Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Le plus jeune des templiers - Le gardien du Graal - Michael P. Spradlin

21 Juin 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature jeunesse

plus-jeune-templiers-1.jpgPrésentation de l'éditeur

"Tristan, 15 ans, est remarqué par le valeureux chevalier Thomas Leux qui lui propose de devenir son écuyer.  Lors de son premier combat contre les Sarassins, le jeune Templier se comporte en héros et sauve la vie du roi.  Sir Thomas confie une mission extraordinaire à Tristan.  Il va devoir rapporter le Saint-Graal en Angleterre."


Commentaire

Ce roman, gentiment offert par les éditions Tourbillon, avait tout pour me plaire: des Templiers, une quête incroyable, des combats d'épée, le moyen âge... et malgré tout, je n'ai pas été convaincue.  Peut-être ai-je passé l'âge... et ça me fait vraiment de la peine!


Je m'explique.  Voici donc l'histoire de Tristan, abandonné à la naissance à l'abbaye de Saint Alban, aux soins des moines.  Mais Tristan n'a aucune envie devenir moine et il ne connaît rien de son passé.  Quand s'arrêtent des Templiers pour être hébergés, il fait la connaissance de Sir Thomas, qui le prend sous son aile, voyant en lui quelque chose de spécial.  Il l'amène donc en Outremer (le pays des Sarrasins) pour combattre au nom de Dieu.   Sauf que tout de suite, Sir Hugh, le commandant de la compagnie, un homme fourbe et vil, le prend en aversion et semble prêt à faire n'importe quoi pour s'en débarrasser. 


C'est un livre jeunesse qui fait un peu trop jeunesse pour moi.  Il faut  croire que j'ai grandi.  Et bon, je réalise que vraiment, vraiment, l'écriture au présent n'est pas mon fort.  Goût personnel que je connaissais mais que j'ai doublement réalisé au cours de cette lecture!  Et quand il y a beaucoup d'action et de rebondissements, ainsi que des phrases très courtes, il y a beaucoup, beaucoup de verbes au présent.  Je crois que ce ton m'a particulièrement ennuyée, surtout pour un livre écrit au "je",et que j'ai été hérissée outre mesure par un truc qui n'aurait dû me faire cet effet.  Mais ces verbes... partout... ouf!   


Il y a donc beaucoup d'actions, beaucoup de mini situations et événements déclencheurs et beaucoup de mini-résolutions.  Ce procédé aurait pu me plaire sauf que des fins de chapitres sur des cliffhangers à répétition, ça m'a semblé artificiel à la longue.  J'ai toujours du mal quand tous les ennuis du monde tombent systématiquement sur les héros.  J'ai eu un sentiment de répétition.  Souvent. 


Tristan est un jeune homme courageux, avec un grand sens de l'honneur, à qui il arrive des choses extraordinaires.  J'aime normalement ce genre de personnage et je le trouve quand même intéressant, celui-là.  Mais les actes sont un peu gros.  Trop de courage, trop peu d'habileté, beaucoup de chance... De même, le personnage de Sir Hugh, qui hait immédiatement un jeune écuyer aparemment sans conséquences... voyons donc, pourquoi s'acharner ainsi?  On se doute rapidement qu'il y a quelque chose là-dessous... nous ne savons en effet pas du tout si Tristan est si "sans conséquence" que ça vu que nous ne savons pas qui il est.  Mais tant de bassesse, si ouvertement, tant d'acharnement.  Bref.  Trop.  Pour moi.  Qui est adulte, ne l'oublions pas. 


Par contre, j'ai aimé me plonger dans ce monde de croisades, le personnage de Sir Thomas m'a plu ainsi que ceux de certains chevaliers.  Un questionnement face à l'utilité de ces combats semble s'ébaucher et Richard Coeur de Lion a ses bons et ses mauvais côtés.  Pas unidimensionnel. Donc, c'est positif.  La vision de Tristan devant ces combats, cette désolation, cette horreur et les questionnement qui s'en suivent m'ont beaucoup plu.  De plus, nous rencontrons à l'abbaye un certain Frère Tuck.  Et à Dover, un certain Jean Petit, forgeron.  Et en route un archer du roi ayant fini son mandat appelé Robard Hode, venant tout droit de la forêt de Sherwood...  Intéressant pour la suite!  Je me demande sincèrement comment ces personnages vont s'imbriquer dans la suite.


J'ai aussi apprécié la description des lieux pour la raison tout à fait égoïste que bon, Dover et son château, j'y suis allée (c'est magniiiifique!!!)  La fin m'a davantage plu que le début alors bon, ne serait-ce que pour voir comment l'auteur va amalgamer le tout, je lirai peut-être le tome deux!  Sait-on jamais, il croisera peut-être ma route au détour d'une librairie!  Beaucoup de ces trucs plats et rectangulaires croisent ma route au détour de librairies!

 

Je suis aussi très curieuse de savoir ce que le public auquel est réellement destiné ce livre en pense. 


Merci aux éditions Tourbillon pour ce livre!

Partager cet article