Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

City of Bones (Cité des ténèbres - 1) - Cassandra Clare

21 Janvier 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

city-of-bones.jpgPrésentation de l'éditeur

"Quand Clary Fray décide d'aller au Club Pandemonium à New York, elle ne s'attend pas à assister à un meurtre.  Encore moins à un meurtre commis par d'étranges adolescents couverts de maques étranges.  Ce sera la première rencontre de Clary avec les Shadowhunters, guerriers qui ont dédié leur vie à débarrasser la terre des démons - et à encadrer loups-garous et vampires.  Ce sera aussi sa première rencontre avec le beau Jace aux cheveux d'or.  En moins de 24 heures, Clary se retrouve prise dans l'univers de Jace lorsque sa mère disparait et que Clary est attaquée par un démon.  Mais pourquoi les démons seraient-ils intéressés par une humaine ordinaire comme Clary?  Et pourquoi a-t-elle soudainement acquis la vision?  Les Shadowhunters voudraient bien le savoir."

 

Commentaire

C'est Pimpi qui a déclaré qu'il fallait que je lise ce livre car il était fait pour moi. Et non seulement elle a déclaré ça mais elle me l'a offert pour le Xmas Men Swap.  Encore une fois, elle a eu raison parce que j'ai dévoré cette histoire en une journée au coin du feu, en mangeant des papillotes et des biscuits aux amandes.  Je sais, ma vie est difficile, parfois. 

 

Clary a donc 15 ans et habite avec sa mère, Jocelyn.  Bien entendu, les relations ne sont pas au beau fixe et Clary la trouve stricte et surprotectrice.  Après un événement étrange dans un bar, événement qu'elle semble la seule à voir, la vie de la jeune fille se trouve bouleversée quand sa mère disparaît et qu'elle se fait attaquer par un démon.  Du coup, l'appartement est vidé, elle se retrouve seule et Luke, le meilleur ami de sa mère, refuse de l'aider pour une raison qu'elle ne comprend pas.  C'est à l'Institut qu'elle se réveillera, dans un monde dont elle ne soupçonnait même pas l'existence quelques heures plus tôt: celui des Shadowhunters.  

 

Qu'on se le dise tout de suite, c'est assez classique comme schéma.  Une jeune fille ordinaire qui découvre tout un monde extraordinaire et qui est prise malgré elle dans des événements qui la dépassent. Il y a un vrai méchant, Valentine (qui semble quand même avoir plusieurs facettes) et des adolescents intrépides qui sont coachés par Hodge, un Shadowhunter qui est cloîtré dans l'Institut.  Il y a des créatures (appelées ici Downworlders) qui ont une entente fragile avec l'Enclave, sorte de gouvernement dont les intentions sont tout de même un peu obscures.   Ils ont une mission, récupérer la mère de Clary ainsi que la coupe mortelle, afin d'éviter qu'elle ne se retrouve dans de mauvaises mains.

 

Malgré tout, le récit m'a emportée.  C'est rythmé, ça bouge, on est à New York et l'atmosphère est très urbaine.  Je me suis tout de suite attachée à Clary, qui sans être équipée pour combattre quoi que ce soit n'a pas froid aux yeux.  J'ai mis quelques pages à m'habituer à la troisième personne du singulier (presque tous les derniers romans de ce genre que j'ai lus étaient écrits au "je" et ça fait changement.  Un changement agréable après quelques pages mais je sursautais toujours au départ) mais le style est simple et adapté au genre de récit qu'on nous raconte.  On sent qu'il y a encore beaucoup d'autres choses à découvrir dans ce monde-là. 

 

Et parce que dans tout roman de ce genre il y a un super Homme, ici, c'est Jace, jeune homme tourmenté de 16-17 ans, ayant perdu son père et ayant été malmené par la vie.  Si je ne suis pas encore "en amour" avec ce personnage (je préfère les bruns, voyez-vous), il me plaît bien avec son air insensible, ses savoureuses répliques sarcastiques et son habileté à répondre du tac au tac.  Les dialogues entre lui et Clary sont vraiment l'une des choses que j'ai préférées dans le roman.  Sauf que bon, comme j'aime les héros torturés et les histoires impossibles, ça va certainement venir hein...  Mais il y a aussi Isabelle et Alec, frères et soeurs ayant été élevés avec Jace, Simon, le meilleur ami de Clary, amoureux d'elle sans qu'elle le réalise (je l'aime bien aussi, ce geek.  Il me fait beaucoup rire), Hodge, le vieux maître, Church le chat (j'aime ce chat!), Luke et bien d'autres.  J'ai aussi beaucoup aimé Magnus Bane, magicien de son état et pas mal cinglé en son genre. 

 

Si les révélations ne m'ont pas vraiment surprise, j'ai quand même été étonnée que l'auteure ose un certain revirement, qui change beaucoup de choses dans la suite de l'histoire.  Je ne croyais pas qu'elle le ferait en fait.  De mon côté, ça me plaît, même si c'est "légèrement" frustrant, juste pour voir comment le tout va pouvoir s'orchestrer par la suite.   Je me suis parfois posé la quesiton "non mais pourquoi ils l'emmènent, Clary, alors qu'elle ne peut pas vraiment les aider" mais il faut bien qu'elle y soit hein, c'est l'héroïne!

 

Bref, un roman que j'ai beaucoup aimé, qui se lit tout seul... et je suis déjà dans la suite, que j'ai couru acheter exprès parce que je n'avais pas le goût de sortir de cet univers, qui a vraiment pris forme dans ma petite tête.  Il doit quand même y avoir un côté addictif n'est-ce pas. Un gros merci Pimpi!

Partager cet article