Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Le livre de Dina - 2 - Herbjorg Wassmo

23 Janvier 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature scandinave

Dina-2.gifPrésentation de l'éditeur

"Pour cadre de cette saga, le nord extrême de la Norvège, au-delà du Cercle polaire, entre Tromso et les îles Lofoten, un pays de fin du monde, de mer et de montagnes, de bruyère et de mures blondes.  Aveuglantes, les nuits d'été ne sont que "lumière et cris de mouettes".  L'hiver, par les nuits glacées de pleine lune, Dina, maîtresse du domaine de reinsnes, se barricade dans un pavillon pour vider des bouteilles, vêtue de sa grande houppelande fourrée.  Ou, défiant toutes les conventions de l'époque, cette Walkyrie parcourt au galop les chemins de côte sur un étalon noir nommé Lucifer, puis, rentrée dans la grande demeure, elle chvauche son violoncelle, dont elle tire des accents sauvages, affolant toute la maison. 

 

Un long poème épique nourri de Bible et traversé par les bourrasques, tels les orages d'un Giono nordique.  Un livre qui ferait un poète de n'importe quel lecteur et qui, la dernière page tournée, lui insuffle sa force et sa vérité."

 

Commentaire

En me voyant en train d'écrire ce billet, je me dis que j'aurais dû me forcer un peu et lire les trois tomes en ligne pour pouvoir ne faire qu'un seul billet tellement je vais être redondante (voir mon billet sur le tome 1).  Mais comme le blog ne contrôle jamais mes lectures et que je me laisse guider par mes envies du moment, voilà. 

 

Dans ce tome 2, Dina a grandi et est maintenant maîtresse du domaine.  Sa forte personnalité et son ignorance des convenances sociales ne plaît pas à tous et elle en effraie plus d'un.  Pourtant, personne n'a de prise réelle sur cette dame farouche et terriblement libre, qui n'en fait qu'à sa tête, en tentant de faire taire ses fantômes, et en restant terriblement droite malgré tout.  Parce que je m'y suis attachée, à cette Dina pas néssairement facile à aimer parce que tenant à distance toute les émotions qui pourraient la blesser ou l'atteindre.  Sans compter tous ces personnages habitués à la vie rude, frustres en apparence, parlant un langage très familier et très particulier qui contraste toujours autant avec une narration évocatrice,  truffée d'images, qui nous permet de ressentir vraiment cette atmosphère froide et inhospitalière, étouffante, en vase clos.  Sans que tout soit explicité, nous devinons les liens qui les unissent et ils ont tous su me toucher, chacun à leur manière. 

 

C'est l'histoire du domaine de Reinsnes qui nous est contée, l'histoire de Dina aussi, troublée par l'arrivée d'un visiteur.  Et le temps d'un livre, j'ai vécu dans cette propriété soumise aux éléments et à la fatalité, avec Dina, Tomas l'amoureux transi, Benjamin, qui grandit en sachant à qui il "appartient", Stine la nourrice, Oline la cuisinière qui sait tout et Mère Karen figure maternelle, forte et aimante. 

 

Bref, j'aime toujours autant et je me plongerai avec joie dans le tome 3. 

Partager cet article