Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Lions and Liquorice - Kate Fenton

21 Octobre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Dans le monde de Jane - de Will - de Charlie - etc...

Lions and liquoricePrésentation de l'éditeur (en partie parce que je suis nulle pour traduire... et que je fais au plus court)

"Le quotidien du petit village tranquille de Maltbury, dans le Yorkshire, est chambardé par l'arrivée d'une équipe de tournage qui filme une nouvelle version de Pride and Prejudice de Jane Austen.  Mais personne, encore moins Nicholas Llewellyn Bevan, ne sait à quel point la réalité et la fiction peuvent s'entremêler..."

 

Commentaire

C'est suite à une discussion sur Facebook avec Cuné et Fashion que ce roman - acheté pour la modique somme de 1 sous noir - a rejoint ma pile.  Et parce... qu'elles l'ont lu tout de suite (je n'ai d'ailleurs pas compris comment elles font pour lire tout tout de suite.  Moi ça traîne des mois sur ma pile, normalement) et qu'elles ont aimé, je l'ai finalement lu plus vite que prévu.  Donc oui, une autre Austenerie.  Encore.  En fait, pour que ça vaille la peine que je créée une catégorie juste pour ça, il faut que j'en aie lu, hein, des Austeneries! 

 

Celle-ci, par contre, est l'une des très bonnes que j'ai lues.  Vraiment.  Bon, il y a quelques trucs tirés par les cheveux pour coller au roman, surtout à la fin, mais en gros, j'ai beaucoup, beaucoup aimé cette réécriture que j'ai trouvée très habile.  C'est résolument moderne, l'auteure n'a pas fait que raconter la même histoire en enlevant quelques couches de jupons et les bottines boutonnées.  En effet, l'équivalent de notre Lizzie préférée est... Nick/Llew Bevan.   Un homme dans la trentaine, écrivain talentueux et intelligent, pas mal fauché, divorcé, grand, maigre, pas super bien habillé.  Pour une raison étrange et complètement incompréhensible, Fashion m'a mis dans la tête avant même que je commence le roman que c'était le portrait craché de David Tennant (ben quoi... il a même un accent.  Bon, pas le même accent, mais un accent quand même.  C'est ce qui compte, non?) alors du coup, j'ai lu le roman avec un sourire béat sur la figure.  Je sais, il m'en faut peu.

 

J'ai particulièrement apprécié les références et les adaptations que l'auteur a faites.  Ce n'est pas un simple copier-coller, les relations sont différentes, les événements ont le même sens mais sont bien ancrés dans le présent (bon, dans le présent de 1995, soit).  C'est plein d'humour mais on parle aussi du roman original (celui d'Austen, I mean), de ses possibles significations, de sa transposition dans le coeur des lectrices d'aujourd'hui.  J'ai bien aimé la table ronde à ce sujet.  Et quand on connaît un peu la vie de village (je n'en habite pas un mais j'y ai eu un chalet dans un petit village où on me questionnait à savoir si j'avais des invités quand je variais un peu la quantité de trucs que j'achetais à l'épicerie et où les voisins passaient me voir, par hasard, si une voiture inconnue était chez moi), c'est tout à fait crédible de voir qu'un tournage puisse affecter leur vie de cette manière. 

 

Et bon, j'ai dit que j'imaginais David-chou dans le rôle principal?  Oui?  Non?  Bref, je voulais juste être certaine que vous aviez bien compris. 

 

Une bonne réécriture, donc!

Épuisée mais bonne. 

Et disponible à un sous.  Je dis ça, je dis rien!

Partager cet article