Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Cranford - Elizabeth Gaskell

3 Mars 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

Cranford.jpgPrésentation de l'éditeur (ok, traduite, adaptée et abrégée par moi... ça dit beaucoup trop de choses...)

"La formidable Miss Deborah Jenkyns et la gentille Miss Matty habitent dans un village où les dames font la loi et où les hommes sont généralement plus embarrassants qu'autre chose.  Leur vie se construit autour de jeux de cartes, de thé, d'amitié et de petits scandales (d'une vache en flanelle grise à la choquante nouvelle du mariage d'une certaine dame avec un homme qui n'est pas de son rang)."

 

Commentaire

Quel plaisante visite dans la petite ville de Cranford, Angleterre!  Ce roman de Gaskell m'a littéralement amenée dans le "présent" de toute cette petite communauté de dames et de "vielles demoiselles", qui aiment leur existence centrée autour des petits rien du quotidien qui font que la vie est riche malgré tout.   En effet, même si elles n'ont pas beaucoup de sous, elles sont "very genteel" et se jouent entre elles une petite comédie craquante, même si tout le monde sait parfaitement de quoi il est question.  En effet, pourquoi payer une chaise quand l'air est si frais et revigorant?  Que peut bien nous avoir préparé la fille de cuisine? ... quand nous nous sommes nous mêmes activées avec elle devant les fourneaux?  Miss Mathy, Miss Jenkyns, Miss Pope  et Mrs. Forrester ont une existence tranquille, dans un monde un peu passé, remplie de petits évéments quotidiens pour alimenter leurs conversations autour d'un thé. 

 

Contrairement à North and South ou Femmes et filles, il ne s'agit pas d'un roman avec une intrigue mais plutôt de chroniques de la vie quotidienne.  Plus décousues au départ, elles sont plus suivies vers la fin.  Pas non plus de grande et profonde histoire d'amour ici.  Ce qui ne m'a pas empêchée d'aimer énormément cette lecture savoureuse.  Gaskell nous parle ici de vieilles filles, jamais mariées, sans mari, sans enfants pour les soutenir.  Elle le fait avec énormément de respect, sans jamais les rendre complètement ridicules, malgré leurs nombreux travers et leurs petites manies.  Le roman est charmant et aussi très drôle, mais les dames sont présentées avec beaucoup d'affection.  On les aime rapidement, surtout la gentille, trop gentille Miss Mathy.  Chacune a son petit côté attachant et on espère que tout finisse bien pour elles.  On partage leurs peurs, leurs étonnements, leurs chagrins aussi... bref, ça m'a beaucoup plu.

 

J'aime toujours autant la plume de Gaskell (très facile à aborder, selon moi), qui  a réussi à me transporter dans ce petit monde qui a du mal à évoluer, mais qui s'en tire assez bien quand même.  On sent le vent de changement, on sent que bientôt, ce qui semblait coulé dans le temps sera du passé.  On les sent s'accrocher à ce qu'elles ont été, parce que justement, elles ont vécu, ces demoiselles.  On n'en sait pas tant que ça sur leur passé mais Gaskelle a réussi à me donner cette certitude. L'histoire nous est racontée par Mary Smith, jeune fille et amie de Miss Mathy, qui vient en visite chez elle et qui voit donc tout ce petit monde d'un oeil - un peu - plus extérieur.

 

Beaucoup de tendresse dans ce roman, qui m'a - au départ -  fait penser aux Chroniques d'Avonlea de Montgomery, en moins "rose bonbon".   Moi, de toute façon, l'auteure m'a eue à l'évocation de Dickens, annonciateur aussi de changements... Je sais, certaines oseront dire que c'était prévisible, hein!

 

Et maintenant, ça surprend quelqu'un, si je dis que j'ai une envie folle de voir la série BBC?

 

 

 

 

 

 

Partager cet article