Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Cousin Phillis - Elizabeth Gaskell

19 Mai 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

CranfordPrésentation de l'éditeur

Ben... il n'y en a pas.  C'est en fait une novella qui est incluse dans ma version de "Cranford", de la même auteure.  C'est d'ailleurs pour cela que vous avez droit à la couverture de Cranford ;)  C'est que je veux m'y retrouver, après, moi.

 

Commentaire

"Cousin Phillis" est parfois appelé "court roman" ou parfois "novella".  Contentons-nous de dire que c'est une histoire qui compte environ 130 pages.  J'imagine que ce sera plus clair pour tout le monde.   Cette histoire nous est racontée par Paul Manning, maintenant adulte.  Toutefois, au moment où se passent les événements qui nous sont racontés, il avait 19 ans, venait de décrocher son premier emploi comme assistant à un ingénieur qu'il admire, Mr. Holdsworth.  Mais ce n'est pas son histoire qu'il nous raconte.  Il s'agit de celle de sa cousine éloignée, Phillis, dont il fréquetera la famille pendant son séjour. 

 

Pourquoi il choisit de raconter cette histoire?  Difficile à dire parce qu'il s'agit d'une histoire du quotidien, d'une histoire d'amour un peu triste.  Il ne faut pas s'attendre à des étincelles dans ce roman.  Gaskell réussit à merveille à nous transporter dans la campagne anglaise, chez cette famille unie et accueillante.  Phillis a 17 ans et est à cheval entre la vie de jeune fille et celle de jeune femme.  Ses parents, très aimants, la voient toujours comme une enfant tandis qu'elle s'éveille à autre chose.  Très intelligente, elle aime lire, elle aime la vie de campagne, la ferme alors quand apparaît Mr. Holdsworth, ingénieur cultivé, elle partage tout de suite plusieurs intérêts.  J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution des personnages à travers leur vie de tous les jours, les petits moments qui n'ont l'air de rien du tout.   J'ai aimé aussi voir Phillis changer à travers les yeux de son cousin, très réaliste par rapport à ses capacités, mais qui a quand même plus de possibilités que sa cousine, qu'il considère comme lui étant intellectuellement supérieure.   Impossible pour moi de ne pas m'attacher à cette jeune fille qui vit son premier amour, avec ses hauts, ses bas et ses exaltations. 

 

Une histoire simple, certes, mais on y trouve tout de même une certaine critique sociale, surtout au sujet de la condition des femmes dans les années 1800.  En effet, malgré son intellect et sa curiosité, Phillis doit attendre, rester à la ferme.  Aucune révolte, aucun mélo, aucun étalage, juste une comparaison sous-entendue entre son sort et celui de Paul et de Mr. Holdsworth.  Le tout à travers un récit que j'ai trouvé très agréable à lire, charmant, raconté avec le talent de conteuse de Gaskell et sa plume qui rend si bien les paysages bucoliques et la vie d'une maisonnée campagnarde.  

 

Cette histoire n'a pas l'envergure des romans de Gaskell que j'ai lus mais on y retrouve plusieurs éléments qui me plaisent dans ceux-ci.  La fin est un peu abrupte mais j'ai aimé imaginer la suite.  Bref, un moment de lecture bien agréable, si ce n'est un peu trop rapide.  J'en aurais pris davantage.  

Partager cet article