Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Et finalement... ça voulait dire quoi, tout ça?

1 Octobre 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Challenges

Québec en septembre 2013 -2

 

Il y a quelques semaines, je vous lançais deux défis. 

 

Le premier, c'était de deviner la signification de nos expressions québécoises. 

Et le second, de lire du Michel Tremblay avec l'accent québécois. 

 

Inutile de préciser lequel des deux concours a été le plus populaire!  Seuls deux braves ont tenté l'enregistrement (et Hilde, mais elle ne l'a pas publié sur son blog!)!

Lou de Libellus

Syl

 

Alors, commentaires??  Ils méritent quand même une bonne main d'applaudissements pour avoir essayé, non! 

 

Et comme, promis, me voici, lisant le même extrait.  Avec mon accent actuel, et un peu de tentative de joual pas trop joual... disons que je ne suis pas actrice... et que j'ai du mal à prendre l'accent montréalais des années 40!  Vous remarquerez aussi mon super marque-page, vieille facture d'hydro que j'avais payé en double la dernière fois... oui, je sais... moi et mon organisation sans faille!  

 

Here we go...  Et la lumière du soleil, ça ne nous rajeunit pas hein! :))

 

 

 

Passons maintenant aux expressions... Voici leur signification!

 

1 – Hier soir, j’ai mangé un gros sous-marin. Douze pouces, minimum!

Un sous-marin, c'est un genre de sandwich sur pain baguette... mais avec du pain mou.   La première fois que j'ai dit ça, "on" a pensé mal... je me demande bien pourquoi d'aileurs!

 

2 – J’ai pogné le cotteur, et là, j’ai un flat! (Saguenay ici!)

Un cotteur, c'est une chaîne de trottoir ou un bord de trottoir.  Quand le bord de la roue frotte sur le bord du trottoir, ou qu'on ne voit pas la chaîne et qu'on passe allègrement dessus, au Saguenay, on pogne les cotteurs.  Et on a des crevaisons!

 

3 – Me prends-tu pour une valise? J’ai tu une poignée dans le dos?

Me prends du pour une conne?  Je ne sais pas d'où vient la poignée mais ça va avec l'expression!

 

4 – Non mais c’est ben poche!

C'est plate, c'est yark... je sais, mon vocabulaire m'émeut moi-même, ce soir!

 

5 – Tire-toi une buche!

Prends un siège et assis-toi!

 

6 – Scuse, chus en retard. Mais c’est pas d’ma faute, ma minoune est ben maganée!

Une minoune, c'est une vieille voiture un peu scrap, qui nous joue des vilains tours mécanique.  Et maganée, c'est abîmée!

 

7 – Tu peux-tu me booster, mon char starte pas?

Booster: recharger la batterie de la voiture avec des fils à booster branchés sur une autre voiture ;)  Et la voiture ne démarre pas!

 

8 - Non mais tu me fais des accroires! (voire même prononcé « accrères »)

Non, mais tu me contes des peurs??  Ok, ça n'aide pas hein?  Disons "Non mais tu en inventes!"

 

9 – J’ai pris une méchante brosse! J’étais paquetée!

Une brosse, c'est une cuite (ne cherchez pas le lien...).  Paquetée, c'est saoule!

 

10 – C’est quoi cette patente à gosses là?

Une patente à gosses, c'est un machin étrange... et souvent un peu inutile.  Ou alors, un machin qui ne fonctionne pas comme il le devrait.

 

11- J’ai été attaquée par un paquet de bibittes!

Bibittes --> insectes.  Pas des sexes masculins cutes et miniatures!

 

12 – Passe-le au blender, ça va enlever les mottons!

Celle-là, elle était facile!  Un mélangeur et des grumeaux!

 

13- Non mais tu l’as-tu vue? Elle a l’air de la chienne à Jacques!

Avoir l'air de la chienne à Jacques : être mal attiffé, débraillé.  On a l'air pas mal fou, en fait!  Pauvre chienne.  Et pauvre Jacques!

 

14 – Est dont ben colonne! Pis épaisse, en plus! (Pauvre fille…)

Être colonne = un peu beauf, mais pour femme.  Ca existe au masculin aussi.  Épaisse = stupide, lente.  Et non pas grosse!

 

15 – Merci maman pour le souper! C’était écoeurant!

Tout à fait, prendre le sens contraire.  C'était suuuper bon!

 

16- J’en ai mon maudit voyage!

Traduction vulgaire ; J'en ai plein le cul.  Ou ras le bol.  Ou ça peut aussi vouloir dire que c'est très, tres très étonnant!

 

17 – Sont où mes gougounes?

Mes tongs ;)  Bon, pour moi, un thong, c'est un string... donc no way que j'appelle mes gougounes de plage mes tongs... ça ferait parler!

 

18 – Cache-toi comme il faut cette nuit, on gèle.

Se cacher = s'abrier :))

 

19 – Au party hier, mon cousin était gelé ben dur. Et sa blonde, elle était ben chaude!

Ah, le vocabulaire de party québécois!  Être ben gelé --> avoir pris de la drogue.  Etre ben chaud = avoir pris de l'alcool!  Rien à voir avec le fait d'être une bête de sexe ou non.  Ou d'avoir froid!

 

20 – C’est complètement capoté!

C'est complètement fou!


 

C'était donc la fin de Québec en septembre!

Merci... et a l'an prochain!

Partager cet article