Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Lois the witch (Les sorcières de Salem) - Elizabeth Gaskell

15 Décembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

Lois-the-witch.jpgPrésentation de l'éditeur

"Sur toile de fond de la chasse aux sorcières de Salem, la sombre novella d'Elizabeth Gaskell nous montre un côté sombre de l'humanité.  Orpheline depuis peu, Lois doit quitter le presbytère d'Angleterre qui a été sa demeure et mettre le cap vers l'Amérique.  Lois étant une jeune fille pieuse et honnête, elle a peu à craindre pour sa nouvelle vie.  Toutefois, alors qu'elle rejoint une famille lointaine, elle rencontre la jalousie et la peur de l'étrangère. Avec tout Salem englué dans un climat de peur supernaturelle, il semble que sa nouvelle maison est l'endroit où elle court le plus de risques."

 

 

Commentaire

C'est aujourd'hui le début du mois anglais, organisé par mes copines Cryssilda, Lou et Titine.   Of course, je participe!  Aujourd'hui, c'était une lecture commune au sujet d'Elizabeth Gaskell et j'ai pour ma part choisi "Les sorcières de Salem", le seul de l'auteur qui était dans ma pile. 

 

Je dois d'abord dire que cette période de l'histoire vient terriblement me chercher à chaque fois.  J'ai visité Salem Town et Salem Village quand je suis allée à Boston, j'ai vu multiples expositions et animations sur la légende et on dirait que je ne m'habitue pas.  C'est viscéral, l'effet que cette histoire me fait.  Probablement parce que les principaux accusateurs étaient des enfants.  Et que la logique n'avait strictement rien à voir là-dedans.  Bref, ça me fascine de voir à quel point on peut en arriver là mais d'un autre côté, ça me rebute.  Du coup, si j'ai trouvé le roman bien écrit et très bien fait, il met encore plus en évidence les côtés complètement incroyables de l'histoire, les côtés qui me dérangent.  Des jalousies, des caprices, une hystérie collective (si au début j'imagine que pour certains, ça a été un jeu, une façon de se débarrasser de ses ennemis, je suis certaine qu'ils y croyaient vraiment hein), des petites vengeances personnelles... et ça a mené à ça.  À des procès limite farfelus selon nos critères.  À des exécutions en masse.  À des pardons accordés par la suite "parce qu'elles avaient été guidées par le démon", ces pauvres petites choses.  Bref, brrrrrrr....

 

Ceci dit, le roman de Gaskell s'inspire des personnages réels de l'histoire mais il ne s'agit pas d'une simple transposition.  Les faits sont réaliste mais les personnages sont très adaptés.  La jeune cousine qui porte des accusations par pure malice semble une transposition d'Ann Putnam Jr., une jeune fille qui a été très "active" dans les accusations et les "transes" dans le temps.   L'atmosphère de peur et de crainte créé est réaliste, on reconnaît les juges, les jeunes enfants accusateurs.   Gaskell met en évidence les raisons pas toujours "saintes" pour lesquelles certaines de ces personnes ont été accusées, ainsi que le ridicule des pardons qui ont été accordés par la suite.   Dans le roman, Lois est une jeune fille presque parfaite, presque irréelle.  Mais pour une fois, c'est pour les besoins de la cause et ça illustre parfaitement le côté infondé des accusation. 

 

Jalousie, vengence, mesquinerie, peur de l'étranger, peur de la différence, peur de Dieu et du diable, ignorance...  tout y est.  Et quand on pense que c'est vraiment arrivé, et pas qu'à Salem, ça fait frissonner. 

 

Bref un livre très réussi mais je pense que je ne réussirai jamais à apprécier pleinement les romans qui se passent à l'époque, surtout s'ils sont assez fidèles.  Même si je continuerai à les lire.

 

Mois-anglais-5.jpg

Les billets de Cryssilda,  ElizaMaijoLou, Titine.

Partager cet article