Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Her fearful symmetry (Les jumelles de Highgate) - Audrey Niffenegger

23 Septembre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature américaine

her-fearful-symmetry.jpgPrésentation de l'éditeur (en français... j'ai laissé la jaquette du livre chez moi, je n'y suis pas (chez moi) et je suis trop paresseuse pour chercher ET traduire en plus!)


"Aux abords d’un cimetière londonien, des sœurs jumelles cherchent à percer un secret de famille et nous entraînent dans leur univers délicieusement inquiétant

Valentina et Julia, inséparables sœurs jumelles, reçoivent un étrange héritage d’une tante qu’elles ne connaissent que de réputation. Et pour cause, il s’agit de l’énigmatique sœur jumelle de leur mère, toutes deux ne s’étant plus parlé depuis vingt ans. Le testament est formel : le legs de l’appartement ne sera effectif que si les deux jeunes filles viennent habiter pendant un an dans cet immeuble victorien, situé près d’un des plus anciens cimetières de Londres… et à condition que leur mère n’y mette jamais les pieds.


Intriguées, les deux jeunes filles quittent leurs parents pour ce lieu inconnu, où le fantôme de leur tante semble hanter chaque recoin de l’appartement, où les murs paraissent abriter des secrets et les extravagants voisins cacher bien des mystères. Livrées à elles-mêmes, Valentina et Julia se laissent séduire par cette atmosphère dangereusement romantique, au risque d’avoir pénétré dans un monde d’où elles ne pourront plus revenir."

 

Commentaire

Bon.  Je vais essayer de passer un peu outre la profonde irritation que ce livre a provoqué en moi pour écrire un billet qui se tienne un peu.   Je sens que je vais avoir du mal parce que toute la seconde moitié du livre, je l'ai refermé à intervalles réguliers à coups de "ben voyons".  Intervalle se raccourcissant vers la fin, où j'étais tellement harrassée et découragée que j'ai terminé pour voir jusqu'où l'auteur irait.  La réponse?  Jusqu'au bout.  Bref, je n'ai pas du tout aimé, j'ai relevé un énorme tas de clichés, certains éléments de la dernière centaine de pages m'ont levé le coeur (c'est pas de la nécrophilie mais c'est quand même... ewwwwwwwwww), je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, à part un seul (et ce n'était pas le principal) et le nom de l'un des personnages principaux (Elspeth) m'énerve quand je le vois écris (désolée pour tous les parents qui ont nommé leur enfant comme ça.  C'est juste mon goût personnel à moi.  Ne rien prendre personnel!)

 

Je vais donc essayer de ne pas tout raconter dans mon billet qui part déjà en vrille et vers le grand n'importe quoi, je le sens.  Ça commençait plutôt bien, pourtant.  J'ai bien apprécié la première partie du roman où  nous découvrions les personnages qui me semblaient alors sympathiques.  La tante de Julia et Valentina est décédée et leur lègue l'appartement, à la condition qu'elles viennent y habiter, et que leurs parents n'y mettent jamais les pieds.  Elspeth était la soeur jumelle d'Edie, mère des jumelles, et elle ne s'étaient pas vues depuis 20 ans.  Elles débarquent donc à Londres et nous pouvons alors entrevoir leur relation étrange et fusionnelle, aussi destructrice que nourrissante pour elles.  J'imaginais alors une histoire de quête d'identité sur fond de secrets de famille, le tout avec Londres comme décor en plus.  J'avais déjà hâte et j'étais alors assez enthousiaste, même si c'est un peu long avant de savoir où tout ça s'en va.  Biiiiip, mauvaise réponse. 

 

Si vous ne le saviez pas, vous allez maintenant le savoir (bon, tous les blogs le disent ou presque, je ne spoile pas grand chose), Les jumelles de Highgate comporte une histoire de fantômes.  Et c'est l'arrivée du fantôme en question qui a tout gâché pour moi.  C'est simple, je n'y ai pas cru une demi-seconde et l'attention principale s'est alors transférée sur cet élément, juste quand je m'attachais aux autres personnages, aux vivants et aux relations entre eux.  J'ai donc parcouru avec un intérêt très relâché les aventures du fantôme tentant de communiquer avec les humains par l'écriture automatique, du ouija, de l'écriture dans la poussière, des lampes qui s'allument toutes seules et des bruissements de rideaux.  Rien de nouveau, donc.  Et ce qui aurait pu être exploité en profondeur au sujet de la gemellité ou de l'identité, ou même du deuil, a été seulement effleuré.  Dommage, c'est ça qui m'intéressait.

 

Agacée, donc.  Agacée parce que j'avais tout vu venir, à part quelques petits twists.  Et je me demandais vraiment pourquoi elles en étaient arrivées là.  Le retournement qui m'a le plus énervée (pas compliqué, j'ai failli refermer le livre quelques dizaines de pages avant la fin), je l'avais vu venir depuis longtemps et j'espérais tellement que l'auteure ne nous fasse pas ce coup-là.  Mais oui, elle l'a fait.   De toute façon, voyons donc.  Des sacs de glace? Really??  (Ceux qui on lu comprendront peut-être). 

 

Bref, ce n'était absolument pas pour moi. 

 

Mais bon, tentons de voir quand même des points positifs parce qu'il y en a. 

 

Tout d'abord, l'atmosphère du cimetière (je veux y aller maintenant.  C'est malin.  J'ai manqué ça à Londres) avec les description et l'histoire qui s'y rapporte.  Cette partie m'a beaucoup intéressée, j'ai vu des photos et Highgate cemetery me semble magnifique.  Faut que je retourne à Londres.

 

De plus, l'idée de la maison avec les trois appartements superposés mais tellement différents en raison de leurs occupants respectifs.  Martin, le locataire du troisième, obsessif-compulsif complètement hors-contrôle, est le personnage qui m'a le plus interpellée dans tout le livre. 

 

 

Et je dois quand même avouer qu'un passage m'a fait battre des mains.  C'est d'ailleurs pour ça que j'avais acheté le livre, d'ailleurs.  Il y a deux pages jubilatoires.  Oui oui, je le jure.  Imaginez-vous que Julia et Valentina écoutent un épisode de... Doctor Who!  Et elles adorent.  Pas n'importe lequel, là... celui avec Madame de Pompadour.  *soupir*.  Et même que notre fantôme fantasme sur David Tennant.  Juste pour ça, elle m'est apparue un peu sympathique.  Pendant deux pages.  David Forever!!!

 

J'aurais peut-être dû me contenter de ces deux pages!  Mais bon, tout le monde n'est pas de mon avis alors je vous renvoie chez d'autres blogueurs qui ont nettement plus apprécié:  Ankya qui lui met 5 étoiles, Maribel qui est un peu mitigée mais quand même positive et Mango qui a bien aimé aussi.  Comme vous pouvez le voir, je suis à l'envers de tout le monde. Après tout, c'est peut-être moi qui est grumpy, aujourd'hui!

 

LireEnVoMini.jpg

Partager cet article