Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

City of Lost Souls - La coupe mortelle #5 - Cassandra Clare

10 Mai 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

City-of-lost-souls.jpgPrésentation de l'éditeur

Je sens que je vais flusher officiellement les présentations d'éditeurs.  Je me découvre une terrible paresse pour les traduire.  Voire même pour faire des copier-coller!

 

Commentaire

Il y a quelques jours, je vous ai parlé du tome 4 de cette série, "City of Fallen Angels", qui m'avait plutôt déçue.  Allez savoir pourquoi, je me suis quand même jetée sur le tome 5 dès qu'il a rejoint ma boîte à lettres.  Je suis une petite bête étrange, faut croire!

 

Disons-le d'emblée, j'ai nettement préféré ce tome au tome 4, qui m'avait laissé une impression de distance et de flou.  Ici, cest plus intense, les personnages passent par davantage d'émotions et on les ressent surtout beaucoup plus. L'intrigue met un peu de temps à se mettre en place mais l'auteur développe les relations entre les personnages au début du roman, pour ensuite nous permettre de bien saisir les enjeux de l'histoire.  Et là, j'ai réussi à réellement m'intéresser à ce qui arrivait à Jace, Clary, Simon, Magnus et Alec et à faire ce voyage dans le temps de l'époque victorienne de The infernal devices à ce New York actuel où se déroule une grande partie de l'intrigue de City of Lost Souls.   Je ne suis pas autant touchée par ces personnages que par ceux de l'autre trilogie mais tout de même, impossible de ne pas m'intéresser à leur sort.

 

Pour les fans de Jace et Clary, ils sont au centre de cette intrigue.   Comme d'habitude chez Clare, on voit en parallèle plusieurs personnages, plusieurs couples, ce qui nous amène parfois à nous disperser et à rager (surtout vu comment les scènes sont découpées) mais je dois avouer que ça tient en haleine et que j'ai lu ce livre en une seule journée, avec une réelle hâte de voir ce qui allait arriver ensuite.   Il y a une chose qu'on peut donner à Cassandra Clare, c'est qu'elle sait nous donner le goût de tourner les pages à toute allure!

 

BON, À PARTIR DE MAINTENANT, JE PARLE DE L'INTRIGUE ALORS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 4... JE VOUS CONSEILLE D'ARRÊTER DE LIRE ICI.  QUOIQUE BON, SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 4, JE NE PENSE PAS QUE VOUS SOYIEZ EN TRAIN DE LIRE CE BILLET!

 

Ce tome commence peu après la fin du tome 4.  Jace a disparu, enlevé par le grand méchant de ce tome,  l'Enclave est à sa recherche et Clary désespère.  Parce qu'après quelques mois, c'est bien connu, Jace est sa Vie.  Mais bon, il ne faut pas chipoter.  Je pense que c'est pour cette intensité et cette passion folle que je lis - encore - des romans YA.  Et la demoiselle est prête à tout pour retrouver son homme.  Sauf que quand elle le retrouve, elle n'est pas au bout de ses peines.  Jace est lié corps et âme à Sebastian, le propre frère de Clary, que tout le monde a cru mort.  Et il n'est plus vraiment le même.   De là part une quête folle et grandiose pour réussir à le récupérer.  Le vrai Jace, son Jace. 

 

Oui il y a de l'action mais même les grands événements manque de grandiloquence et sont parfois trop rapidement résolus, trop faciles.  Mais ça, je l'ai toujours dit.  Cette fois, même si la bataille finale aurait pu être plus longue, elle est tout de même déchirante, même si j'aurais aimé un suspense qui dure davantage.   Nos amis enfreignent joyeusement la Loi sacro-sainte des Shadowhunters et s'embarquent dans des aventures incroyables mais ce qui m'a intéressée, c'est surtout l'évolution des personnages et des relations.  C'est bien connu, rien n'est jamais simple.  Ici, personne n'est parfait, tout le monde fait des erreurs.  Certains paient, d'autres non.  J'aurais aimé un méchant plus en teinte de gris mais il y a quand même un - mini - peu d'espoir de ce côté-là. 

 

Alors oui, c'est bourré de répétitions (les odeurs, les descriptions de la peau, des cheveux... impossible de ne pas savoir que la peau de Jace est dorée et pleine de cicatrices) mais les dialogues ont ici retrouvé leur piquant (j'adore le côté "je suis trop hot" de Jace, il me fait mourir de rire) et l'humour qui manquait cruellement au tome 4 est revenu, malgré la situation et les dilemmes moraux qui sont déchirants pour plusieurs personnages. 

 

Et inutile de dire que j'ai aimé les références à Will, aux parabatai, aux canards (oui, aux canards... no comment!)... et j'ai hâte de voir comment ils vont traiter un personnage en particulier. 

 

Et cette finale... non mais!

Bref, on retrouve ici l'atmosphère de la première série!

Hâte de lire le tome 6.  Qui sortira... en 2014!  Deux ans entre les tomes, c'est quand même énorme, je trouve.

Partager cet article