Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Gilmore Girls - Season 5

19 Septembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Séries et autres trucs à l'écran...

GG5.jpg

 

Ah, quelle saison géniale que cette saison 5!

Je dirais presque "ma préférée"... mais bon, elles sont toutes mes préférées quand je les écoute alors difficile de jurer si ce sera vraiment ma saison préférée.  Je suis d'une folle inconstance. 

 

Bon, petite alerte habituelle... SPOILERS!

Plusieurs années en retard alors bon, ce ne sont pas vraiment des spoilers, n'est-ce pas. 

 

La saison commence en force au lendemain de l'ouverture non-officielle du Dragonfly Inn, avec une ouverture hi-la-ran-te qui implique une très distinguée Emily Gilmore en train de sortir par la fenêtre... et qui en perd sa jupe.   Et un Kirk dont le postérieur a plus ou moins bien survécu à ses terreurs nocturnes.  J'en pleurais, rien de moins.   Et bien entendu, au lieu d'aller me coucher comme une gentille fille... j'ai dû écouter plusieurs autres épisodes jusqu'à une heure pas très sage... oui, c'était reparti. 

 

Cette saison marque un tournant pour plusieurs personnages... on sent que les choses changent, qu'elles vont ailleurs.  Lorelei est casée - mais il me semble qu'il reste trop de saisons pour que ça reste sans remous.  Emily et Richard sont séparés, le pauvre grand-père étant relégué dans la "Pool house", ce qui donne droit à une remarque hilarante à propos de chiens errants, d'ailleurs, lorsque Emily retrouve un chien avec un demi-collier sur son patio (Richard: We have a pool house for stray dogs?  Lovely innuendo).  Lane habite avec deux garçons et semble décidée à devenir une rock star tandis que Sookie réalise qu'elle est enceinte lorsqu'elle fait une crise de nerfs en bonne et due forme à un client qui ne commande que du thé glacé pour le lunch.  Quant à Rory, qui est revenue à ses anciennes amours, elle est dans une drôle de situation au début de la saison mais on la sent attirée par la vie des gens riches et célèbres, et surtout par le goût de prendre des risques, de sortir de la voie tracée pour elle, ce qui finira par un grand coup d'éclat à la fin de la saison.  

 

Ils évoluent, donc, de façon assez cohérente, même s'ils restent eux-mêmes et qu'on le reconnaît derrière leurs actions parfois étranges.  Lorelei semble prendre de la maturité (bon... juste des fois hein...  elle est toujours aussi drôle), Rory, sans en perdre, devient un peu plus ado, peut-être parce qu'elle peut maintenant l'être, et les relations se complexifient.  C'est impressionnant tout ce que cette série nous fait voir côté relations parents-enfants.  J'aime aussi le fait qu'on nous montre qu'une fille forte, intelligente et mature puisse craquer de temps en temps.  Parce que bon, dans cette saison, Rory a un comportement moins "parfait" qu'avant (l'épisode où elle revient saoule et complètement démolie est excellent pour illustrer ça). Elle fait des expériences, bonnes et mauvaises, et s'en sort avec plus ou moins de succès. J'adore l'épisode où elle va en tant que journaliste à la sortie du club secret, celui où Michel revient de Californie et celui où Rory fait visiter Yale à Anna, une jeune étudiante de Chilton.  Cette mise en scène en classe... j'étais pliée de rire.  Et je n'arrive pas à détester Logan, malgré tout, même si bon, ce n'est pas du tout mon homme idéal.   

 

Les dialogues sont toujours aussi géniaux, toujours aussi rapides et pleins de références pour initiés.  Les martinis "shaken, not stirred" (hmmmm... 007), le "I see dead people" de Lorelei qui veut faire un peu pitié, Henry James, St Elmo's Fire (souuuuvenirs), un certain Doctor Wu (qui n'a aucun lien avec notre Docteur mais bon, j'ai ri comme une folle quand même à cette coïncidence).  Et ma préférée?

 

Rory à Paris, qui sort à 23h

"It's 11 o'clock at night.  Who are you planning to hook up with?  Spike and Drusilla?

J'ai limite hyperventilé. 

Partager cet article