Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Le sortilège de Louisbourg - Daniel Marchildon

16 Mars 2014 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature canadienne

sortilege-de-louisbourg.jpgDepuis un moment, je cherche des romans historiques.  Pour moi, ce genre, c'est du tout ou rien.   J'ai dévoré des séries historiques anglaises/françaises mais j'ai peu trouvé encore de romans historiques québécois/canadiens qui me vont vibrer.   Et si ce roman-ci a plein de bons côtés (dont je vais parler), je n'ai pas encore réussi à trouver mon match parfait.  

 

Le sortilège de Louisbourg se passe en acadie, sur l'île Royale, en Nouvelle-Écosse.  Nous sommes en 1749 au début du roman et nous serons en 1758 au bout de ces 300 pages.   Tout le temps que dure le régime français quoi.   La France et l'Angleterre sont en guerre et c'est l'époque des grandes déportations (quoiqu'il ne soit pas précisément question de cet aspect particulier dans ce roman).  Nous suivrons particulièrement Mathurin Le Mordant, officier français, pendant cette période agitée, avec tout ce que ça implique de magouilles politiques mais aussi de vie de village et d'armée.  

 

Disons-le d'emblée, le côté historique est fort intéressant.  Je connaissais ce pan d'histoire de loin mais l'auteur a effectué une recherche poussée autant au plan architectural que généalogique pour bien recréer l'ambiance de l'époque.  Il a réussi à bien intégrer ses personnages aux événements réels qui sont suffisamment détaillés et bien situés dans le contexte.   En fait, j'ai eu l'impression que l'histoire des personnages servait davantage à nous exposer les faits historiques que le contraire.  C'est que c'est court pour tant d'années... j'ai parfois eu l'impression de survoler les choses et je n'ai pas eu le temps de bien cerner Mathurin, Josette (et compagnie) ainsi que leur évolution.  Les événements suivent le rythme de l'Histoire mais le tout rend la trame romanesque en tant que tel un peu trop mince et diluée à mon goût.  

 

Quoi qu'il en soit, je ressors de cette lecture plus connaissante que je ne l'étais quand je l'ai amorcée et pas déçue même si j'ai eu du  mal à m'attacher aux personnages.   Sans doute que ce pan de l'histoire me restera maintenant bien solidement en tête!

Partager cet article