Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Industrial Magic (Magie d'entreprise) - Kelley Armstrong

4 Février 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature canadienne

industrial-Magic.jpgPrésentation de l'éditeur

"Une jeune sorcière vient d’être agressée et laissée pour morte. Paige et Lucas se lancent à la poursuite du tueur et découvrent bien vite qu’il n’en est pas à sa première victime.

 

Leur enquête les mettra aux prises avec une célébrité pratiquant la nécromancie, une divinité celtique qui lance des vannes, un fantôme très énervé et un groupe de vampires qui auraient vraiment préféré figurer dans un roman d’Anne Rice…


Quant à Paige, le combat qui l’attend est de ceux qui font grandir en un clin d’oeil les jeunes femmes impétueuses… si elles y survivent."

 

Commentaire

Ma dernière lecture de la série Femmes de l'Autremonde, de Kelley Armstrong, date d'il y a plus de deux ans.  Après une lecture un peu difficile, j'ai eu besoin d'une lecture plus légère, idéalement avec de l'action, et c'est sur ce roman, 4e tome de la série que mon choix s'est porté.  Dans ce roman, l'héroïne est la même que dans Magie de Pacotille.  Nous retrouvons donc Paige, sorcière de son état et Lucas, mage.  Ils sont ensemble depuis quelques mois quand soudain, les enfants d'employés des différentes Cabales sont froidement assassinés.  Et ce sera à Paige et Lucas d'enquêter. 

 

Si cette série n'est pas complètement addictive, elle fait tout de même très bien son travail: divertir.  Ce n'est pas une histoire d'amour à proprement parler, même si nous suivons le couple Paige-Lucas.  C'est avant tout une mission mais nous suivons davantage l'évolution de Lucas dans ce tome.  En effet, il refuse de voir son père car il est contre tout ce qu'impliquent les Cabales (techniquement, c'est une mafia version sorciers... on le comprend) mais là, il n'aura pas le choix.   Amateurs de galipettes, sachez que ce n'est pas un élément majeur du roman.  Loin de là.  On ne va pas plus loin que les sous-entendus, en fait. 

 

J'ai surtout aimé retrouver plusieurs personnages dans ce tome, notamment Clay (*soupir*) et Elena.  Ils restent d'ailleurs mes préférés, ces deux-là, et de loin.  Mais nous aurons aussi affaire à Jaime, necromancienne célèbre, la quarantaine hilarante et complètement barrée, Cassandra, vampire blasée qui mélange la guerre du Golfe et la guerre du Viet-Nam ainsi que quelques autres.    Les personnages sont d'après moi l'un des points forts du roman.  Malheureusement, Paige et Lucas ne sont pas les plus intéressants mais la grande gueule de Paige nous vaut quelques solides répliques et une narration assez comique, principalement au début du roman. 

 

Contrairement à ce que je reprochais à Magie de Pacotille, on a cette fois une seule histoire, qui se tient et qui semble un peu moins scolaire.  Par contre, il y a quand même des longueurs et une centaine de pages de moins auraient très bien pu faire l'affaire.   De plus, on sent Paige et même Lucas un peu sans défenses par rapport à tout ce qui arrive et on se demande à chaque fois comment ils vont se sortir de là.   Ils sont les personnages principaux, ont un rôle principal mais j'ai toujours l'impression que c'est un véritable miracle quand ça fonctionne, leur affaire. 

 

Bref une série au ton souvent enlevé, avec des réflexions ma foi très drôles mais pour moi, le premier tome reste celui que j'ai préféré.  Et Clay y est pour beaucoup.  Mais comme j'ai quoi... 4 autres tomes dans ma pile, je vais certainement poursuivre!

Partager cet article