Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

La nuit fantastique - Stefan Zweig

20 Décembre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (autre)

Brûlant secretPrésentation de l'éditeur

"Comment le désir et la passion, enracinés au fond de chaque être, peuvent le révéler à lui-même et bouleverser son destin: tel est le secret que tentent de percer les quatre récits de ce volume.   Ici, la dérive nocturne d'un homme qui découvre au contact des voyous et des prostituées une part inconnue de lui-même.!

 

Commentaire

J'avais très hâte de lire cette nouvelle de Zweig, vu qu'Emeraude l'a adorée et la recommandait vivement.  Toutefois, si j'ai globalement apprécié, ce n'est pas ma nouvelle préférée de Zweig, malgré d'indéniables qualités d'écriture, qui nous font passer par plusieurs émotions différentes.  Il est ici question d'un homme, le baron de R... qui nous confie ses notes posthumes relatant son expérience d'une nuit qui a changé sa vie.   Le baron est un homme qui vit dans un ennui paisible, emmuré dans une carapace d'indifférence et d'insouciance.  Le jour qu'il nous raconte, d'une façon totalement imprévisible a brisé graduellement cette carapace et on nous raconte son ouverture au monde et à l'humanité en général. 

 

Je pense que mon problème avec cette nouvelle est venue du fait que la première partie, celle où notre homme décrit celui qu'il était avant, s'est révélée trop efficace!  Je sais, c'est paradoxal, mais Zweig réussit toujours à me communiquer les émotions des personnages et j'avoue que durant les premières pages, cet ennui, ce sentiment d'être extérieur, je l'ai pleinement ressenti.  

 

Certaines scènes sont pourtant terriblement efficaces.  Le jeu de séduction subtil pendant les courses est pleinement réussi et la finale est également très intense.   Zweig nous fait passer par toutes sortes d'émotions, de la culpabilité à l'exaltation, mais comme je ne me suis attachée au personnage qu'à la toute fin, ça m'a moins transportée que d'habitude.  J'avoue aussi que j'ai eu peur que son idée de "faire le bien" se limite à "donner son argent à tous ceux qui sont pauvres" mais heureusement, on s'en va rapidement ailleurs.  C'est donc une nouvelle que j'ai aimée "après coup"!

 

Une fable, donc, qui nous raconte comment une simple entorse fortuite à la morale établie a mené un homme à s'éveiller à ses semblables et à leur existence, peu importe leur condition sociale.  Des phrases qu'on note à tout moment, une écriture qui vaut vraiment le coup, mais un peu trop de "morale" pour que je sois entièrement transportée!

 

Logo Zweig petit

C'était mon dernier billet officiel pour le challenge Ich Liebe Zweig, qui se termine à la fin du mois!  J'ai manqué deux mois mais j'ai d'autres billets de programmés pour plus tard, vu que j'ai lu d'autres nouvelles!! 

Partager cet article