Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Le fou de l'île - Félix Leclerc

28 Septembre 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature québécoise

fou-de-l-ile-copie-1.jpgPrésentation de l'éditeur

"Un fou, dont la lucidité est dérangeante, prend dans sa main une vieille île qu'il secoue et rajeunit "en lui injectant dans les veines le tourment de la chose qui n'est pas de ce monde". 

 

Après le fabuliste, le conteur, le poète et le chansonnier, voici le romancier. Félix Leclerc évoque un univers où les hommes ne sont jamais aussi rudes qu'ils le laissent croire et la vie aussi terne qu'on le dit."

 

Commentaire

J'ai grandi avec les chansons de Félix Leclerc.  J'ai lu ses contes et ses poèmes à l'adolescence ainsi que "Moi, mes souliers", récit autobiographique.  Je me rappelle très bien sa mort en 1988.   Quand j'ai trouvé ce roman  au fin fond de ma pile (désolée pour la qualité de l'image... j'ai fait ce que j'ai pu mais mon scanner a rendu l'âme... ou je ne sais plus vraiment comment faire pour le brancher.  Les deux options sont aussi probables l'une que l'autre, en fait), je me suis dit qu'il fallait absolument que je le lise pour mon mois québécois. 

 

C'est avec un étrange sentiment que je referme ce livre, que j'ai quand même mis plusieurs jours à lire, malgré ses 180 pages. D'abord, j'ai adoré la prose de Félix Leclerc, sa façon, avec des mots souvent tout simples, d'évoquer de belles images, une île un peu onirique, un peu folle, un peu mystérieuse mais à la fois très humaine et ancrée dans la terre.  J'ai relu certains passages plusieurs fois juste parce que c'était tellement beau et évocateur.  Donc, pour la forme, j'ai aimé. 

 

J'ai plus de réserves quant au fond.  C'est l'histoire d'un personnage, le fou, qui arrive sur l'île en cherchant la chose qui vole.  Sa recherche va amener certains habitants à se questionner, d'autres à le vénérer et à vouloir le suivre et d'autres encore à le craindre.  Cet homme qui n'a rien et qui semble chercher, chercher, sans trouver va profondément bouleverser la vie de l'île et amener chacun à trouver ssa propre "chose qui vole", ce qui est vraiment important, ce qui le fait vivre.  J'ai aimé que les réponses varient, que les recherches varient aussi. 

 

Par contre, j'avais bien peur que ça s'en aille vers un certain endroit... et j'espérais que non... en vain.  Du coup, la finale ne m'a pas particulièrement interpellée, mais sans doute est-ce en raison de ce que je suis.  J'aurais aimé qu'on m'emmène ailleurs, qu'on sorte un peu des lieux communs.  Le thème abordé n'est pas forcément original (bon, il a quand même été écrit fin des années 40 et publié à la fin des années 50) non plus.

 

Toutefois, je relirai Félix Leclerc.  Pour ses mots et pour toutes ces chansons qui me sont évoquées par une tournure de phrase, une idée, une expression.  L'écriture est belle et toute particulière, avec des accents parfois magnifiques.

 

Je vous laisse donc sur quelques chansons de Félix Leclerc... pour me faire plaisir!

 

Bozo (l'une de mes préférées)


 

Le petit bonheur (la plus connue je pense)

 

Moi mes souliers... très connue aussi!

Partager cet article