Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Intimité et autres objets fragiles - Marie-Eve Sévigny

25 Septembre 2012 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature québécoise

intimite-et-autres.jpgPrésentation de l'éditeur

"Intimité et autres objets fragiles explore la frontière entre la vie privée et la vie publique des êtres que nous côtoyons avec indifférence ou indiscrétion.  Dans l'approche de l'autre, l'oeil s'attarde au corps, aux objets, à l'environnement, qui portent tous notre empreinte, qui nous trahissent... Dix histoire où le matériel, par son silence équivoque, influence les personnages dans leur rapport à autrui, à eux-mêmes."

 

Commentaire

Si vous me lisez depuis un moment, vous devez savoir que je ne suis pas très "nouvelles".  Par contre, après avoir participé à une promenade des écrivains, j'ai été très curieuse de découvrir celles de l'animatrice, Marie-Ève Sévigny. Et j'ai ma foi bien fait parce qu'elles m'ont beaucoup plu, ces nouvelles.

 

Ce court recueil d'une centaine de pages compte 10 nouvelles.  Certaines sont tragiques, d'autres presque drôles.  Mais toutes sont profondément humaines.  Marie-Ève Sévigny réussit à nous plonger en un ou deux paragraphes dans l'atmosphère voulue (j'aime énormément ses premiers paragraphes d'ailleurs) à l'aide de mots choisis et évocateurs.  Sa plume est à la fois belle, poétique et vivante et j'ai noté plusieurs phrases qui m'ont particulièrement parlé.    J'ai beaucoup aimé les ouvertures, la possibilité pour le lecteur d'interpréter à sa manière. 

 

J'ai une grosse préférence pour la dernière nouvelle "Le chien Jivago", qui m'a énormément touchée.  Toutefois, entre l'homme qui se cherche une nouvelle femme (j'ai bien ri à celle-là), le médecin pris dans sa chaise roulante à regarder passer le temps, la femme qui loue des chalets pour être tranquille ou les deux enfants qui jouent au pied du Grand Manitou, on entre dans autant d'univers, on passe pour un court moment derrière le décor, derrière les apparences, et on rencontre la personne qui s'y cache.  Et pour une fois, je trouve que le format s'y prête parfaitement.

 

Une belle découverte et une auteure que je relirai certainement!

 

Mon Québec en septembre

Partager cet article