Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

La vie très privée de Mr. Sim - Jonathan Coe

14 Juin 2014 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

Vie-tres-privee-de-Mr-Sim.jpgOh que je sens que je vais avoir du mal à parler de ce roman!  C'est un Jonathan Coe hein... donc, c'est particulier.  Par définition.  Je vais donc essayer de vous donner envie sans trop en dire... ce qui ne sera pas chose aisée, je le crains!

 

Ce roman, c'est celui de Maxwell Sim, 48 ans.  Maxwell ne va pas bien du tout, en fait.  En congé pour dépression, il tente tant bien que mal de rabibocher sa relation avec son père exilé à l'autre bout du monde (littéralement... genre, en Australie) alors que sa femme a foutu le camp et que sa fille est de plus en plus distance.  Sans doute est-ce pour ça qu'il est fasciné par la relation d'une femme chinoise avec sa fille, alors qu'elles mangent dans un restaurant près de chez son père.   

 

Puis, un jour, on lui offre un emploi dans une compagnie de brosses à dents bio.   Sa mission - s'il l'accepte - (je sais, elle était facile), traverser l'Angleterre au volant d'une Toyota Hybride avec son seul GPS pour compagnie (j'en veux un  avec la voix de David-Chou maintenant) pour aller distribuer ses brosses à dents au bout du bout de l'Écosse.  Rien de moins.  À travers ce périple en solitaire, il aura l'occasion de réfléchir sur ce qui l'a mené là, sur son absence de combat, sur ses blessures et les choses qu'il n'avait pas comprises (et que nous comprendrons d'ailleurs bien avant lui).  C'est limite une recherche archéologique de sa propre vie.  Des bribes nous seront révélées à travers divers témoignages, lettres, essais... et petit à petit, on évoluera avec le personnage dans sa profonde solitude (réelle ou virtuelle) et on comprendra sa distance, sa difficulté à créer des liens.  

 

Le tout, avec des moments hilarants. 

 

Tout ce qui concerne le virtuel m'a fait mourir de rire (la prise de courriels... oh boy, le fou rire... l'histoire du forum... c'est TELLEMENT ça!) et les réflexions de Max, fasciné par un navigateur-imposteur d'il y a longtemps, nous amènent partout et nulle part.  Il réussit à accumuler échec sur échec, à faire tous les mauvais choix... et nous, on le regarde... et on rit.  Oui, c'est vilain, on ne devrait pas.  Mais bon, c'est comme ça.  

 

Je pourrais reprocher l'utilisation double d'un certain twist... mais après avoir tourné la dernière page, tout ce que je voulais... c'était en parler.  De la fin (que je ne suis pas certaine d'apprécier), de ce qu'elle représente, et tout.  Ça doit bien vouloir dire que le roman a atteint son but, non?

 

Mois anglais 2014 - 1

Partager cet article