Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Dreamfever (Fièvre fatale) - T4 - Karen Marie Moning

4 Mars 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Bit Litt

dreamfever.jpgcoup-de-coeur.gifPrésentation de l'éditeur

SPOILERS SUR LES TOMES 1-2-3...  MÊME LA PRÉSENTATION

"Quand les murs entre les hommes et les Fae sont tombée, libérant les insatiables et immortels Unseelie de leur prison glacée, MacKayla Lane est prise dans une piège fatal.  Capturée par le Lord Master, elle ne sait plus qui ou ce qu'elle est: la seule sidhe-seer vivante en mesure de trouver le Sinsar Dubh, un livre de magie noire qui contient la clé afin de contrôler les deux mondes.

 

Le chemin du retour est seulement le premier pas que Mac doit faire le long d'un chemin périlleux, des rues de Dublin jusqu'aux politiques dangereuses d'une ancienne et secrète secte, en passant par les mensonges d'hommes qui clament être ses alliés dans le monde illusoire des Fae, où rien n'est ce qu'il semble être.  Et Mac est forcée d'admettre une terrible vérité.

 

En qui peut-on avoir confiance quand on ne peut plus se faire confiance à soi-même?"

 

Commentaire

ATTENTION BILLET HYSTÉRIQUE ET RÉGRESSION À 12 ANS ET DEMI

Que de questions, que de questions, que de questions.  C'est le premier mot qui me vient en parlant de la série, en fait.   Que de fils dénoués, que de questions restées sans réponses.  Mais surtout que de petites phrases comme ça, de coïncidences, de récurrences... qui font que bon, on se dit que forcément, il y a quelque chose là-dessous.

 

Et aussi beaucoup, beaucoup de mails échangés avec Pimpi et Cécile, qui ont tout lu et qui s'amusent à me voir me perdre un peu partout et à voir des trucs partout, où il n'y en a probablement pas.  En fait non, elles ne s'en amusent pas tant que ça hein.  Elle ne disent RIEN.  Mean girls.   Alors moi, au lieu de lire, je copie des passages que j'aime, je fais des "hiiiiii" et des "aaaaaah", je spécule... bref, je suis Mac dans ses pensées et ses hypothèses.  En avance, généralement mais bon. C'est normal hein. 

 

Et j'adore ça. 

 

Le tome s'ouvre sur une Mac complètement perdue.  Presque plus Mac, en fait.  Après la scène dans l'église avec les Princes Unseelie, elle ne sait plus qui elle est et n'est pas en état de se mettre à quelque quête que ce soit.  Ah oui, peut-être une, en fait.  Il y a une chose qu'elle veut, et très clairement, en plus de ça.   Le début du roman nous amène complètement ailleurs et comprend certaines phrases qui m'ont complètement retournée mais qui m'ont aussi brisé le coeur.  Ces scènes sont écrites à travers une tout autre lunette, le point de vue est celui d'une Mac qui ne sait plus du tout où elle en est et ça permet de réaliser certaines choses. 

 

Et le retour à la normale... Oh my que c'est dur.  "Same book, same page".  Oui, définitivement.  Sauf que bon, peut-être pas le livre dont ils parlent, je crois.   Et la finale de cette partie... j'étais debout sur mon divan, en fait, à lui hurler que non, ce n'était pas ça du tout, qu'elle disait exactement le contraire de ce qu'il fallait dire...  

 

Anyway, welcome Mac 4.0.  Et cette Mac est bien décidée à se battre, envers et contre tous, pour son monde.  Elle a moins de scrupules, tient tête, se cabre.  Et avec Dani, elle forme un duo dur à battre dans un monde complètement dévasté, envahi.   Je pense que dans la finale de "Faefever", la vision de Dublin morte, sans vie, m'a fait autant de peine que le sort de Mac.  C'est que bon, on s'y attend, mais pas tout de suite, pas maintenant.  Mac n'est pas assez forte, là... il lui faut du temps.    Bref, le monde est désolé, tout le monde veut le livre, tout le monde veut utiliser Mac mais il est difficile encore pour nous de savoir pour quelle raison exactement. 

 

Le roman est très sombre, c'est difficile de garder espoir dans tout ça.  Les batailles, même les victoires, tout semble vain.   Par contre, certaines scènes réussissent à nous faire rire, particulièrement les discussions (sonores ou silencieuses) entre Barrons et Mac, même si celles-ci sont maintenant pleines de non-dits et de choses qu'ils n'avoueraient surtout pas.   Les batailles de testostérone entre V'lane et Barrons sont assez comiques et certaines confrontations avec Rowena comprennent également des pointes d'humour.  Une chance, quand même.   V'lane me fait mourir de rire à "jouer à l'humain" pour rejoindre Mac.  Il tente d'être gentil et l'est parfois vraiment, même s'il est difficile de voir ce qu'il y a en fait en dessous de cette gentillesse.  Un fae, évoluer?  J'ai d'ailleurs ma théorie tordue sur V'lane.  Ça reste à voir. 

 

Encore une fois, on nous laisse sur une finale terrible.  J'avais juré que j'écrirais mon billet avant de poursuivre avec le tome 5 et j'avoue que si je n'avais pas laissé mon livre dans la voiture, j'aurais peut-être craqué.   Parce que je suis un peu dans tous mes états, là, maintenant. 

 

Encore une fois, je ne listerai pas mes questions.  Les filles ne veulent rien me dire mais j'ai tendance à poser des questions "tannantes" parfois alors je ne veux amener personne sur des pistes qu'ils ne veulent pas suivre.    On en apprend beaucoup, de sources parfois fiables, parfois moins fiables, les légendes et l'histoires se construit tranquillement, mais toujours de façon très cohérente. Bref, je n'ai qu'une hâte, c'est que ce billet soit terminé pour aller chercher mon livre... et m'y remettre.  J'ai 2h avant mon cours de flamenco.

 

C'est qu'elle est cruelle, Karen Marie Moning.  

Et moi, je suis addict. Totally.

 

Partager cet article