Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Les années douces - Hiromi Kawakami

25 Avril 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature asiatique

annees-douces.jpg

Présentation de l'éditeur

"Tsukiko croise par hasard, dans le café où elle va boire un verre tous les soirs après son travail, son ancien professeur de japonais.  Et c'est insensiblement, presque à leur coeur défendant, qu'au fil des rencontres les lins se resserrent entre eux.  La cueillette des champignong.  Les poussins achetés au marché.  La fête des fleurs.  Les vingt-deux étoiles d'une nuit d'automne...  Ces histoires sont tellement simples qu'il est difficile de dire pourquoi on ne peut les quitter.  Peut-être est-ce l'air du bonheur qu'on y respire, celui des chosesnon pas ordinaires, mais si ténues qu'elles se volatilisent quand on essaie de les tourhce.  Ce livre agit comme un charme, il capte en plein vol la douceur de la vie avant qu'elle ne s'enfuie."

 

Commentaire

C'est un charme tout à fait particulier qui se dégage de ce roman.   Une sensation de paix, de délicatesse aussi.  Je l'ai lu tout doucement, me laissant porter par la sérénité qui se dégageait de certaines scènes.  En fait, je le cherchais depuis des années, ce livre.  Il était même dans mon challenge ABC 2008.  C'est Yueyin qui me l'a offert pour mon anniversaire et je l'en remercie.  Quel agréable moment de lecture. 

 

Tsukiko a 37 ans.  Elle est célibataire, solitaire, pas malheureuse... juste un peu hors du monde.  Un jour, elle retrouve son ancien professeur de japonais, de 30 ans son aîné.  Se tisse entre eux une relation étrange, respectueuse, mais étonnamment belle et simple.   Des rencontres "au hasard", sans rendez-vous, juste comme ça.   Ils boivent du saké, de la bière, cueillent des champignons, vont voir des cerisiers en fleurs.  Ils profitent de la présence de l'un et de l'autre pour apprécier ces moments éphémères qui rendent le quotidien magnifique dans toute sa simplicité.

 

Bien entendu, cette histoire ne respecte pas ma règle tacite du "plus ou moins dix" (les copines de cocktails comprendront) mais cette relation qui se bâtit doucement, sans que ce soit prévu, est tout à fait attendrissante.  Il se dégage, comme dans plusieurs romans japonais, une certaine pureté, une atmosphère un peu rêveuse, tout en pudeur et en délicatesse.  La plume de l'auteure évoque quantité d'images qui apparaissent et disparaissent, comme ça.   C'est simple et puissant à la fois.  Je ne suis pas une connaisseuse, loin de là mais bon, j'ai souvent remarqué cette caractéristique dans la littérature japonaise.   C'est épuré mais aussi sensuel.   Chaque détail a son importance, sa raison d'être.

 

Une belle histoire.  Un peu douce amère, un peu nostalgique.  Qui m'a donné le goût de dévaliser un restaurant japonais... qui se trouverait au Japon.  Mais bon, avec le contexte actuel, je pense que ça va attendre!

 

Tout ce que j'aime, quoi! (Le livre... pas les événements du Japon... je pense que vous aviez compris hein... mais sait-on jamais!) Merci Yue!

 

 

Partager cet article