Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Gilmore Girls - Season 6

30 Septembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Séries et autres trucs à l'écran...

GG6.jpg

Pas de photos, cette fois encore... j'en ai un peu assez de faire 2h de recherches pour tenter de trouver d'où vient la photo originale sans jamais y parvenir.  Donc bon, as I said, pas de photos ;)) 

 

SPOILERS - SORRY, JE NE PEUX PAS EN PARLER SANS FAIRE AUTREMENT

 

Ok, elle est WEIRD cette saison 6.  Vraiment.   Il y a un je-ne-sais-quoi indéfinissable qui la rend un peu différente des autres au plan de l'atmosphère, comme si c'était encore la même série... mais pas tout à fait.  Et après discussions avec Nataka sur FB, j'ai réalisé que je n'étais pas toute seule à trouver cela.  Et pas la seule non plus à ne pas réussir exactement à dire pourquoi.  Bref, j'avoue que la première partie de la saison m'a laissée perplexe. 

 

Si vous avez suivi la saison 5, vous vous souvenez certainement que Rory, suite à un commentaire de Mitchum Huntzberger (je ne réussirai JAMAIS à orthographier ce nom comme il faut... sorry), magnat de l'édition et père de son copain Logan, avait décidé qu'il avait raison et que non, finalement, elle ne savait plus du tout ce qu'elle voulait faire de sa vie et prendrait une année off.  Donc, exit Yale.  Et suite à du Emily-and-Richard-Gilmore-tout-craché, Rory se retrouve en Europe avec sa grand-mère pour l'été.  Et à loger chez elle à l'automne. 

 

Nous avons donc deux Gilmore girls qui ne se parlent plus pendant un bon moment et c'est ma foi très étrange.  Parce que si d'un côté la tristesse profonde de Lorelai, qui tente de rester quand même "perky", et que ceci est très bien rendu, influençant ainsi toute l'atmosphère de la série, il faut avouer que ça ternit quand même l'une des choses de la série que je préférais.  Du coup, pour compenser, j'ai eu l'impression que les auteurs en faisaient un peu trop pour les autres personnages, qui deviennent du coup caricatures d'eux-mêmes, limite vaudevillesques.  Liz et T.J., entre autres, sont tellement too much que j'en suis venue à sauter les scènes où ils apparaissaient.  Un trou dans le mur, rien de moins?  Et payer si cher pour avoir deux contracteurs.  Oui, c'est very Lorelai, mais quand même, financièrement, ça ne se tient pas du tout, non?  Bref, cette première partie de saison m'a laissée réellement perplexe, malgré de bons fous rires à certaines répliques. 

 

Je trouve aussi que pour que les répliques de Lorelai fassent mouche, il lui faut un interlocuteur.  Sans Rory, c'est Luke qui est devenu cet interlocuteur et ma foi, ça passe beaucoup moins bien.  Quel changement pour lui aussi... c'est fou ce que l'amour peut faire, n'est-ce pas.   Par contre, même si elles sont séparés, on sent quand même le lien entre les deux Gilmore girls...  c'est parfois assez tordant de les voir prononcer les mêmes répliques chacune de leur côté ("Which goes better with a baby?"). 

 

Mais bon, arriveront deux événements qui feront que notre petite fille moins modèle reprendra son chemin.  On fait revenir un personnage, je comprends pourquoi, ça se tient à la base mais dans le traitement, j'ai quand même trouvé ça plaqué, surtout sa dernière apparition. Et là, on croirait que tout va mieux aller... et oups, non, en fait.  Un autre événement. Disons que pour Lorelai, ce n'est vraiment pas son année.  Et là, j'aurais le goût de leur crier "Non mais parlez-vous, faites quelque chose!"  Mais tout le monde est bouleversé, chacun tente de faire pour le mieux... avec un succès ma foi ssez relatif. 

 

La relation Rory-Logan est intéressante pour ce qu'elle nous apprend sur Rory mais en soi, bon... qu'est-ce qu'elle lui trouve, je ne comprends pas vraiment.  On a une Rory à la fois adulte mais aussi ado dans cette saison, comme si elle avait grandi un peu dans le désordre.  Quand à Lane et son copain, c'est encore pire.  Ok, elle l'aime, mais elle aime QUOI??  J'ai par contre beaucoup aimé Mrs. Kim dans cette saison, elle m'a beaucoup interpellée.  Et Michel, Kirk, Taylor et compagnie sont toujours fidèles à eux-mêmes.  J'adore Michel, vraiment.  Et on revoit Christopher.  Rien à faire, il me fait rire, celui-là.  Pauvre gars, quand même, avec une enfant pareille... j'imagine qu'elle va se "miraculer" bientôt... c'est l'avantage des séries sur la vraie vie hein.  C'est comme quand se jette en bas d'une falaise... quelques jours et on est sur pieds...

 

N'empêche que malgré mes plaintes, j'ai regardé la saison en quelques jours, hein...  Et ça principalement pour des fous rires magistraux (la scène du souper chez Richard et Emily, où les émotions sont un véritable roller coaster est hi-la-ran-te... et quand Rory se fait déménager par Finn et Colin, qui sont trop cons pour être réels... et la "discipline" de Davey version Sookie et Jackson) ainsi que pour certaines références que j'ai adorées.  Que ce soit à Star Trek (We're just a push button away), à Star Wars, à Wisteria Lane ("trip over your edge on the way out), Bridges of Madison County, An affair to remember, à King George VI ou Twilight zone, c'est toujours très bien placé et aussi agréable.  Certaines répliques m'ont fait mourir de rire parce que j'ai déjà dit les mêmes (Godmother?  Do I need a wand?.. on m'a fait des gros, gros yeux à cette réplique il y a 2 ans...) ou encore que je me reconnais trop dans la situation.  Comme quand Lorelai trie ses cassettes vidéo et ne veut rien jeter... souuuuvenirs.  

 

 

 

Une saison beaucoup plus sombre dans le fond, donc, plus triste, compensée par certaines scènes ma foi très - trop -  drôles, dignes des sitcoms.   C'est une manie, pour les saisons 6,  ou quoi? Et comme la saison se termine comme elle a commencée, sur une note très triste... j'ai bien hâte de voir la prochaine saison, qui sera - snif snif - la dernière.   J'ai bien hâte de voir si mes prédictions seront les bonnes!

Partager cet article