Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Mon coin lecture - saison 3 - ça, c'est fait!

17 Septembre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Chroniques d'une LCA

Hello-kitty-cake.jpg

(Pris ici: liveinhartford.org.  Croyez-moi, c'est certainement pas moi qui ai cuisiné ça.  J'ai les mains pleines de pouces!)

 

Aujourd’hui, ce truc qu’on appelle un blog a trois ans.  J’ai dû chercher un peu parce que dans ma tête, ça en faisait seulement deux!  C’est fou ce que  le temps passe vite et comme parfois, ce qui était au départ un simple outil pour classer mes impressions de lecture et me retrouver dans mes livres peut mener à de belles rencontres et surtout à des amitiés qui, je le crois, dureront un bon moment. 

 

Et c’est surtout ce que je retiens de l’aventure : les gens.  Ceux qui comptent.  Ceux qui passent ici.  Ceux qui partagent leurs avis et leurs connaissances.   Je ne suis pas « fière » de mon blog, je n’avais aucune ambition quand je l’ai ouvert et je n’en ai toujours aucune.  Mais cette idée qui partait de rien m’a ouvert l’esprit, fait voir des choses super et fait voyager « de l’intérieur » comme jamais je n’aurais pensé le faire.   C’est fou, quand même, hein!

 

Je me suis amusée à remonter trois ans en arrière.  La blogosphère avait alors un visage bien différent de celui qu’il a maintenant.  C’était beaucoup moins gros, on connaissait un peu tout le monde virtuellement.  Les Google Reader étaient encore gérables et j’avais du temps pour passer commenter un peu partout.   Les services de presse étaient pratiquement inexistants, seuls quelques blogs très en vue y avaient droit et les partenariats, ça n’existait pas. Ou presque pas.  En tout cas, quand j’ai ouvert le blog, je ne savais même pas que ça existait.  Inutile de dire que je n’ai pas ouvert mon blog pour ça.  Et je ne le poursuis toujours pas pour avoir des livres gratuits, même si je ne crache sur une offre qui implique un livre qui me tente vraiment.  Je blogue parce que ça me plaît, ça a toujours été comme ça et j’espère que ça le restera.    

 

Suis-je en train de radoter comme une vieille, que c’était mieux avant???

 

Naaaaaaaaaaaaaaa… c’était différent, voilà tout.  J’aime le mouvement, la nouveauté.   Mais j’ai aussi un petit pincement quand je vois des blogs que j’aimais bien, et depuis longtemps, disparaître.   J’ai déjà dit que j’avais une petite tendance nostalgique, moi??? ;))

 

Alors… stop les considérations de mémère!  Quoi de neuf depuis cette dernière année??

 

Faceb**k :   Je réalise qu’avec certaines blogueuses (ci-après nommées « copines »), les trois quarts des échanges se font désormais là.   Délires, délires et délires!  Chansons quétaines, vidéos kultes, phrases d’anthologie…  Love you girls!

 

Un petit voyage dans les vieux paysFashion,Yueyin et Miss Bookomaton ont eu à m’endurer pendant pluuuusieurs jours chacune, où j'ai rencontré tout plein de blogueuses super sympathiques (et je ne les nommerai pas tous de peur d'en oublier) et où j'ai participé à mon 3e Books and the City.   Aussi une grosse bulle de 4 jours à Barcelone où nous avons été bien impressionnées par Gaudi, par des lions ainsi que par la sangria.  Et les factures après! (Message à certaines qui me l'ont occasionnellement répété... mes billets s'en viennent... un jour... en attendant, un petit avant-goût:)

 

Images-8 6854(Pour les mauvaises langues: c'est le paysage de notre hôtel à Barcelone... pas duuuuu tout en lien avec le contenu de nos conversations lors de cette soooo glamourous fin de semaine.  Non mais!?!?!)

 

De la visiiiiiiteKali, Pimpi et Delphine chez moi et des rencontres (de princesse) avec Abeille et Emma pas chez moi.  J’aime avoir de la visite, je l’ai déjà dit??  J’ai donc joué la guide touristique (avec plus ou moins de succès) et la cuisinière (avec pas de succès du tout.  Mamaaaaaaaan!!!  Heeeeeelp!!)

 

Deux challenges organisés.  Le challenge English Classics qui compte à ce jour 150 participants et pour lequel 277 billets m’ont été signalés.  Le challenge Ich liebe Zweig, organisé avec copine Caro[line] aura des chiffre approximatifs parce que pas du tout à jour (non mais sérieux, qui est vraiment surpris) mais sur mon billet, nous sommes 47 participants qui ont publié en tout plus de 87 billets.  Bravo tout le monde!

 

Des challenges réussis.  Non mais j’y crois même pas moi-même!!  Le challenge English Classics, le challenge SF, le challenge Coups de cœur de la blogosphère, le challenge Une année en Russie et finalement le challenge Lire en VO, où je décourage régulièrement Bladelor en lui envoyant une groooosse liste!  Quant à mon challenge Zweig heu… disons qu’il a pris des vacances d’été!!


Un read-o-thon où j’ai toffé 18 heures… expérience que j’espère pouvoir tenter à nouveau bientôt, si mon horaire me le permet.   Et parce que « c’est ma fête et je fais ce qui me plaît » *imaginer la musique*, je passe sur tous ceux que j’ai lamentablement échoués!  Na!

 

Un swap co-organisé avec ma télépatheuse officielle, mettant en vedette Celui Qui Est À Moi, et j’ai nommé le Docteur!  Et une participation à… (et là, j’ai honte…) pas moins de 10 swaps (où j’ai été horriblement gâtée) dont l’un implique l’envoi de 4 colis!  Mais je suis devenue sage et je ne me suis inscrite à RIEN depuis mai.  Je me surprends moi-même!

 

Et bon, s’il faut compter, je peux vous dire que cette année, j’ai publié 278 billets dont 209 sont quand même des billets de lecture.  Et 69 sont des swaps, des challenges… ou des épisodes mouvementés de ma vie tourmentée.  Pour le reste des stats, je n’y comprends rien  - et je suis certaine que ça ne vous intéresse moins que pas - alors vous allez vous en passer!

 

Une blogo-life que je n’arrive plus à suivre… mon Google Reader est bloqué à 1000+ (et le restera pour le restant de mes jours, je crois) et je vois tous les jours d’innombrables challenges dont je n’avais jamais entendu parler et des nouveaux blogs par dizaines, que je n’ai malheureusement pas le temps de visiter tous.  J’ai comme perdu le contrôle et bon, je dois me résigner à me sentir bien étrangère dans ce monde que j’ai déjà beaucoup mieux maîtrisé.  C’est la vie!  

 

Et une autre innovation, mais non la moindre…

 

J’ai maintenant une stalkeuse!  Oui oui, une vraie!  Bon, elle est moins active ces derniers temps, je commence à m’ennuyer.  Ou mon absence de réponse l’ennuie alors voilà, je vais aujourd’hui lui donner son heure de gloire sur mon blog!  Lucky girl!

 

Malheureusement, comme elle ne m’a jamais donné sa véritable identité ni le nom de son blog (elle signe « Marie de […] insérer ici le nom d’un site internet qui n’a strictement rien à voir là-dedans – du moins j’imagine, je n’ai jamais demandé tellement ça me semblait évident  - alors merci de ne pas le nommer), ce sera une heure de gloire anonyme.  Mais je tenais à lui rendre hommage en raison des nombreux fous rires et papotages que ses  sooooo pertinentes interventions ont suscités!

 

Ma stalkeuse et ses amies semblent avoir un « blog littéraire plus intéressant que les vieux» où, paraît-il, je n’ai jamais daigné laisser de commentaire.  Je suis vilaine, je sais.  Je n’ai que 24 heures dans une journée.  Mais, ô sacrilège, je commente toutefois chez d’autres blogueurs, des « vieux », des membres de « la clique ».    Tout ça pour faire monter mon blog dans des classements (dont deux dont je n’avais jamais entendu parler) et être hot.   « La clique » a la particularité d’être très fermée (c’est une clique, il faut s’attendre à quoi, hein?!?!), d'être snob, élitiste, et de « tout faire pour décourager les jeunes blogueuses innovatrices et dynamiques et les empêcher de s’intégrer ».   On cherche encore ce que ce « tout » est.  Et on se demande encore quel f**king pouvoir on est sensées avoir là-dessus parce que franchement, je ne pense pas qu’un blog qui se tient – ou pas… on a qu’à regarder le mien -  ait besoin de qui que ce soit – et encore moins de moi, qui suis complètement dans le champ depuis un an,  on s’entend – pour s’intégrer dans la blogo!

 

Ma stalkeuse s’amuse à diversifier son vocabulaire d’insultes ainsi qu’à compter le nombre de commentaires que je fais, et chez qui.  Elle aime m’annoncer en jubilant qu’elle et ses amies « reçoivent maintenant davantage de services de presse que moi alors il faut que j’arrête de me la péter » et que « pour la rentrée littéraire, elles étaient en avance», plus de comparaison possible, même.   C’est l’fun, elle tient mes statistiques à ma place! ;))

 

Bref, voilà, c’était the hommage!  Et message perso à la dite stalkeuse :  tu devrais être plus régulière… on n’est jamais en panne de raisons pour délirer mais quand même, tes messages sont attendus avec impatience!!

 

Heureusement – ou malheureusement pour certaines - , je trouve ça plutôt drôle et je n’ai pas l’intention de m’arrêter de bloguer pour l’instant, même si je ne réponds pas à tous les jours aux commentaires, même si mes billets challenge sont horriblement en retard, même si mes lectures communes prennent souvent le bord.   Même si mes avis sont toujours aussi anecdotiques et aussi peu littéraires. Même si je ne suis que moi avec mes manies, mes lubies et mes rêves bizarres.

 

J’ai plein de projets dont un nouveau challenge en préparation avec Miss Fashion (devinez le thème... et non, je vous le dis tout de go, il ne s'agit pas de lire tous les livres dérivés du Docteur!) et j’essaie – avec conviction mais relativement peu d’espoir – de convaincre ces demoiselles d’Europe de venir nous rejoindre pour un Mini-Books au Québec (à Montréal??  À Québec??) en août prochain.   J’ai pré-recruté Pimpi et Abeille comme helpeuses au cas où ça fonctionnerait!

 

Alors on dirait que c’est parti pour une saison 4! 

Et là, j’ai écris un roman.  Même pas drôle, en plus!

 

Décidément, je n’ai aucun sens du résumé!

 

PS ajouté par la suite...

Il semblerait que j'y aille un peu fort sur madame ma stalkeuse et qu'elle risque de ne pas aimer.  Même que mon petit côté "bitchy" ressort.  Mais bon, elle le pense déjà (clairement mentionné dans ses mails... mais en d'autres termes) alors ça peut pas être pire.  Mais quand même, je mérite bien une tape sur les doigts pour m'être laissée aller.  Faaaaashion, dis, tu me prépares une liste de poètes moldaves à lire de toute urgence??

Partager cet article