Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Mockingjay - Suzanne Collins - 3

7 Octobre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

mockingjay.jpgPrésentation de l'éditeur (mal traduite par moi)

SPOILERS SUR LES DEUX PREMIERS TOMES... NE PAS LIRE SI VOUS NE VOULEZ RIEN SAVOIR!!!

Katniss Everdeen, girl on fire, a survécu, même si son quartier a été dértuit.  Gale s'est échappé.  La famille de Katniss est saine et sauve.  Peeta a été capturé par le Capitol.  Le District 13 existe réellement.  Il y a des rebelles.  Il y a de nouveaux chefs.  Une révolution se prépare.

 

C'était par stratégie que Katniss a été secourue de l'arène lors du Quarter Quell, et c'est toujours par stratégie qu'elle fait depuis longtemps partie d'une révolution sans le savoir.  Le District 13 est sorti de l'ombre et complote pour s'emparer du Capitole.  Tout le monde, semble-t-il, a été impliqué dans la stratégie soigneusement planifiée - sauf Katniss. 

 

Le succès de la rébellion dépend de la bonne volonté de Katniss d'être un pion, d'accepter d'être responsable de nombreuses vies, et de changer le cours de l'histoire pour Panem.  Pour ce faire, elle doit laisser de côté ses sentiments de colère et de méfiance.  Elle doit devenir le Mockingjay, symbole de la rébellion - et ce peu importe le prix à payer.

 

Commentaire

Je viens de refermer ce livre que j'ai lu comme en apnée.  Tout de suite en l'ouvrant, j'ai été complètement oppressée par cette réalité où nous doutons de tous et chacun où nous ne savons plus qui croire.  J'étais aussi désorientée que Katniss et j'avais peur de ce qui m'attendait au tournant de chaque page. 

 

Mockingjay, c'est le genre de livre auquel j'ai vu des défauts mais que j'ai adoré et que je n'ai pas pu lâcher quand même.  Oui, l'auteure aurait pu ajouter encore aux moments dramatiques (je pense à un moment, vers la fin, où elle ne tient pas une promesse), oui certains fils se dénouent un peu  tout seuls, sans qu'on sache trop le comment du pourquoi, oui, le rythme est quand même très inégal et différent des deux premiers... mais je l'ai dévoré et j'étais complètement dedans.

 

Mockingjay s'ouvre sur une Katniss qui se remet péniblement de son dernier passage dans l'arène.  Elle est au District 13, elle réalise pleinement qu'elle a été utilisée par les rebelles, est en colère mais aussi très triste et très inquiète pour Peeta qui n'a pas été secouru.  La vie est militaire au District 13 et Katniss a bien du mal à s'y faire, même si elle réalise qu'elle est irrévocablement prise au coeur d'un tourbillon qu'elle ne peut arrêter.  Sauf que maintenant, ce ne sont plus des jeux, c'est la guerre.  La vraie.  Qui nous montre à chaque fois des côtés de l'homme qui ne sont pas glorieux ni nobles. 

 

Je le dis d'emblée, j'ai été totalement convaincue par la fin de cette trilogie.  Hunger Games n'a jamais été une banale histoire d'amour, même si il y avait le triangle Peeta-Katniss-Gale.  La série n'a jamais été un réservoir de tension sexuelle et c'est de tout autre chose qu'il est question. surtout ici.  Si la narration est toujours assumée par Katniss, elle ne prend pas part à tous les événements et nous sommes souvent dans la situation du public de Panem: on nous raconte ce qu'on veut bien lui raconter.  Difficile parfois de démêler le vrai du faux.  Katniss est complètement perdue et erre un peu étrangère à tout ça, tout en étant profondément en colère.  Elle se cherche, ne sait pas qui elle est à part "the girl on fire" ou le "mockingjay".  On la sent très adolescente, malgré la situation, malgré la guerre, qui s'occupera de changer tout et chacun.  La Katniss, le Peeta et le Gale que nous voyons évoluer dans ce tome ne sont pas les mêmes que dans les premiers.  Moins glamour, peut-être.  Rien à voir avec "the girl on fire" ici, et cette différence s'accentue à mesure qu'on avance dans le roman. 

 

L'écriture m'est apparue simple mais terriblement efficace.  Les scènes violentes sont bien rendues et on peut dire que l'auteur n'a pas peur de malmener ses lecteurs ni ses personnages.  C'est terrible, par moments.  Vraiment.  J'ai eu beaucoup de peine pour plusieurs d'entre eux et certaines répliques m'ont  mis les larmes aux yeux.  Le désespoir et l'impuissance est poignant.  Personne ne sort indemne de Mockingjay, même ceux qui survivent. 

 

Cette guerre est horrible.  Comme toutes les guerres.  Il est parfois difficile de savoir quelles méthodes on déteste le plus, celles de Panem ou celles des Rebelles.   En effet, parfois, c'est à un tel point semblable que ça fait peur.  Et ça soulève la question "jusqu'où peut-on aller pour la cause?" et "la fin justifie-t-elle les moyens?".  Incroyable tout ce qui est fait pour des idées qui étaient bonnes au départ.   Certaines phrases sur la mémoire font également peur. 

 

Il est réellement difficile de parler de ce roman sans rien spoiler et j'arrêterai donc ici.  J'ajouterai seulement qu'une phrase m'a fait fondre, que certaines pertes sont très difficiles à supporter et que j'ai trouvé le final doux-amer très réussi.  Je suis également touchée par la complicité et la compréhension qui s'établit parfois entre ceux qui ont vécu l'arène... cette façon de se comprendre, de voir les choses différemment...  Je voulais parfois secouer certains personnages, parfois botter le derrière à d'autres... bref, j'étais complètement dans l'histoire et j'ai été très triste de voir la trilogie se terminer.  Les personnages sont encore avec moi, je pense à leur sort et je suis toute mélancolique.  J'y étais tellement que je ne peux absolument pas m'intéresser à autre chose et que j'ai préféré reprendre la série du début.  Sachant ce qui arrive.  Pour me faire pleurer davantage, probablement...

 

Terrible... vraiment terrible.  C'est de la littérature jeunesse... mais pas pour les enfants de 10 ans, selon moi.  C'est trop.  Du moins, selon moi.

 

Mais un coup de coeur tout de même. 

Partager cet article