Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Les lieux sombres - Gillian Flynn

9 Avril 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature américaine

lieux-sombres.jpgcoup-de-coeur.gifPrésentation de l'éditeur

"Début des années 1980, Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux soeurs sont assassinées dans leur ferme familiale.  Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère, Ben, âgé de quinze ans.  Ce fait divert émeut tout le pays et la jeune Libby devient un symbole de l'innocence bafouée.


Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujorus derrière les barreaux, Libby, qui ne s'est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique.  Encouragée par une association d'un type très particulier, elle accepte de revisiter pour la première fois les lieux sombres de son passé.  C'est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu'une vérité inimaginable commence à émerger.  Et Libby n'aura pas d'autre choix, pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l'affaire, quelles qu'en soient les conséquences."


Commentaire

J'avais repéré ce livre sur les blogs et voyant mon intérêt, Solène, attachée de presse pour les éditions Sonatine, me l'a gentiment proposé.  J'ai aussitôt accepté et je dois avouer qu'il a attendu quelques semaines sur mes tablettes.  Je souhaitais attendre le moment propice pour me lancer dans cette lecture et une chance que j'ai fait ça car j'ai vraiment eu du mal à me sortir de ce roman, qui m'a littéralement happée. 


Brisons le suspense tout de go: je n'avais pas deviné.  Je le jure.  Certes, ça m'avait traversé l'esprit, mais c'était loin d'être ma première hypothèse.  Ni même ma deuxième.  Et juste ce n'est pas parce que c'est mal foutu et que ça sort de nulle part.   Au contraire, j'ai trouvé le roman très bien construit, les hypothèses s'échelonnant sur tout le roman et les éléments nouveaux apparaissant juste à temps.   Et juste pour ça, je classe ce roman noir dans une catégorie spéciale!!!


Dès les premières pages, on sait tout de suite qu'on ne sera pas épargné.  Il s'agit du meurtre d'une famille, dont des enfants.  Libby, le personnage principal, est tout sauf aimable et elle le sait.  Elle est désagréable, menteuse, voleuse, profiteuse...  Elle ne laisse aucune chance à personne et a bien l'intention de vivre toute sa vie sur les répercussions et les dons des personnes gentilles qui ont envoyé des chèques suite au drame.  Sauf que bon, les sous viennent à manquer et elle décide d'accepter de participer à un événement, organisé par Lyle, membre d'un Kill Club, qui est un peu "spécialiste" du meurtre de sa famille.   Quand elle réalise qu'elle pourra se faire de l'argent sur leur dos, elle accepte de tenter de rencontrer certaines personnes, de leur rendre des "services".  Monnayables, bien entendu. 

Sauf que ses convictions seront mises en doute. Et qu'elle devra se bouger un peu, pour une fois.


Aucun personnage n'est réellement sympathique au premier abord.  Et pourtant, ça fonctionne parfaitement.  Runner, le père, est particulièrement profiteur et de mauvaise foi.   À chaque fois qu'il était question de lui,  j'étais dégoûtée, c'était plus fort que moi.  Qu'il s'agisse de Krissi, la jeune fille de 11 ans que Ben aide dans son cours de dessin, de Diondra, son espèce de petite amie riche ou de Trey, un ami de celle-ci, ils sont tous désagréables à souhaits par moments.  Aucun tableau idyllique ici.  Les enfants Day n'étaient pas seulement pauvres; ils étaient des souillons, sales et peu appréciés.  Et bizarrement, ils ne réalisaient pas vraiment.  Sauf Ben, adolescent en colère contre la situation. 


Les chapitres alternent le présent de Libby, début trentaine avec les événements qui se sont passés le jour du 2 décembre, jour du meurtre.  Nous débuterons cette journée le matin, du point de vue de Patty, la mère ou encore de Ben.  C'est fou, à partir d'un moment, à la fin de chaque chapitre, j'avais le goût de sauter le suivant pour aller voir la suite de cette histoire-là... mais bon, je me retenais... et je lisais la suite, revenant dans le présent ou le passé... et à la fin, j'avais encore le goût de sauter le suivant (vous savez, celui que j'avais si hâte de lire quelques minutes plus tôt) pour poursuivre ce fil-ci.   J'ai donc vraiment été tenue en haleine tout au long, captivée par cette histoire et voulant surtout en connaître le fin mot. 


L'arrière-plan social, traitant de la situation des fermes pendant les années 1980 aux États-Unis, est présent mais pas non plus proposé de façon scolaire.    On en sait relativement peu, juste assez pour avoir le goût de fouiner davantage sur le sujet. 


Je terminerai en mentionnant que j'ai dû chercher à plusieurs reprise la signification des mots d'argot utilisés dans le roman.  Étant Québécoise, je n'utilise pas du tout les mêmes et ici, disons-le franchement, sans être vulgaire, pour rien, Libby Day ne fait pas dans la dentelle question langage.  Elle appelle un chat un chat... et tout le reste aussi.   Donc, pas toujours facile pour moi, mais comme j'ai délibérément choisi de lire ce livre en traduction, je ne peux pas vraiment me plaindre et ça ne m'a pas embêtée tant que ça.  Ce genre de langage, ça doit être l'enfer à traduire pour plaire à tout le monde.   Je mentionnerai aussi que certaines scènes ne sont pas pour les coeurs sensibles... mais il n'y en a pas à toutes les pages et surtout, ces scènes ont leur importance dans la construction du suspense, selon moi. 


Un thriller qui a vraiment su m'accrocher - et me faire faire quelques cauchemars - et une auteure que je relirai certainement.  Je vous invite également à aller lire l'avis de Miss Bookomaton, avec qui je faisais lecture commune... et je remercie encore Solène et les éditions Sonatine pour l'envoi!

Partager cet article