   La narration au "je" est souvent drôle et remplie d'auto-dérision.   Et imaginez-vous que miss Katy est une jeune blogueuse dynamique et dans le vent.  Littéraire en plus, spécialisée dans les trucs paranormaux.  Avec les "in my mailbox" et les "What are you reading" et tout et tout.  Ça m'a plu au départ, puis par la suite énervée.  Oui, je sais, c'est bizarre.  Mais sa façon de voir le blog, de se plier à toutes les coutumes, de s'extasier de tout et de rien, de le mettre un peu au centre de tout m'a un peu tapé sur les nerfs.  Tellement pas ma façon de voir le truc.  Et ses comparaisons bloguesques me semblaient tellement "grosses" que je faisais la grimace à chaque fois.  Mais j'ai lu plusieurs billets et tous les blogueurs ont aimé cet aspect, voire même adoré.  Je suis la seule que ça a énervée alors ne vous fiez pas sur moi!

 

Les personnages secondaires sont bien.  Dee, la soeur de l'autre, est adorable, impossible de lui résister.  Et les copines de classe ne sont pas connes non plus, ce qui change agréablement.  Une réplique de Lesa m'a fait mourir de rire!  Ce n'est pas complètement prude non plus comme histoire.  C'est que c'est quand même difficile de résister à ce Daemon irritant comme tout mais qui semble parfois laisser entrevoir autre chose. 

 

Bref, une histoire qui se lit bien (une journée et demie, quand même) et qui, bien que classique, tient la route.  Par contre, je n'ai pas pu supporter la mère de Katy.  Elle m'a semblé avoir 10 ans 3/4.  Si ma mère s'était conduite ainsi avec moi, je pense que j'aurais fugué.  Ses allusions devant les copains et tout... OMG.   Et j'ai une tendance "pointilleuse"... je remarque tout.  Genre si le personnage entre en sweatpants et que la page suivante, il met ses mains dans les poches de son jean, je remarque.  J'ai eu un souci de cohérence pour les distances et le temps que ça prend pour les parcourir en fin de roman... mais je chipote hein. 

 

Est-ce que je lirai la suite?  Sans doute.  Même si je ne suis pas pâmée, j'ai quand même aimé et je suis curieuse d'en découvrir davantage sur cette mythologie.  Et bon, les copines disent que le tome 2 est encore mieux.  Donc... quand il faut, il faut!

Partager cet article